Le financement d’un premier logement étudiant

Votre enfant étudiera à la rentrée prochaine dans une ville éloignée du domicile familial, et il va devoir trouver un logement ? Voici les informations dont vous avez besoin pour prévoir le budget, déduction faite des aides dont il pourra bénéficier.

Les loyers par ville

Pour pouvoir évaluer le futur loyer de votre enfant, vous trouverez ci-dessous un panorama des loyers médians observés dans les plus grandes villes universitaires, ainsi que le prix médian au m2 (source OSLO FNAIM – 01/19)

Ville Loyer médian d’un studio Montant médian au m2
Paris 770 € 35 €
Lyon 438 € 18,40 €
Marseille 410 € 16,40 €
Aix-en-Provence 498 € 22,30 €
Montpellier 410 € 17,80 €
Lille 430 € 17,50 €
Rennes 372 € 17,20 €
Toulouse 401 € 16,70 €
Bordeaux 423 € 18,20 €
Nantes 372 € 16 €
Strasbourg 400 € 17,20 €
Clermont-Ferrand 340 € 14,10
Grenoble 400 € 16 €

 

Pratique !

Simulation et demande en ligne : www.caf.fr. Le suivi de votre dossier et de vos versements est possible en téléchargeant l’appli “CAF mon compte”.

Les aides de la CAF : APL et ALS

Les étudiants  bénéficient en général  d’une aide au logement qui allégera la charge de loyer. Il s’agit de l’APL si le logement est conventionné  (Résidences étudiantes du parc social, HLM), et de l’ALS pour les autres logements. Son  montant dépend des  ressources imposables perçues par le locataire (celles de l’année 2017 pour calculer le montant de l’aide jusqu’en décembre 2019), de la nature du local occupé et du montant du loyer.

Nouveau ! Il a été annoncé par le Gouvernement que les aides au logement seront désormais calculées sur la base du revenu en cours, et non plus sur le revenu de l’année N-2.

En l’absence de revenus ou si ces derniers sont faibles, votre allocation sera calculée sur la base d’un forfait ressources variable. Seules les bourses attribuées sur critères sociaux ou dans le cadre d’Erasmus ne sont pas imposables.

Il faut savoir que les revenus des  parents n’entrent pas en compte dans le calcul des  aides versées aux locataires étudiants, et vous pourrez  toujours déclarer fiscalement votre enfant comme étant à charge.

Attention, Si vous percevez  des allocations familiales, faites le calcul de la solution la plus avantageuse ou renseignez vous auprès de votre CAF car ces deux prestations ne sont pas cumulables.

L’Avance LocaPass

Elle peut permettre de financer le dépôt de garantie. Accessible aux étudiants sous certaines conditions,  elle est  versée par un organisme gestionnaire d’Action Logement. Il est possible d’en faire la demande sur www.actionlogement.fr/l-avance-loca-pass

La Caution Visale

Elle permet à l’Etat de se porter garant pour des étudiants ne pouvant pas fournir de caution locative aux propriétaires, en raison de leur situation familiale ou personnelle.

Elle est gratuite tant pour les locataires que les propriétaires, et s’adresse aux jeunes jusqu’à leur  31ème anniversaire.

Nouveau ! Le Gouvernement a annoncé l’extension de la Garantie Visale à tous les étudiants, boursiers ou non, qu’ils soient indépendants fiscalement ou pas, quel que soit leur type de logement (parc social ou privé).

Le montant des loyers est plafonné. Pour une personne seule, le plafond est fixé à 1 500 € dans Paris intra-muros, et 1 300 € pour le reste de la France

Pour obtenir un visa pouvant être présenté aux bailleurs, il faut se connecter sur visale.fr. Attention, il est nécessaire d’avoir fait les démarches avant la signature du bail.

 Le visa est obtenu  dans les deux jours ouvrés suivant le dépôt de demande. Vous en êtes informé par mail ou sms. Votre enfant  pourra présenter l’attestation à son propriétaire qui devra à son tour se connecter sur le site Visale et se créer un dossier.

