Un logement étudiant à la rentrée ? Ce qu’il faut savoir

Votre enfant a choisi sur Parcoursup des formations loin de votre domicile et il va devoir trouver un logement étudiant à la rentrée ? Parmi les nombreuses formules qui existent, il y en a forcément une adaptée à votre budget et à ses besoins ?

Même si ce printemps aura encore été bien particulier, la fin d’année arrive bien souvent plus vite qu’on ne le croit… Si votre enfant intègre l’enseignement supérieur à la rentrée,  vous avez peut-être déjà songé à lui chercher un logement étudiant ? A moins qu’il ne fasse partie des 12 % d’étudiants qui intègrent une résidence du CROUS, vous devez en premier lieu décider avec lui quel type de logement  rechercher.

Bien s’informer sur la ville où il habitera

Dans tous les cas, le premier critère à prendre en compte est la localisation du futur logement. Il devra en effet, soit être situé à proximité de son lieu d’études, soit être bien desservi par les transports en commun. Il ne s’agirait pas qu’il perde un temps fou et son énergie en trajets quotidiens ! Même si vous ne vous connaissez pas (encore) sa future ville de résidence, vous pouvez tout à fait passer quelques heures sur le net pour vous renseigner et, pourquoi-pas, établir une zone de recherche. A ce sujet, n’oubliez pas de vous informer sur les différents quartiers et leur réputation. Pensez également à cibler des zones commerçantes pour les courses du quotidien.

 Choisir la formule la plus adaptée pour votre enfant

Vous pouvez commencer les recherches par les sites de petites annonces. Dans les grandes villes étudiantes, où le marché est tendu, mai-juin est la période parfaite. Ceux qui vont quitter les logements commencent à poser leur préavis et de votre côté, vous éviterez le stress d’une recherche tardive. Déterminez bien les critères avec votre enfant afin de ne pas perdre de temps : de quelle surface a-t-il besoin ? De quel budget disposez-vous ? En appliquant des filtres, vous simplifiez vos recherches. Dès que vous voyez un logement correspondant à vos attentes, n’hésitez pas à demander des renseignements – voire des photos – complémentaires avant de faire un premier choix. Vous pouvez tout à fait bloquer un week-end pour vous rendre sur place avec lui. Cela met les propriétaires en confiance.

La visite, une étape incontournable. C’est un moment clé du choix de tout logement étudiant : la visite ! Vous constaterez à cette occasion que les (belles) photos publiées diffèrent parfois de la réalité. La visite d’un appartement, donc, doit être synonyme d’inspection. La surface des pièces, les équipements électroménagers, la luminosité, l’emplacement des prises, ne vous gênez pas pour tout observer jusque dans les moindres recoins – à la recherche par exemple de cette petite tâche d’humidité qui peut en dire long sur l’état du logement. Profitez-en encore pour poser des questions : les charges locatives ou bien la facture de chauffage peuvent peser lourd dans un budget ! Une astuce concernant les visites : prenez si possible vos rendez-vous en fin d’après-midi, lorsque le voisinage est dans les parages. Ce sera l’occasion de vous rendre réellement compte des bruits environnants.

Les aides au financement de son logement

Vous avez déjà surement entendu parler des APL/ALS. Tous les étudiants peuvent en bénéficier car ce sont leurs revenus et non ceux de leurs qui sont pris en compte, sans que vous perdiez pour autant le bénéfice fiscal de la ½ part. Il faut bien sûr que le bail soit établi au nom de votre enfant. Pour connaître le montant dont il pourra bénéficier, faites la simulation sur https://wwwd.caf.fr/wps/portal/caffr/aidesetservices/lesservicesenligne/estimervosdroits/lelogement#/stateaccueil. Il faut également savoir qu’il existe d’autres aides. Les lycéens boursiers qui ont accepté une offre de formation  sur Parcoursup en dehors de leur académie de résidence, peuvent percevoir l’aide à la mobilité de Parcoursup. Son montant est de 500 €, elle est cumulable avec les autres aides : https://amp.etudiant.gouv.fr. Pour les alternants, il existe également l’aide mobili-jeunes. Elle est plafonnée à 100 € par mois. Retrouvez toutes les informations sur https://mobilijeune.actionlogement.fr/

Les résidences étudiantes : une solution intéressante

Si 2021-2022 est sa première année hors du nid familial, peut-être préférez-vous le cadre plus sécurisant d’une résidence étudiante privée. L’accès est souvent réservé aux locataires ayant un pass ou un digicode, et votre enfant aura un interlocuteur sur place. Les services proposés sont différents d’une résidence à l’autre et peut-être est-il plus important à vos yeux d’avoir une salle de sport ou un accès Wifi très haut débit qu’une laverie, ou inversement. A noter que certaines chaînes de résidences étudiantes  (par exemple www.logifac.com) offrent la possibilité de déposer un dossier de candidature et de vous désister si vous n’êtes pas admis dans  l’établissement demandé.