Vie associative, bénévolat : des expériences riches en découvertes pour les étudiants.

Si votre enfant intègre l’enseignement supérieur à la rentrée, ce sera un changement de rythme, mais il ne lui sera pas nécessaire pour autant d’abandonner sa vie associative. Bien au contraire, de nouvelles  opportunités se présenteront, et cela sera enrichissant tant pour lui à titre personnel que pour son  CV.

Vie associative étudiante

Tant à l’université que dans les écoles, la vie associative est généralement riche et diversifiée. Aussi, il est toujours possible de trouver une activité en adéquation avec ses centres d’intérêt. Cela reste vrai mais un peu plus difficile pour les étudiants en alternance, pour lesquels le critère « disponibilité nécessaire » sera prédominant.

A l’université, il existe des associations de filière et des organisations étudiantes représentatives, permettant aux étudiants de participer à la gestion de leur établissement. Il est également possible de s’investir dans le développement et la concrétisation de projets, pour l’organisation d’évènements ou de voyages par exemple.

D’autres associations permettent de mettre en oeuvre les connaissances acquises. C’est le cas des juniors entreprises. Elles fonctionnent  sur le modèle des cabinets-conseils et accompagnent des entreprises, par exemple pour des études de marché.

Activités culturelles et sportives

Les activités que vos enfants choisiront en fonction de leurs centres d’intérêt pourront  se pratiquer localement, dans leur ville étudiante, ou au sein de leur établissement. Ils feront leur choix en fonction des opportunités qui s’offriront à eux, des personnes qu’ils souhaiteront retrouver dans ce cadre, et également par exemple dans le domaine sportif ou musical, en fonction de leur niveau et des possibilités de progression offertes.

Les horaires et la proximité géographique des activités par rapport à leur lieu de vie feront également partie des critères ainsi que les possibilités de déplacement de vos enfants, en particulier pour les activités en soirée.

Bénévolat

Le champ des possibles est également très large en la matière, et de nombreuses initiatives se sont développées durant la crise sanitaire, par exemple pour éviter l’isolement des étudiants internationaux. Des associations nationales, plus anciennes, telles que les Restaus du Cœur ou l’UNICEF sont  toujours à la recherche de bénévoles et les étudiants sont particulièrement bienvenus. Ce sont des expériences enrichissantes sur le plan humain, qui leur permettront de rencontrer de nouvelles personnes et découvrir un type d’organisation bien différent de celui du lycée ou de l’université. S’ils veulent acquérir une première expérience en la matière sans s’engager sur du long terme au début, il leur sera possible de participer à  des actions ponctuelles telles que le Téléthon. Vous pouvez leur conseiller de consulter le site https://www.jeuneetbenevole.org/ afin de trouver des idées pour pouvoir s’investir, s’ils  manquent de pistes.

Quel bénéfice pour votre enfant ?

La vie associative est de plus en plus valorisée dans l’enseignement supérieur. Un décret paru en 2017 relatif à la reconnaissance de l’engagement dans la vie associative, implique que les établissements mettent en oeuvre des dispositifs garantissant la validation des connaissances et aptitudes acquises dans ce cadre, pour l’obtention d’un diplôme. Il faut regarder au cas par cas comment cela a été mis en place dans l’établissement de votre enfant. Au delà de cela, ce sont des expériences dont il sortira grandi car elles lui donneront l’occasion d’être acteur et non consommateur. Il y a fort à parier qu’elles  lui permettront de se différencier des autres candidats en entretien de recrutement ou lors d’un oral de sélection pour intégrer une formation.

 

 

Laisser un commentaire