 

Calendrier mars – avril 2019

 

21 mars Journée Jobs d’été  – CIDJ Paris 19ème – Le Centquatre
28 mars « Les ailes du Campus » – Journée de l’aérien et de la construction Nantes – IUT de Carquefou
30 mars Salon Studyrama Sup’alternance Paris Event Center
30 mars Rencontres de l’Etudiant : Hors Parcoursup Paris – New Cap Event  Center (15ème)
4 avril 24 heures pour l’emploi et la Formation Valenciennes – stade du Hainaut
6 et 7 avril Salon de  l’apprentissage et de l’alternance Lille – Grand Palais
15 au 17 avril Forum Jobs d’été – CROUS et Pôle Emploi services étudiants Paris 5ème –  CROUS
25 avril Forum entreprises : recrutement du CFA ingénieurs 2000 Paris –  Cité internationale universitaire
2 mai  Alternance Manufacturing : salon des entreprises industrielles Nantes – Parc des expos
25 mai Salon du logement étudiant organisé par  la Smerra Lyon – Université Catholique  Campus Saint Paul

 

Le salon du logement étudiant de Lyon : L’événement phare pour simplifier le choix d’un premier logement

Salon Logement de Lyon

La 1ère édition du Salon du Logement Etudiant de Lyon aura lieu le samedi 25 mai prochain.

À cette occasion, parents, lycéens et futurs étudiants sur Lyon à la rentrée 2019 pourront rencontrer les principaux acteurs du logement étudiant afin de comparer leurs offres, obtenir des renseignements et surtout déposer des dossiers de candidature pour réserver un logement.

Bailleurs privés et sociaux, logements intergénérationnels et organismes d’aides et services, tous seront réunis pour prendre part à une étape essentielle de la vie d’un étudiant : le choix de son premier logement. Près d’un millier de visiteurs sont attendus sur le salon, qui se tiendra sur le campus St Paul, à l’Université Catholique de Lyon, en plein cœur de la Presqu’île.

Imaginé par la mutuelle étudiante SMERRA, le Salon du Logement Etudiant de Lyon se lance pour sa 1ère édition dans la seconde ville étudiante de France, avec près de 200 000 étudiants. L’événement s’inscrit dans la continuité des projets développés jusqu’à aujourd’hui par la SMERRA pour répondre aux besoins du monde étudiant.

Plus d’infos sur : salon-logement-etudiant-lyon.fr

Le Bac 2021

Vos enfants qui ont intégré la classe de 2nde à la rentrée sont  les premiers concernés par la réforme du lycée et du Bac. Plus de séries en voie générale  à partir de la 1ère, des spécialités à choisir et moins d’épreuves finales. Voilà pour les grands axes. Mais concrètement, qu’est-ce que cela va changer pour les lycéens ?

En classe de 1ère

Les élèves continueront à suivre un enseignement sur la base d’un socle commun, 16 heures par semaine. Les matières étudiées seront les suivantes :

  • Français
  • Histoire-géographie
  • Enseignement moral et civique (EMC)
  • Humanités numériques et scientifiques
  • Philosophie
  • Langues vivantes 1 et 2
  • Education physique et sportive

Nous observons que les mathématiques ainsi que les sciences : SVT et physique, ne font pas partie de ce socle commun.

Les lycéens devront par ailleurs choisir 3 spécialités qui représenteront un volume global de 12 heures de cours hebdomadaires. Les disciplines proposées sont :

  • Arts (au choix : cinéma-audiovisuel, histoire des arts, théâtre, musique, arts du cirque, danse, arts plastique)
  • Ecologie, agronomie, territoires
  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Langues et littérature étrangère
  • Mathématiques
  • Numérique et sciences informatiques
  • Sciences de la vie et de la terre (SVT)
  • Sciences de l’ingénieur
  • Sciences économiques et sociales
  • Physique-chimie

Le Ministère  a mis en place le site www.horizons2021.fr pour les aider à faire leur choix.

Certaines spécialités ne seront pas proposées dans l’ensemble des établissements, la difficulté sera alors que votre enfant soit admis dans un lycée proposant celles choisies. D’où l’intérêt d’être bien informé en amont, dès la classe de 3ème, pour faire le bon choix dès l’entrée en 2nde et ne pas avoir à changer au bout d’un an.

Il sera toujours possible de sélectionner des options complémentaires, au choix parmi :

  • Arts
  • Langue vivante 3
  • Langues et culture de l’antiquité (latin – grec)
  • EPS
  • Mathématiques complémentaires
  • Mathématiques expertes
  • Droit et grands enjeux dans le monde contemporain

40 % de contrôle continu va être introduit dans la note finale du Bac. Cela démarrera dès la classe de 1ère, avec des épreuves en janvier et en avril, tirées d’une « banque nationale numérique de sujets » pour garantir l’égalité des chances entre tous les élèves. Les copies seront anonymes et corrigées par d’autres professeurs que ceux de votre enfant. Les bulletins scolaires seront pris en compte pour 10 % de la note finale.

