Se préparer au rythme de la prépa

Votre enfant a indiqué parmi ses premiers choix sur Parcoursup une classe prépa ? Quelle que soit la spécialité : prépa scientifique, commerciale, littéraire ou artistique, pour réussir, il est important qu’il se prépare bien, sans pour autant se mettre une pression démesurée. Voici sept règles d’or qui pourront lui être utiles.

 1 – Arriver dans de bonnes conditions

Le rythme de travail va être soutenu, aussi est-il est important que votre enfant ait de bonnes raisons d’y consacrer toute son énergie. Une orientation en clase prépa ne doit pas être un choix fait uniquement pour faire plaisir à ses parents ou par défaut, simplement parce qu’il est très bon élève. Il faut qu’il soit réellement motivé par les métiers et  la formation à laquelle mène cette classe prépa.

Dès le début de la première année, tout va se mettre en place très vite, y compris les DS (devoirs surveillés). Avoir un job d’été durant toutes les grandes vacances est plutôt déconseillé avant d’aborder une prépa. Pour bien démarrer, il est important qu’il arrive bien reposé,  mais en ayant tout de même amorcé l’année, particulièrement les deux semaines précédant la rentrée. Il ne faut pas qu’il passe ses journées à anticiper le programme de prépa, mais pour les scientifiques, le programme de terminale doit être parfaitement maîtrisé sans aucune zone d’ombre. Dans les autres filières, il est vivement conseillé lire les ouvrages indiqués par les professeurs. Et pour tous, se divertir en regardant des films en v.o peut être une bonne solution pour pratiquer l’anglais de façon ludique.

2 – S’organiser un cadre de vie favorable

Si votre enfant s’éloigne un peu du domicile familial, vous allez  être amené à lui choisir un logement étudiant. C’est un coût supplémentaire pour une famille, mais pour sa réussite, il est important qu’il ne perde pas trop de temps dans les transports. Il pourra percevoir les aides au logement de la CAF (APL ou ALS). Les colocations avec des étudiants suivant un cursus moins exigeant sont déconseillées. Privilégiez les solutions offrant un cadre de vie propice au travail. C’est le cas par exemple des foyers proches des lycées. Il y retrouvera certainement d’autres élèves de classe prépa. Souvent, des groupes de travail se mettent en place, et il peut bénéficier d’un certain soutien. Parfois, les repas sont proposés le soir. Cela lui permettra de se décharger de ces préoccupations d’intendance.

3 – Apprendre à se connaître et optimiser l’efficacité de son travail

Le rythme va être de sept à huit heures de cours par jour, auxquelles s’ajouteront un DS (devoir surveillé) par semaine et le travail personnel. Ténacité et méthodologie vont être les clés de la réussite. En préparant le Bac, votre enfant s’est sans doute rendu compte des moments de la journée  où il était le plus concentré et le plus efficace. Il a du  découvrir aussi, s’il ne le savait pas avant, quel était son type de mémoire. Tous ces éléments seront à prendre en compte pour l’organisation de son travail. Très vite, il devra choisir également les lieux où il  travaille le mieux. Peut-être qu’il passera du temps à la bibliothèque après la fin des cours pour éviter toute sollicitation extérieure et ne pas avoir l’impression de rester enfermé dans sa chambre, ou peut-être qu’il préférera rentrer directement pour avoir un  cadre de travail plus cocooning, et tous ses livres sous la main. Lui seul peut savoir ce qui lui convient le mieux.

