Permis de conduire : comment le financer ?

Le permis à 1 €

Il s’agit d’un prêt à taux zéro que les jeunes de 15 à 25 ans peuvent obtenir pour financer leur permis : de 600 € à 1 200 € pour le 1er passage, 300 € pour une formation complémentaire en cas d’échec. Pour en bénéficier, il faut que la banque et l’auto-école choisie soient partenaires de l’opération. Vous rembourserez ensuite 1 € par jour, soit 30 € par mois. La banque peut exiger une caution, par exemple de vos parents.

La bourse au permis 

Il existe un dispositif permettant aux jeunes de 18 à 25 ans sans ressources, de bénéficier d’une prise en charge d’une partie du coût du permis de conduire par leur commune en échange d’un nombre d’heures de travaux d’intérêt collectif. Renseignez-vous dans votre ville pour savoir si cela se fait.

Les aides des collectivités locales 

Elles peuvent être proposées par les Régions ou les Conseils Généraux (départements).

Par exemple, la Région Bourgogne Franche-Comté proposent aux jeunes de moins de 26 ans inscrits dans un parcours professionnel le financement d’une partie du permis de conduire avec le chèque permis, à hauteur de 500 € en contrepartie de quinze heures de bénévolat dans une association.

De même, dans les Yvelines, une subvention à hauteur de 500 € est accordée aux jeunes du département non imposables. En contrepartie, les bénéficiaires s’engagent à participer à des projets citoyens dans les services du Conseil départemental ou au sein d’une association agréée. Cette action civique de 20 à 40 heures est un préalable au versement de l’aide forfaitaire.

Cette liste n’est pas exhaustive. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre Mairie afin de savoir si vous pouvez bénéficier d’une aide de la Région ou de votre Conseil Général.

Des sites permettent de comparer les auto-écoles :

www.vroomvroom.fr

 

Laisser un commentaire