Les élèves commenceront  également à préparer un projet adossé à un ou deux enseignements de spécialité ; il fera l’objet d’un grand oral lors des épreuves finales de terminale.

En fin d’année, ils passeront les épreuves de français comme cela se faisait traditionnellement, constituées d’un écrit et d’un oral.

La voie technologique et la voie professionnelle  conservent leur organisation actuelle en séries. Des ajustements seront apportés au programme afin d’apporter un socle commun de connaissances, articulé avec les enseignements de spécialité.

Pour l’ensemble des voies, des heures sont réservées à une aide à l’orientation. Cela avait déjà été instauré au moment de la mise en place de Parcoursup.

En classe de Terminale

Les élèves devront choisir en début d’année de poursuivre deux des trois enseignements de spécialité qu’ils auront commencé à étudier en 1ère. Ils représenteront un volume global de 12 heures de cours hebdomadaires, soit 6 heures pour chaque spécialité. C’est sur celles-ci que porteront deux épreuves du Bac qui auront lieu en avril, au retour des vacances de printemps.

Les épreuves de contrôle continu se dérouleront en décembre.

Les épreuves finales de juin seront les suivantes :

  • L’épreuve de philosophie
  • Un grand oral de 20 minutes portant sur le projet préparé depuis la classe de 1ère. Le jury évaluera les capacités d’analyse de l’élève à partir des connaissances acquises dans le cadre des enseignements de spécialité.

Pour obtenir le Bac, une moyenne générale de 10/20 sera toujours requise, avec le système actuel de compensation. Il n’y  aura pas de note éliminatoire. L’oral de rattrapage est maintenu en tant que seconde chance.

Intégrer une grande école sans passer par une classe prépa

Votre enfant souhaiterait intégrer une grande école de commerce ou d’ingénieur, mais il craint d’être découragé par le fonctionnement et le rythme de la classe prépa. Il existe d’autres voies pour les intégrer, tour en validant parfois des diplômes intermédiaires.

Les classes prépas permettent d’acquérir une bonne méthodologie de travail, mais elles ne conviennent pas à tous les élèves, aussi brillants soient-ils au lycée. Si votre enfant ne gère pas facilement le stress ou s’il est impatient de découvrir de nouvelles matières plus proches du monde professionnel, il risque d’être rapidement démotivé. Les portes des grandes écoles ne lui seront pas pour autant fermées car il existe aujourd’hui plusieurs voies pour les intégrer.

Les admissions parallèles après un premier diplôme

S’il hésite à entamer un cursus long et a besoin de se sentir rassuré par l’acquisition d’un premier diplôme au bout de deux ans, il peut tout à fait procéder par pallier en préparant tout d’abord un BTS ou un DUT. Ce dernier est mieux adapté aux élèves qui envisagent une poursuite d’études, mais dans les deux cas il est possible de passer des concours communs pour intégrer une 1ère année de grande école. Une année intermédiaire en prépa ATS (adaptation technicien  supérieur) généraliste ou spécialisée en génie industriel, biologie, ou chimie, selon l’école visée, est recommandée pour réussir les concours d’écoles d’ingénieurs. L’admission en prépa ATS se fait sur dossier.

D’autres concours sont proposés aux titulaires d’une licence ou d’un bachelor. Les universitaires titulaires d’une licence scientifique peuvent se présenter aux concours permettant d’entrer en 2ème année d’école d’ingénieurs, alors que les titulaires d’un Bac + 2 intègreront en 1ère année, tout comme ceux qui sont passés par la classe prépa. Le fonctionnement est le même en écoles de commerce.

Les écoles Post-Bac

Autre possibilité : intégrer une Ecole de commerce ou d’ingénieurs dès la première année d’études supérieures. Dans les écoles de commerce, le tronc commun permet souvent de découvrir les différentes disciplines (marketing, comptabilité, finances, gestion,..) avant de se spécialiser. Il y a plusieurs concours : Acces, Atout+ 3, Ecricome Bachelor, Bachelor EGC, Link, Pass, Sesame, Team. Nous vous les avons présentés dans la News-letter précédente.

