Le Permis de conduire : un sésame

Le permis de conduire est une étape importante de la vie lycéenne. Quand vos enfants deviennent étudiants, même s’il est plus utile dans certaines régions que dans les grandes villes bien équipées de réseaux de transport urbain, c’est pour eux  un pas de plus vers l’autonomie.

Voici les dernières nouveautés :

• Obligation pour les Préfectures d’inscrire les candidats libres dans un délai de deux  mois pour passer le permis de conduire, pour un 1er passage, puis dans le délai moyen constaté pour le département, pour une 2nde présentation.

• Si vous passez votre permis avec une voiture ayant une boite de vitesse automatique,  le nombre d’heures minimal de conduite est ramené à 13 h, et  il suffit d’avoir une formation supplémentaire de sept heures, au plus tôt six mois après l’obtention de votre permis, pour pouvoir conduire une voiture à boite mécanique sans repasser l’examen avec un inspecteur.

. L’examinateur est chargé de poser une question de sécurité routière sur les premiers secours

Différentes formules possibles

. Peut-être avez-vous opté avec vos enfants  pour la conduite accompagnée appelée apprentissage anticipé de la conduite. Il faut bien évidemment d’abord passer le code. Une fois ce premier sésame obtenu, un minimum de 20 heures de conduite en auto-école est indispensable. A l’issue de cela, une attestation de fin de formation initiale (AFFI) à  remettre à votre assureur est délivré  à votre enfant, et il va  pouvoir continuer à perfectionner sa conduite en parcourant 3 000 km minimum.

. A partir de l’âge de 18 ans ; c’est le dispositif de conduite supervisée qui est proposé. Il  est  demandé de parcourir 1 000 km dans un délai de trois mois minimum.

Dans le cadre de ces deux formules, le prix de la première assurance sera généralement plus doux.

. La méthode traditionnelle :  un forfait est généralement proposé pour le code, mais il est aussi possible de s’entrainer sur Internet. Pour la conduite, l’auto-école a l’obligation d’effectuer une évaluation préalable pour pouvoir communiquer un nombre d’heures prévisionnel.

Certaines auto-écoles proposent également des forfaits pour la conduite, le plus souvent sur une base de 20 heures. Renseignez vous bien sur le prix de l’heure de conduite supplémentaire, car c’est au final ce qui fera la différence dans le budget. La réglementation impose un affichage des prix bien visible à l’extérieur et à l’intérieur de l’auto-école. Beaucoup de forfaits tournent autour de 1 200 €, mais avec des disparités pouvant entrainer des tarifs allant de 700 € à 1 400 €. Quant à l’heure de conduite, les tarifs sont libres. Elle peut varier de 35 € à 55 € de l’heure, selon les villes.

 

Un site pour comparer les auto-écoles (taux de réussite indiqué) :  

www.vroomvroom.fr

Le Permis Libre, partenaire de la PEEP, vous propose une offre promotionnelle à 29 € au lieu de 49 € jusqu’au 06/01/2019

Pour passer votre code

Renseignez-vous !

Le financement de votre permis


Le permis à 1 

Il s’agit d’un prêt à taux zéro que les jeunes de 15 à 25 ans peuvent obtenir pour financer leur permis. Pour en bénéficier, il faut que la banque et l’auto-école choisie soient partenaires de l’opération. Votre enfant  remboursera ensuite 1 € par jour, soit 30 € par mois. La banque peut exiger une caution.

La bourse au permis 

Il existe un dispositif permettant aux jeunes de 18 à 25 ans sans ressources, de bénéficier d’une prise en charge d’une partie du coût du permis de conduire par leur commune en échange d’un nombre d’heures de travaux d’intérêt collectif. Renseignez-vous dans votre ville pour savoir si cela se fait.

Nouveau !

Les jeunes apprentis bénéficieront d’une aide de 500 € pour passer le permis de conduire à partir de 2019.

Les aides des collectivités locales 

Elles peuvent être proposées par les Régions ou les Conseils Généraux (départements).

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre Mairie afin de savoir si vous pouvez bénéficier d’une aide de la Région ou de votre Conseil Général