4 – Travailler régulièrement

Un élève de prépa travaille en moyenne 60 heures par semaine. La plupart d’entre eux indiquent que c’est un faisant un planning  détaillé, par exemple sur excel, qu’ils sont le plus efficaces. Cela permet de bien doser le temps le travail consacré à chaque matière  en n’en laissant aucune de côté. Il ne faut pas imaginer par exemple que les lettres ou les langues ne sont pas importantes en prépa scientifique. Ce sont parfois elles qui font la différence pour départager des élèves qui sont tous excellents en maths et en physique. Il n’existe pas de planning-type. Votre enfant réservera plus de temps aux points du programme qui lui posent le plus de difficultés, en en gagnant là où il est plus à l’aise et assimile particulièrement vite. En prépa littéraire, une bibliographie particulièrement dense est donnée par les professeurs ; il faudra qu’il repère, peut-être avec l’aide d’un élève de 2ème année,  les ouvrages incontournables. Dans la plupart des matières, faire des fiches synthétiques permet de retenir l’essentiel.

5 – Veiller à son hygiène de vie et garder des temps de loisirs

Si votre enfant intègre que le parcours d’un élève de prépa est comparable à celui d’un sportif qui se prépare au marathon, il comprendra peut-être d’autant mieux qu’il est essentiel de préserver son sommeil et manger de façon équilibrée, en ne sautant jamais le petit déjeuner.

Pour l’équilibre psychologique et pour tenir la distance, il est également important qu’il se ménage des temps de repos et de de loisirs. Le sport est idéal pour évacuer le stress, mais sans contraintes. Pas de compétitions pour se mettre une pression supplémentaire, uniquement une activité choisie pour le plaisir, une à deux heures par semaine. Et s’il n’est pas sportif, ce peut être une séance de cinéma.

6 – Ne pas rester isolé

Cela aussi  est essentiel pour le bien-être psychologique. En 1ère année de prépa, c’est souvent la 1ère fois que l’on quitte le domicile familial. Le téléphone et les réseaux sociaux ne sont pas toujours suffisants pour éviter l’isolement. Si cela n’est pas trop compliqué, peut-être faut-il qu’il rentre régulièrement le week-end. Cela ne doit pas cependant l’empêcher de se créer un petite cercle d’amis dans sa prépa. Même si les élèves sont en concurrence dans le cadre du  concours, il  y a souvent une vraie solidarité qui se met en place entre les élèves qui  se remontent le moral réciproquement quand l’un deux a un coup de blues. Comme on l’a vu, les foyers peuvent être propices à cela. Si votre enfant a continué à vivre au domicile familial, il est important qu’il profite des groupes de travail organisés en dehors des cours dans son établissement, ou qu’il en constitue avec d’autres élèves. Cela ne l’empêchera pas de garder contact avec ses anciens amis, qu’il retrouvera davantage pendant les grandes vacances.

7 – Etre confiant, positif et gérer son stress

En début d’année, ses notes vont forcément chuter par rapport à la classe de terminale. Cela n’est pas fait pour déstabiliser les élèves, mais pour les amener à évoluer. Il est essentiel qu’il apprenne à prendre de la distance par rapport aux remarques négatives des enseignants, en comprenant qu’il n’est pas jugé en tant que personne. Ce sont des conseils donnés pour progresser. En listant ses points forts et ses points faibles concernant l’intégration du programme et son approche du travail à restituer, il prendra conscience des aspects sur lesquels il doit plus particulièrement se concentrer. En comparant ses notes à celles des autres élèves, il observera rapidement qu’aucun bon élève de terminale ne maintient les notes auxquelles il était habitué au lycée.

Et il faut relativiser. Comme l’indique Mickeël PROST, Président de l’UPS (Union des professeurs de classes prépas scientifiques),  « il faut savoir que la sélection se fait en amont. Il y a 17 000 places dans les écoles d’ingénieurs : autant que d’élèves scolarisés en 2ème année de prépa ».

Matériel d’Arts plastiques à prix réduit

Diffuseur et éditeur de fournitures d’arts plastiques et de papeterie, le Géant des Beaux-Arts est spécialiste et leader de la vente par correspondance de matériel artistique.

Le magasin Le Géant des Beaux-arts-Paris XIII, partenaire de la PEEP,  vous propose une remise de 20% sur tous ses produits hors promo, et la gratuité de la livraison pour toute commande à partir de 75 €…N’hésitez pas à en parler à votre association pour une éventuelle commande groupée.