Pour intégrer une école d’ingénieurs, votre enfant peut présenter les concours Advance, Avenir, Geipi Poytech ou Puissance alpha. Les inscriptions à certains d’entre eux se font sur Parcoursup, pour d’autres, cela se déroule directement sur le site internet de la banque d’épreuves.

Il est préférable d’avoir une idée assez précise de la spécialité envisagée si votre enfant opte pour une prépa intégrée. Les universités de technologie (UTC à Compiègne, UTT à Troyes et UTBM à Belfort) délivrent un diplôme d’ingénieur reconnu par la CTI (Commission des titres ingénieurs). L’admission se fait sur dossier. Il faut bien s’informer sur les sites des différentes écoles pour trouver sa spécialité. Certaines comme l’ESILV sont généralistes, mais beaucoup d’autres comme l’ESTACA (transports), l’IPSA (air et espace), l’Escom (chimie) ou Sup’Biotech (biotechnologies) sont beaucoup plus spécialisées.

Offre préférentielle pour préparer le BAFA

La PEEP est partenaire de l’AFOCAL, réseau d’acteurs éducatifs connu notamment pour préparer au BAFA des milliers de jeunes chaque année.

Les adhérents PEEP bénéficient d’une réduction de 10% sur les tarifs des formations proposées par l’AFOCAL, notamment au BAFA.

Accessible dès 17 ans, ce diplôme est complémentaire à toute scolarité, très apprécié pour l’entrée dans le supérieur et dans la recherche d’un premier emploi dans de nombreux secteurs d’activité.

(cliquer sur Ctrl et + sur votre clavier d’ordinateur pour zoomer)

Financement des études

 

Diverses bourses peuvent venir alléger le poids des dépenses à assumer par un étudiant.

La bourse sur critères sociaux (BCS) 

Elle est allouée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation ; elle est attribuée selon des critères de ressources, d’éloignement entre le domicile familial et le lieu d’études et le nombre d’enfants à charge du foyer fiscal de référence. Pour en bénéficier, il faut être assidu aux cours, aux TD et aux examens.

Destinées aux étudiants en formation initiale, les bourses sur critères sociaux de l’enseignement supérieur sont versées sur 10 mois et leur montant varie en fonction de l’échelon auquel elles sont attribuées.

La demande de bourse et/ou logement doit être formulée avant même d’avoir passé les examens de fin d’année ou choisi une future orientation. Elle se fait par l’intermédiaire du Dossier Social Étudiant.

 

Dates importantes

. Compléter son DES entre le 15/01 et le 31/05 sur le site www.messervices.etudiant.gouv.fr

. Paiement des bourses sur critères sociaux versées par les CROUS à date fixe  le 5 de chaque mois. Un versement anticipé permettant de mieux gérer le budget de rentrée devrait être fait le 30 août pour les dossiers complets (inscription administrative avant le 25 août).

Les bourses du Ministère de la Culture et de la Communication

L’éligibilité pour la bourse du Ministère de la Culture et de la Communication dépend de plusieurs critères : les études suivies, l’âge, la nationalité et les ressources du foyer. Ces bourses sont également versées mensuellement.

Renseignements sur : www.crous-paris.fr/bourses/bourses-sur-criteres-sociaux/bourses-du-ministere-de-la-culture-et-de-la-communication/

Les bourses du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et des Forêts 

Sont éligibles tous les étudiants qui souhaitent s’inscrire ou qui sont déjà inscrits dans un établissement agricole public ou privé, sous contrat, et qui remplissent les critères sociaux habituels.

Ces bourses sont gérées par les CROUS. Ainsi, les étudiants ayant droit à cette bourse doivent compléter le DSE (Dossier Social Etudiant) sur www.etudiant.gouv.fr.

Les bourses des formations en travail sanitaire et social 

Ce sont les régions qui sont chargées de leur attribution et de leur paiement. Les montants et modalités de versement peuvent donc différer. Elles sont accordées en fonction du niveau de ressources déclarées du demandeur ou de sa famille et des charges que sa famille ou lui-même ont à supporter. Certaines régions ont décidé de s’aligner sur le mode d’attribution du CROUS.

L’aide au mérite 

Les étudiants boursiers ou bénéficiaires d’une allocation peuvent en bénéficier s’ils ont obtenu la mention « très bien » au Bac, ou s’ils la percevaient déjà l’année précédente. Son montant est de 900 €.

