Le programme Education d’Emmanuel MACRON

Au-delà des projets très médiatisés d’Emmanuel MACRON sur l’enseignement en primaire, son programme contient également des dispositions pour le lycée et l’enseignement supérieur. En voici les grandes lignes et les objectifs figurant dans le programme du candidat de « En Marche ! », aujourd’hui Président.

. Renforcer l’accompagnement et les dispositifs d’orientation au collège et au lycée avec des parcours plus individualisés, une meilleure information sur l’orientation, et des stages de remise à niveau pour les collégiens les plus en difficulté, en mobilisant des enseignants et des bénévoles.

. Assurer une meilleure transition de l’enseignement secondaire vers l’enseignement supérieur en restructurant le baccalauréat et en mettant en place des modules spécifiques.

. Développer l’alternance et l’apprentissage afin de lutter contre le chômage qui touche les moins de 25 ans. A cette fin, il y aura un développement de périodes de pré-apprentissage et des filières en alternance dans tous les lycées professionnels. Les démarches seront simplifiées pour les entreprises.

. Mettre en place un meilleur accompagnement des enseignants : plus aucun professeur (hors choix motivé) ne sera affecté en zone prioritaire durant ses 3 premières années d’enseignement. La formation en alternance sera étendue dès la licence pour les étudiants qui se destinent aux métiers de l’enseignement. Ensuite, chaque enseignant bénéficiera d’au moins 3 jours de formation continue adaptés aux besoins rencontrés dans sa classe.

. Encourager l’autonomie des établissements avec davantage de liberté, mais aussi une responsabilité accrue et une évaluation plus régulière.

. Renforcer la relation avec les parents et encourager l’implication de bénévoles ainsi que d’associations. Une plus grande place devrait être donnée à l’échange avec les parents, avec notamment trois réunions annuelles, et une généralisation de  l’expérience de la « mallette des parents ».

Quelques éléments concernant l’Enseignement Supérieur :

. Une publication par les Etablissements d’Enseignement Supérieur de leurs taux de réussite et des débouchés professionnels par formation, de leurs anciens étudiants.

. Un renforcement  du système d’aides et de bourses.

. Un élargissement de l’horaire d’ouverture des bibliothèques universitaires.

. Un développement  de l’offre de logements destinés aux étudiants, avec un accès sans dépôt de garantie et sans demande de caution.

Laisser un commentaire