Le Géant des beaux-Arts PARIS XIII propose très régulièrement tout au long de l’année des promotions sur des milliers de références. Vous pouvez ainsi, dans une même commande, bénéficier du prix de promotion en cours sur un produit et bénéficier des 20% de remise accordés à la PEEP sur un produit hors promo.

Voir les produits et les offres

Pour toute commande, renseignement ou demande de documentation :

Le Géant des Beaux-Arts 15 rue Vergniaud 75013 PARIS

candice.choisy@geant-beaux-arts.fr       01 40 78 00 80

*Pour une livraison fin août ou début septembre, les commandes doivent être passées en mai-juin. Le paiement de la commande se fait par chèque ou virement.

 

Rédiger son projet de formation motivé pour Parcoursup

Chaque élève de Terminale doit motiver les choix de formation qu’il a faits sur le plateforme Parcoursup. Inutile de faire appel à des conseillers : on n’attend pas de vos enfants un document digne d’un agrégé en lettres. L‘objectif est simplement de l’amener à réfléchir sur ses motivations, et les exprimer de manière claire et synthétique.

Où, quand, et à quoi cela sert-il ?

  • Avant le 3 avril si ce n’est pas déjà fait.
  • Dans l’encart réservé à cet effet sur la plateforme Parcoursup.
  • Pour tous les vœux exprimés.
  • 1500 caractères (soit environ 200 à 250 mots). Police : calibri 11
  • Utilisé dans le cadre de l’examen de la fiche avenir par l’établissement d’origine, et transmis aux formations demandées.

Comment le rédiger ? Quel contenu ?

  • Bien lire les attendus avant de commencer à rédiger la lettre : l’élève doit démontrer qu’il s’est renseigné sur la formation.
  • Adapter la lettre à chaque formation : il ne faut pas faire de copier/coller.
  • Construire un plan bien articulé, comme en classe, avec une introduction, un développement et une conclusion.
  • Montrer que l’on a une bonne connaissance de la formation (informations prises sur le site internet de l’école ou de l’université, participation à une JPO, échanges avec des étudiants ambassadeurs,…).
  • Mettre en avant les points forts de sa candidature :
  • Les bons résultats scolaires dans les matières importantes pour la formation choisie
  • Les premières expériences associatives ou dans le cadre du stage de 3ème, dans l’environnement professionnel auquel la formation prépare.
  • Les activités para-scolaires permettant de conforter les qualités requises.
  • Conclure avec une mise en lumière de l’adéquation entre les attendus de la formation, la motivation et ses points forts.
  • Ajouter éventuellement une projection en 2nd cycle si l’élève l’a déjà envisagé, mais il est       inutile d’ « en faire de trop ».

Préparez les vacances de vos enfants : séjours linguistiques et sportifs

La PEEP vous propose de découvrir deux nouveaux partenaires afin de vous permettre de faire partir vos enfants en séjours linguistiques ou sportifs.

Formule originale de séjour linguistique, les villages de langue American Village offrent la possibilité d’immigrer quelques jours aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni, sans quitter la France !

 

 

American  Village (7 à 17 ans) – Colonies en anglais en France                          Tél : 01.43.20.45.45 & 05.65.76.55.25

www.americanvillage.fr

Informations et inscription directement par téléphone au 05.65.76.55.25, en précisant votre code PEEP.
Pour en savoir + sur les séjours American Village : Consulter la brochure.
Sur les séjours Sports Elite Jeunes : Consulter la brochure.

Sport Elite Jeunes propose aux jeunes de 6 à 17 ans, des stages sportifs en France et à l’étranger.  Une structure qui cultive des valeurs sportives et éducatives et qui place le développement et l’enrichissement personnel des participants en priorité.