 

Nouveau : l’aide à la mobilité de PARCOURSUP

Les bacheliers ayant saisi la Commission académique d’accès à l’enseignement supérieur, faute d’avoir obtenu une place sur Parcoursup, puis ayant accepté une formation proposée par le Rectorat  dans un établissement éloigné de leur domicile, pourront bénéficier de cette aide à la mobilité. Son montant était en 2017/2018 de 200 à 1000 €


Les autres aides 

Ces aides se répartissent entre :

L’APL ou l’ALS

Leur montant moyen est actuellement de 174 €, mais il diffère en fonction du montant loyer  et de la situation de chacun. Il est possible de faire une simulation sur le site de la CAF afin de connaitre le montant de l’aide dont votre enfant  pourra bénéficier pour le financement de son logement.

  • L’APL (Aide Personnalisée au Logement) est généralement versée directement par la CAF au bailleur d’un logement conventionné. L’étudiant ne verse alors au propriétaire que le solde restant.
  • L’ALS (Allocation de Logement à caractère Social) s’applique aux logements non conventionnés (chambre en foyer ou en résidence, studio, appartement). L’ALS peut être versée directement au locataire ou au bailleur.

Loca-Pass

Une avance loca-Pass peut être sollicitée pour financer le dépôt de garantie d’un nouveau logement étudiant.

Les allocations pour la diversité dans la fonction publique

Elles peuvent être versées aux étudiants inscrits notamment dans des IPAG (Institut de préparation à l’administration générale), afin de préparer un concours de la fonction publique. Elles sont contingentées et attribuées par les préfets.

L’aide Erasmus+

Elle est attribuée aux étudiants effectuant une partie de leurs études (3 mois à 1 an) en Europe. Il faut s’adresser au service des relations internationales de son établissement au moins six mois à l’avance, voire, un an.

La prestation compensatoire du handicap

Une aide personnalisée destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes handicapées, versée par le Conseil Général. Informations sur : www.handicap.gouv.fr

L’ACS

Pour compléter les remboursements de la Sécurité sociale, à défaut de remplir les conditions d’attribution de la CMU complémentaire, les étudiants peuvent  bénéficier, sous réserve de remplir les conditions de ressources, d’une aide pour financer une complémentaire santé : l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS). Elle permet d’obtenir un financement total ou partiel en cas de ressources modestes.

Les bénéficiaires de l’ACS ont droit à des réductions sur leurs factures d’électricité et de gaz naturel, sans démarche supplémentaire : leurs coordonnées sont envoyées directement par la caisse d’Assurance Maladie aux fournisseurs d’énergie, qui proposeront alors des tarifs réduits.

Le simulateur pour connaître ses droits à l’ACS (ou la CMU) : http://www.ameli.fr/simulateur-droits/public/

D’autres aides possibles

Aides des régions, départements, communes : certaines ont instauré le revenu minimum étudiant (RME) ; aides des ministères ou des fondations privées (Fondation de France, Cetelem)… Il faut se enseigner auprès du Crous ou de son établissement de formation.

Accompagnement scolaire PEEP


Pour accompagner vos enfants dans leur scolarité, à leur rythme, découvrez ici en vidéo ce dispositif 100% internet . Il vous propose :

  • Un service d’accompagnement scolaire qui couvre tous les niveaux du CP à la Terminale.
  • Des programmes conformes aux programmes officiels avec des contenus rédigés par des enseignants de l’Éducation nationale.
  • Des outils de suivi pour suivre la progression de vos enfants.
  • Des modules de révisions Brevet et Baccalauréat, et « spécial vacances « 
  • Un service de tutorat en ligne : une aide immédiate en Maths, Français, Physique-Chimie, Anglais et SVT du CP à la Terminale !

Chaque enfant abonné pourra être assisté du lundi au vendredi entre 17h et 20h  même le dimanche, les jours fériés et les vacances scolaires !

Le tutorat, comment ça marche ?

  • Un accès illimité à l’Encyclopédia Universalis.
  • Chaque abonnement comprend 1 compte parents plus 5 comptes enfants.
  • Un abonnement à une classe donne aussi accès à la classe de niveau inférieur et supérieur.

 

Offres d’abonnements à des tarifs promotionnels jusqu’au 31 janvier, découvrez les vite !

