Evolution des épreuves du Bac 2021

La crise sanitaire est venue une fois de plus perturber le calendrier prévu pour les épreuves du Bac. Voici les évolutions prévues et le dispositif mis en place par Jean-Michel BLANQUER pour que l’évaluation sous la forme du contrôle continu soit aussi équitable que possible.

 Les épreuves maintenues

Pour les élèves de  1ère

Les épreuves de français sont maintenues dans les conditions habituelles. Les épreuves écrites se dérouleront le 17 juin.  Pour l’oral, Le Ministère a indiqué qu’un « resserrement des textes » est prévu. Le nombre minimal de textes à présenter passe à 14 en série général et 7 en série technologique.

Pour les élèves de  terminale

Ainsi que cela a été décidé, les épreuves de spécialités du mois de mars ont été supprimées. Elles devaient compter pour 1/3 de la note finale. Elles seront remplacées par le contrôle continu, sur la base des moyennes des trois trimestres de terminale. Les enseignants auront connaissance des sujets communs de spécialité prévus, de manière à pouvoir se baser dessus pour préparer les exercices notés dans la cadre du contrôle continu.

En revanche, les épreuves suivantes sont actuellement maintenues :

  • l’épreuve de philosophie, prévue le 17 juin : les élèves pourront choisir entre trois sujets au lieu de deux prévus initialement.
  • le grand oral, du 21 juin au 2 juillet.  Cette fiche aidera votre enfant à  se préparer

Des outils pour rendre l’évaluation plus équitable

La suppression des épreuves finales et nationales du Bac pose toujours deux questions : la valeur du diplôme pour l’année concernée et l’équité entre les élèves selon les méthodes utilisées dans les différents établissements. Afin d’anticiper ces questions, le Ministère a mis en place « des commissions d’harmonisation et des critères d’objectivation ».

Un guide pour l’évaluation dans le cadre du contrôle continu destiné aux enseignants a été publié, tant pour les spécialités que pour les enseignements communs. Il demande notamment que la robustesse des moyennes soit garantie par un nombre minimal de notes par période et un nombre suffisant d’exercices variés.

Une fiche de méthodologie a également été mise en place à destination des instances d’harmonisation au niveau académique qui travailleront sur les notes moyennes issues des bulletins de l’année scolaire 2020-2021. Vous pouvez la consulter ici.