Tél : 01.45.48.70.70 & 05.65.76.55.33

www.sportselitejeunes.fr

BUTTERFLY de Yusra Mardini

 

 

Butterfly est l’histoire vraie de Yusra Mardini, une jeune réfugiée syrienne devenue nageuse olympique.

Quand la fragile embarcation qui l’emmène loin de la Syrie en guerre commence à sombrer, Yusra Mardini, seize ans, refuse le terrible destin qui lui tend les bras. Impossible qu’une nageuse de son niveau, entraînée par un père si exigeant, finisse noyée comme tant d’autres ! Puisant au fond d’elle-même des forces insoupçonnées, elle se met à pousser avec sa sœur le canot rempli de réfugiés et parvient à tous les sauver.
Yusra nous raconte cette existence incroyable mais aussi tout ce qui a précédé : les sept heures d’entraînement quotidien sous la houlette d’un père très exigeant et malgré la guerre qui faisait rage ; la relation avec sa sœur et ce moment où son destin a basculé.

Le financement d’un premier logement étudiant

Votre enfant étudiera à la rentrée prochaine dans une ville éloignée du domicile familial, et il va devoir trouver un logement ? Voici les informations dont vous avez besoin pour prévoir le budget, déduction faite des aides dont il pourra bénéficier.

Les loyers par ville

Pour pouvoir évaluer le futur loyer de votre enfant, vous trouverez ci-dessous un panorama des loyers médians observés dans les plus grandes villes universitaires, ainsi que le prix médian au m2 (source OSLO FNAIM – 01/19)

Ville Loyer médian d’un studio Montant médian au m2
Paris 770 € 35 €
Lyon 438 € 18,40 €
Marseille 410 € 16,40 €
Aix-en-Provence 498 € 22,30 €
Montpellier 410 € 17,80 €
Lille 430 € 17,50 €
Rennes 372 € 17,20 €
Toulouse 401 € 16,70 €
Bordeaux 423 € 18,20 €
Nantes 372 € 16 €
Strasbourg 400 € 17,20 €
Clermont-Ferrand 340 € 14,10
Grenoble 400 € 16 €

 

Pratique !

Simulation et demande en ligne : www.caf.fr. Le suivi de votre dossier et de vos versements est possible en téléchargeant l’appli “CAF mon compte”.

Les aides de la CAF : APL et ALS

Les étudiants  bénéficient en général  d’une aide au logement qui allégera la charge de loyer. Il s’agit de l’APL si le logement est conventionné  (Résidences étudiantes du parc social, HLM), et de l’ALS pour les autres logements. Son  montant dépend des  ressources imposables perçues par le locataire (celles de l’année 2017 pour calculer le montant de l’aide jusqu’en décembre 2019), de la nature du local occupé et du montant du loyer.

Nouveau ! Il a été annoncé par le Gouvernement que les aides au logement seront désormais calculées sur la base du revenu en cours, et non plus sur le revenu de l’année N-2.

En l’absence de revenus ou si ces derniers sont faibles, votre allocation sera calculée sur la base d’un forfait ressources variable. Seules les bourses attribuées sur critères sociaux ou dans le cadre d’Erasmus ne sont pas imposables.

Il faut savoir que les revenus des  parents n’entrent pas en compte dans le calcul des  aides versées aux locataires étudiants, et vous pourrez  toujours déclarer fiscalement votre enfant comme étant à charge.

Attention, Si vous percevez  des allocations familiales, faites le calcul de la solution la plus avantageuse ou renseignez vous auprès de votre CAF car ces deux prestations ne sont pas cumulables.

L’Avance LocaPass

Elle peut permettre de financer le dépôt de garantie. Accessible aux étudiants sous certaines conditions,  elle est  versée par un organisme gestionnaire d’Action Logement. Il est possible d’en faire la demande sur www.actionlogement.fr/l-avance-loca-pass

La Caution Visale

Elle permet à l’Etat de se porter garant pour des étudiants ne pouvant pas fournir de caution locative aux propriétaires, en raison de leur situation familiale ou personnelle.

