Salons étudiants et journées portes ouvertes virtuelles : comment les optimiser

 Comment bien  préparer sa visite sur un salon numérique ?

Commençons sur une note positive, le développement de ce type d’événement  vous permet ainsi qu’à votre enfant de gagner du temps : pas de déplacement et même la possibilité d’aller sur des salons d’une autre ville alors que vous ne l’auriez pas envisagé en présentiel. Avant d’entamer sa visite sur un salon virtuel, il est généralement demandé de s’inscrire. Cela est gratuit ; il suffit que l’élève complète un formulaire.  Cela peut en général se faire plusieurs semaines à l’avance. A l’issue de leur inscription, les futurs visiteurs accèdent à différentes informations telles que la liste des exposants et celle des conférences. Cela permet de bien se préparer en choisissant les stands virtuels des établissements qui vous intéressent et en allant au préalable sur leurs sites pour noter les informations disponibles, celles manquantes et donc les questions à poser lors de la visite.

Si votre enfant a prévu de participer à plusieurs salons numériques, et d’assister à des conférences, il aura la possibilité de sélectionner des thématiques différentes, de l’un à l’autre. Le plus simple pourra être de préparer un tableau pour pouvoir ensuite comparer les formations en notant par exemple leur durée, les conditions d’accès, l’homologation du diplôme, le rythme de l’année scolaire avec le nombre d’heures de cours hebdomadaires et les périodes de stages, le coût des études, les conditions de validation du diplôme (type d’examen,..),  le classement éventuel de l’école, les accréditations internationales,…

 La visite sur un salon virtuel en 6 étapes 

 . Se pré-inscrire en communiquant une adresse mail régulièrement consultée afin de pouvoir prendre connaissance à temps des informations communiquées par les organisateurs.

. Préparer sa visite en notant les coordonnées du site sur lequel se connecter, le jour et les horaires de l’événement ainsi que des conférences choisies. Votre enfant aura pris soin de noter les informations à obtenir (non disponibles sur le site des établissements).

.  Se rendre sur les stands virtuels des établissements sélectionnés. Très souvent, des brochures numériques complètes sont consultables et des vidéos disponibles. II peut s’agir d’une présentation de la formation par des enseignants, de témoignages d’étudiants ou d’anciens élèves.

. Participer aux tchats : pour obtenir des compléments d’information, n’hésitez-pas à poser des questions sur les tchats.

. Assister aux conférences virtuelles : vous pourrez de cette manière obtenir des informations transverses sur une filière d’études, ses débouchés professionnels, les différentes voies d’accès,..

. Noter les informations obtenues et éventuellement la date d’une prochaine JPO virtuelle des établissements pour lesquels vous souhaitez aller plus loin.

 Les JPO virtuelles, comment cela fonctionne ?

Globalement, trois  possibilités peuvent se présenter :

  • Les tchats et FAQ (foires aux questions): c’est la forme la plus simple. Elles peuvent se dérouler sur Youtube, Facebook, Instagram, ou les trois simultanément. Un représentant de l’établissement, par exemple le Directeur, est face à une caméra et répond aux questions posées après avoir fait en général une présentation de la formation.
  • Les visites virtuelles d’établissements. Certaines écoles ont filmé leurs locaux : salles de classes, laboratoires, cafét et vous offrent la possibilité de les découvrir. Cette présentation est complétée d’une présentation des formations proposées.
  • Une plateforme interactive. Vous y accédez via une page internet conçue spécifiquement pour ce type d’événement. Vous pouvez avoir l’occasion de vous déplacer sur des stands virtuels de l’établissement (pour chaque formation, la vie associative,..), accéder à une brochure numérique et/ou des infographies, laisser vos coordonnées et obtenir en live ou en différé des réponses à vos questions.

Même si votre enfant est en 1ère, conseillez-lui de s’inscrire à certains de ces salons virtuels. Cela lui permettra de commencer à avancer dans sa réflexion sur son orientation sans y passer trop de temps.