Les épreuves du 2nd groupe du Bac : une chance de plus

 

Les oraux vont cette année se dérouler très rapidement après les résultats : ce sera les 6 et 7 juillet. Pas de week-end entre les deux ! L’idéal pour les élèves qui ont un doute est donc de se préparer dès la fin des écrits, mais peu de jeunes sont enclins à la faire.

Pas de panique ! Chaque année, 20 % des candidats au Bac passent un oral, et parmi eux, les deux tiers obtiennent leur Bac après ces épreuves. Donc tous les espoirs sont encore permis.

 Quelles matières choisir ?

Les élèves invités à  se présenter  au rattrapage vont devoir choisir deux matières parmi celles déjà  passées à l’écrit ou à l’oral. Il est également possible de repasser une épreuve anticipée, par exemple le français, mais attention, c’est peut-être un peu loin en comparaison des révisions effectuées ces dernier mois.

Une fois que votre enfant aura en main son relevé de notes, à lui de faire le choix. Il est vivement conseillé d’opter pour les matières où les notes ont été  les plus mauvaises, sous réserve qu’il ait un potentiel de progression sur ces épreuves par rapport à  ses résultats de l’écrit. Le coefficient aussi  est à prendre en compte étant donné que l’objectif final est d’atteindre une moyenne générale de 10. A notes équivalentes aux 1er et  2nd groupe, le gain de points sera plus important dans une matière à plus fort coefficient.

Comment  cela va se dérouler ?

Le jour J, vous pouvez veiller à ce qu’il n’oublie pas d’emporter le matériel dont il peut avoir besoin : selon les matières choisies, calculatrice, liste des textes étudiés pendant l’année, et pour tous : montre et carte d’identité.

La durée des épreuves est en général de 40 minutes. L’examinateur donne au candidat le sujet sur lequel il va l’interroger. L’élève dispose  alors de 20 minutes de préparation pendant le passage du candidat précédent. Il faut à  ce moment faire attention à bien se mettre dans sa bulle, ne pas se laisser déconcentrer en écoutant ce qui se dit. Votre enfant aura  ensuite à  son tour une vingtaine de  minutes de passage. L’objectif est de démontrer au correcteur qu’il a bien compris le sujet, et qu’il est capable, en réutilisant les notions vues dans l’année, de le traiter et d’argumenter. Dans les matières scientifiques, une erreur sur le résultat final n’est pas forcément fatale s’il y a eu une bonne démonstration.

Il va de soi qu’il est préférable de faire bonne impression, donc d’arriver avec une tenue vestimentaire correcte, d’être poli afin qu’un bon contact s’établisse avec l’examinateur. Celui-ci n’est pas là pour  piéger le candidat, et ce n’est pas un concours non plus : il faut tout simplement démontrer  que l’on a  travaillé  pendant l’année, et bien respirer pour gérer son stress.

Laisser un commentaire