Elle est gratuite tant pour les locataires que les propriétaires, et s’adresse aux jeunes jusqu’à leur  31ème anniversaire.

Nouveau ! Le Gouvernement a annoncé l’extension de la Garantie Visale à tous les étudiants, boursiers ou non, qu’ils soient indépendants fiscalement ou pas, quel que soit leur type de logement (parc social ou privé).

Le montant des loyers est plafonné. Pour une personne seule, le plafond est fixé à 1 500 € dans Paris intra-muros, et 1 300 € pour le reste de la France

Pour obtenir un visa pouvant être présenté aux bailleurs, il faut se connecter sur visale.fr. Attention, il est nécessaire d’avoir fait les démarches avant la signature du bail.

 Le visa est obtenu  dans les deux jours ouvrés suivant le dépôt de demande. Vous en êtes informé par mail ou sms. Votre enfant  pourra présenter l’attestation à son propriétaire qui devra à son tour se connecter sur le site Visale et se créer un dossier.

 

Calendrier mars – avril 2019

 

21 mars Journée Jobs d’été  – CIDJ Paris 19ème – Le Centquatre
28 mars « Les ailes du Campus » – Journée de l’aérien et de la construction Nantes – IUT de Carquefou
30 mars Salon Studyrama Sup’alternance Paris Event Center
30 mars Rencontres de l’Etudiant : Hors Parcoursup Paris – New Cap Event  Center (15ème)
4 avril 24 heures pour l’emploi et la Formation Valenciennes – stade du Hainaut
6 et 7 avril Salon de  l’apprentissage et de l’alternance Lille – Grand Palais
15 au 17 avril Forum Jobs d’été – CROUS et Pôle Emploi services étudiants Paris 5ème –  CROUS
25 avril Forum entreprises : recrutement du CFA ingénieurs 2000 Paris –  Cité internationale universitaire
2 mai  Alternance Manufacturing : salon des entreprises industrielles Nantes – Parc des expos
25 mai Salon du logement étudiant organisé par  la Smerra Lyon – Université Catholique  Campus Saint Paul

 

Le salon du logement étudiant de Lyon : L’événement phare pour simplifier le choix d’un premier logement

Salon Logement de Lyon

La 1ère édition du Salon du Logement Etudiant de Lyon aura lieu le samedi 25 mai prochain.

À cette occasion, parents, lycéens et futurs étudiants sur Lyon à la rentrée 2019 pourront rencontrer les principaux acteurs du logement étudiant afin de comparer leurs offres, obtenir des renseignements et surtout déposer des dossiers de candidature pour réserver un logement.

Bailleurs privés et sociaux, logements intergénérationnels et organismes d’aides et services, tous seront réunis pour prendre part à une étape essentielle de la vie d’un étudiant : le choix de son premier logement. Près d’un millier de visiteurs sont attendus sur le salon, qui se tiendra sur le campus St Paul, à l’Université Catholique de Lyon, en plein cœur de la Presqu’île.

Imaginé par la mutuelle étudiante SMERRA, le Salon du Logement Etudiant de Lyon se lance pour sa 1ère édition dans la seconde ville étudiante de France, avec près de 200 000 étudiants. L’événement s’inscrit dans la continuité des projets développés jusqu’à aujourd’hui par la SMERRA pour répondre aux besoins du monde étudiant.

Plus d’infos sur : salon-logement-etudiant-lyon.fr

Le Bac 2021

Vos enfants qui ont intégré la classe de 2nde à la rentrée sont  les premiers concernés par la réforme du lycée et du Bac. Plus de séries en voie générale  à partir de la 1ère, des spécialités à choisir et moins d’épreuves finales. Voilà pour les grands axes. Mais concrètement, qu’est-ce que cela va changer pour les lycéens ?