 

Seule dans Raqqa de Hala Kodmani

Une enquête foudroyante : l’histoire de Nissan Ibrahim, syrienne, musulmane et résistante, dans une ville devenue la « capitale du diable ».

Résumé de l’ouvrage

Née à Raqqa, professeur de philosophie, Nissan nous livre sur Facebook son journal de bord et son combat pendant quatre années de dictature meurtrière. Que signifie être une femme en Syrie entre 2011 et 2015 ? À quoi ressemble la vie au temps des décapitations, des tortures, des bombardements ? Les posts de Nissan racontent la tragédie syrienne, la lutte d’un peuple contre deux machines de mort : le régime de Bachar al-Assad et l’État islamique. Ce dernier n’a pas apprécié : en janvier 2016, Daech annonçait qu’elle avait été « exécutée ». Elle avait trente ans.
C’est une histoire édifiante. Le journal d’une insoumise au cœur de l’enfer syrien, exhumé et raconté par Hala Kodmani. On y découvre une jeune femme stupéfiante, pleine d’humour, de peurs, de rêves et d’espoir pour son peuple et son pays.

La presse en parle :

  • « Un témoignage poignant, entre espoir et désillusion, sur lequel Hala Kodmani a su poser les mots justes. » Delphine Minoui, Le Figaro
  • « Ce livre devrait être distribué dans les collèges et les lycées. Il raconte mieux que tous les grands essais et documents la complexité de la guerre en Syrie et son impact sur la population civile. » Alexandra Schwartzbrod, Libération
  • « L’histoire que raconte admirablement Hala Kodmani retrace le parcours de Nissan à tracers ses posts sur Facebook. Son témoignage est surtout un parcours politique et intellectuel. » Romain Gubert, Le Point
  • « Un livre bouleversant ! Lisez-le ! » Nicolas Demorand, France Inter
  • « C’est une histoire édifiante digne du journal d’Anne Franck. » Leila Kaddour-Boudadi, France Inter
  • « Hala Kodmani était la seule à pouvoir redonner vie à cette Antigone syrienne, sa petite sœur de cœur, de chagrin, de colère et de combat. » Ariane Bonzon, Slate
    « Une plongée glaçante dans l’histoire vraie de Nissan Ibrahim. » Hugues Lefèvre, Famille Chrétienne

128 pages / 5.95€ – Disponible en librairie

Agenda des salons

Manifestation Date Lieu
Infosup et l’Etudiant 24 et 25 janv CLERMONT-FERRAND – Polydôme
Salon de l’apprentissage, de l’alternance et des métiers 25 et 26 janv PARIS – Parc des expositions –  Porte de Versailles
Salon de l’Etudiant 1er et 2 février DIJON – Parc des Expos
Salon Studyrama Sup’Altenance 02-févr LYON  – Espace Double Mixte
Salon du lycéen et de l’étudiant 02-févr CHAMBERY – Parc des Expositions
Mondial des Métiers 7 au 10 février LYON – Eurexpo
Salon ONISEP – Village de la Chimie 15 et 16 février PARIS – Cité ds Sciences et de l’industrie
Salon de l’Etudiant 15 au 17 février PARIS – Parc de Expos
Studyrama Sup’Alternance 16-févr MONTPELLIER – Le Corum
Salon de l’apprentissage et de l’alternance 1er et 2 mars RENNES – Parc des Expos Rennes aéroport
Salon Studyrama Etudes supérieures et Alternance 02-mars RENNES – Centre des Congrès – Couvent  des Jacobins
Salon Studyrama Etudes supérieures et Alternance 02-mars LILLE – Les Halles de la filature
Salon de l’apprentissage et de l’alternance 8 et 9 mars SRASBOURG – Parc des Expos
Salon de l’apprentissage et de l’alternance 8 et 9 mars LYON – Cité internationale
Salon de l’Etudiant 9 au 11 mars PARIS – Parc des Expos Porte de Versailles
Studyrama Etudes Sup et alternance 09-mars BORDEAUX – Palais de la Bourse
Salon de l’apprentissage et de l’alternance 15 et 16 mars MARSEILLE – Parc des Expos Chanot – Palais de l’Europe
Salon Studyrama Etudes supérieures et Alternance 16-mars TOULOUSE – Espace Vanel
Salon des licences Pros en IUT 23-mars PARIS  – IUT Diderot  (18ème)