Financement des études et du logement étudiant

Financer son logement

Premier poste de dépenses, le logement représente souvent plus de 50 % du budget global de l’étudiant. Il atteint en moyenne 399 € /mois en licence selon l’Observatoire de la vie étudiante. Comment et auprès de qui obtenir un coup de pouce financier ? Nous vous donnons les clés.

Pour vous aider à payer le loyer de votre enfant, vous pouvez solliciter la CAF afin qu’il  bénéficie de l’aide personnalisée au logement (APL) ou de l’Allocation de logement social (ALS). Infos : www.caf.fr.

  • L’APL (Aide personnalisée au logement) est versée directement par la CAF au bailleur d’un logement conventionné. L’étudiant ne verse donc au propriétaire que le solde restant.
  • L’ALS (Allocation de logement à caractère social) s’applique aux logements non conventionnés (chambre en foyer ou en résidence, studio, appartement). Contrairement à l’APL, l’ALS peut être versée directement au locataire ou au bailleur.

Financer son dépôt de garantie

Pour financer le dépôt de garantie, votre enfant peut solliciter :

  • Une avance Loca-pass qui se présente sous la forme d’un prêt, accordé par un organisme d’Action logement (ex : 1 % logement) d’un montant égal à celui du dépôt de garantie prévu dans le bail. Cette aide est accordée quel que soit le logement, qu’il appartienne à un propriétaire privé ou social. Ce prêt est sans intérêt ni frais de dossier.
  • Une garantie Loca-pass : c’ est une garantie contre les loyers impayés pour le bailleur. Elle est également accordée par un organisme d’action logement sans intérêt ni frais de dossier.
  • Une aide du Fonds de solidarité pour le logement (FSL). Accordée sous forme de prêt ou de subvention, elle est soumise à des critères d’âge et de ressources propres à chaque département.

Le dispositif CLE  (Caution Locative Etudiante)

C’est une garantie de l’Etat qui permet aux étudiants dépourvus de garants personnels d’accéder plus facilement à un logement. La Clé est gérée par le CROUS ; elle est désormais disponible dans toutes les académies.

Le dispositif peut bénéficier à tous les étudiants :

  • disposant de revenus, mais sans caution familiale, amicale ou bancaire
  • cherchant à se loger en France pour y faire leurs études
  • âgés de moins de 28 ans au 1er septembre de l’année de signature du bail.

La garantie est personnelle. Si le logement est loué en colocation, chaque locataire doit faire une demande de garantie.

Les avantages des Résidences du  Club Etudiant

. Seul organisme offrant la possibilité de signer un contrat de location sous conditions suspensives dès le mois de mai : annulation du contrat si échec aux examens et remboursement intégral de l’acompte de réservation.

. Possibilité de régler en 3 fois le dépôt de garantie et les frais de dossier

. Vous bénéficiez d’une avance sur l’aide au logement (APL ou ALS), le temps que la CAF procède au premier versement.

. Un bureau d’accueil avec un intendant à l’écoute des étudiants et de leurs parents.

Les adhérents de la PEEP bénéficient de réductions sur les frais de dossiers qui sont payables en 3 fois sans frais, tout comme le dépôt de garantie.

Vous pouvez  découvrir ces résidences et faire une demande de dossier sur le site du Club Etudiant

Le Financement des études

Les bourses

  • La Bourse sur critères sociaux (BCS)

Attention, la demande doit être faite avant le 31 mai, sur dse.htmlhttp://www.etudiant.gouv.fr/pid33626-cid111606/constituez-votre-dossier-social-etudiant-dse.html

Elle est allouée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche aux étudiants de moins de 28 ans. Elle est attribuée selon des critères de ressources, d’éloignement entre le domicile familial et le lieu d’études et le nombre d’enfants à charge du foyer fiscal de référence. Pour en bénéficier, l’élève doit  être assidu aux cours, aux TD  et aux examens.

Destinées aux étudiants en formation initiale, les bourses sur critères sociaux de l’enseignement supérieur sont versées sur 10 mois et leur montant varie en fonction de l’échelon auquel elles sont attribuées.

La demande de bourse se fait par l’intermédiaire du Dossier Social Etudiant qui permet de formuler jusqu’à 4 vœux dans différentes académies. A la rentrée 2016-2017, 25 000 nouvelles bourses annuelles de 1 009 euros ont été allouées pour les étudiants des classes moyennes aux revenus modestes.

  • Les Bourses du Ministère de la Culture et de la Communication

Elles concernent les élèves inscrits dans un établissement dépendant de ce ministère et sont attribuées sur critères sociaux.

  • Les Bourses du Ministère de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et des Forêts

Elles sont gérées par le CROUS. Sont éligibles les étudiants qui s’inscrivent dans un établissement agricole public ou privé, sous contrat, et qui remplissent les critères sociaux habituels.

  • Les Bourses des formations en travail sanitaire et social

Gérées par les Régions, leurs montants et modalités de versement peuvent différer. Certaines régions ont décidé de s’aligner sur le mode d’attribution du CROUS.

  • L’Aide au mérite

Complément de la bourse sur critères sociaux, elle est réservée aux élèves qui on obtenu la mention « Très Bien » au Bac. Elle était de 900  € pour les bacheliers de 2015 et de 2016.

  • L ‘ACS : aide au paiement d’une complémentaire santé

Pour compléter les remboursements de la Sécurité sociale, à défaut de remplir les conditions d’attribution de la CMU complémentaire, l’ACS permet d’obtenir un financement total ou partiel pour les étudiants ayant  des ressources modestes. Les bénéficiaires de l’ACS ont droit à des réductions sur leurs factures d’électricité et de gaz naturel, sans démarche supplémentaire : Utilisez le simulateur en ligne pour savoir si vous avez droit à l’ACS (ou la CMU) http://www.ameli.fr/simulateur-droits/public/ .Vous pouvez également interroger votre mutuelle étudiante.

Les aides, en complément de la bourse

  • L’aide Erasmus attribuée aux étudiants effectuant une partie de leurs études (3 mois à 1 an) en Europe.
  • L’aide d’urgence ASAA (Aide spécifique Allocation annuelle) et l’ ASAP (Aide Spécifique Allocation Ponctuelle), réservées aux étudiants rencontrant de graves difficultés.
  • Le Passeport Mobilité pour les étudiants de l’Outre-Mer.
  • La prestation compensatoire du handicap destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie.
  • Les autres aides possibles : aides des régions, départements, communes : certaines ont instauré le revenu minimum étudiant (RME) ; aides des ministères ou des fondations privées (Fondation de France, Cetelem)… Renseignez-vous auprès du Crous ou de votre établissement de formation.

Les prêts bancaires

Le prêt constitue une autre possibilité de financer ses études, même s’il reste une solution  à utiliser avec prudence.

  • Les prêts classiques

Dans la majorité des établissements financiers, les prêts sont soumis à des conditions de ressources des parents, ou à la caution parentale.

  • Le prêt étudiant garanti par l’Etat et le réseau de banques partenaires

Le dispositif de Garantie des Prêts Etudiants a été confié à Bpi France par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Il a été attribué à cinq banques partenaires : Société Générale, Banques Populaires, Caisses d’Epargne, Crédit Mutuel, CIC.

D’un montant maximal de 15 000 €, ce prêt n’est soumis à aucune condition de caution ou de ressources, mais est réservé aux jeunes de moins de 28 ans, pour le financement d’un diplôme de l’enseignement supérieur français.

www.bpifrance.fr/Bpifrance/Nos-metiers/Garantie/Garantie-des-prets-etudiants

 

Laisser un commentaire