En classe de 1ère

Les élèves continueront à suivre un enseignement sur la base d’un socle commun, 16 heures par semaine. Les matières étudiées seront les suivantes :

  • Français
  • Histoire-géographie
  • Enseignement moral et civique (EMC)
  • Humanités numériques et scientifiques
  • Philosophie
  • Langues vivantes 1 et 2
  • Education physique et sportive

Nous observons que les mathématiques ainsi que les sciences : SVT et physique, ne font pas partie de ce socle commun.

Les lycéens devront par ailleurs choisir 3 spécialités qui représenteront un volume global de 12 heures de cours hebdomadaires. Les disciplines proposées sont :

  • Arts (au choix : cinéma-audiovisuel, histoire des arts, théâtre, musique, arts du cirque, danse, arts plastique)
  • Ecologie, agronomie, territoires
  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Langues et littérature étrangère
  • Mathématiques
  • Numérique et sciences informatiques
  • Sciences de la vie et de la terre (SVT)
  • Sciences de l’ingénieur
  • Sciences économiques et sociales
  • Physique-chimie

Le Ministère  a mis en place le site www.horizons2021.fr pour les aider à faire leur choix.

Certaines spécialités ne seront pas proposées dans l’ensemble des établissements, la difficulté sera alors que votre enfant soit admis dans un lycée proposant celles choisies. D’où l’intérêt d’être bien informé en amont, dès la classe de 3ème, pour faire le bon choix dès l’entrée en 2nde et ne pas avoir à changer au bout d’un an.

Il sera toujours possible de sélectionner des options complémentaires, au choix parmi :

  • Arts
  • Langue vivante 3
  • Langues et culture de l’antiquité (latin – grec)
  • EPS
  • Mathématiques complémentaires
  • Mathématiques expertes
  • Droit et grands enjeux dans le monde contemporain

40 % de contrôle continu va être introduit dans la note finale du Bac. Cela démarrera dès la classe de 1ère, avec des épreuves en janvier et en avril, tirées d’une « banque nationale numérique de sujets » pour garantir l’égalité des chances entre tous les élèves. Les copies seront anonymes et corrigées par d’autres professeurs que ceux de votre enfant. Les bulletins scolaires seront pris en compte pour 10 % de la note finale.

Les élèves commenceront  également à préparer un projet adossé à un ou deux enseignements de spécialité ; il fera l’objet d’un grand oral lors des épreuves finales de terminale.

En fin d’année, ils passeront les épreuves de français comme cela se faisait traditionnellement, constituées d’un écrit et d’un oral.

La voie technologique et la voie professionnelle  conservent leur organisation actuelle en séries. Des ajustements seront apportés au programme afin d’apporter un socle commun de connaissances, articulé avec les enseignements de spécialité.

Pour l’ensemble des voies, des heures sont réservées à une aide à l’orientation. Cela avait déjà été instauré au moment de la mise en place de Parcoursup.

En classe de Terminale

Les élèves devront choisir en début d’année de poursuivre deux des trois enseignements de spécialité qu’ils auront commencé à étudier en 1ère. Ils représenteront un volume global de 12 heures de cours hebdomadaires, soit 6 heures pour chaque spécialité. C’est sur celles-ci que porteront deux épreuves du Bac qui auront lieu en avril, au retour des vacances de printemps.

Les épreuves de contrôle continu se dérouleront en décembre.

Les épreuves finales de juin seront les suivantes :

  • L’épreuve de philosophie
  • Un grand oral de 20 minutes portant sur le projet préparé depuis la classe de 1ère. Le jury évaluera les capacités d’analyse de l’élève à partir des connaissances acquises dans le cadre des enseignements de spécialité.

Pour obtenir le Bac, une moyenne générale de 10/20 sera toujours requise, avec le système actuel de compensation. Il n’y  aura pas de note éliminatoire. L’oral de rattrapage est maintenu en tant que seconde chance.