L’Agitateur 2022 : le concours qui booste les initiatives étudiantes

Pour la 4ème année consécutive, la Fondation SMERRA organise le concours L’Agitateur, qui récompense les projets et initiatives améliorant la vie des étudiants. Votre enfant a des idées plein la tête pour améliorer la santé, les conditions de vie et d’étude des étudiants ? C’est l’occasion parfaite pour se lancer !

En effet, l’Agitateur soutiendra et accompagnera 3 propositions pendant 1 an afin de permettre leur réalisation. Participer à cet appel à projet, c’est bénéficier d’une aide financière et organisationnelle à grande échelle.
Chacun des lauréats aura la chance d’être accompagné par un expert pour le développement de son projet. Mais ce n’est pas tout : la fondation SMERRA offre aussi 12 000€ à partager entre les vainqueurs !

Cet événement national est ouvert à tous (avec une association, seul ou en groupe). Il suffit que le projet soit à destination des étudiants résidant en France et qu’il soit à but non lucratif.

Pour que votre enfant participe, c’est très simple ! Il lui suffit de déposer son dossier sur la plateforme en ligne de l’Agitateur (en cliquant ici) avant le 20 février 2022.
Une fois son projet validé par la Fondation Smerra, les internautes pourront voter pour leur projet préféré entre le 1er et le 8 mars 2022. L’initiative ayant récoltée le plus de votes sera qualifiée pour la finale.
Deux projets supplémentaires seront choisis par un jury composé de représentants de l’Enseignement Supérieur, du monde professionnel, des territoires ou encore des étudiants.

Les trois initiatives sélectionnées seront récompensées lors de la grande finale le 31 mars 2022.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du concours l’Agitateur.

Le financement du permis de conduire

Autre étape importante de la vie lycéenne : le permis de conduire. Même s’il est plus utile dans certaines régions que dans les grandes villes bien équipées de réseaux de transport en commun, c’est un pas vers plus d’autonomie pour votre enfant.

Les évolutions

Le permis de conduire est l’examen le plus passé en France avec environ  1,9 million de candidats par an. Le coût pour passer le permis est actuellement  de 1600 à 1800 € avec deux mois d’attente en moyenne. De nombreuses évolutions ont été mises en place ces dernières années, dont l’apprentissage anticipé de la conduite possible dès l’âge de 15 ans, la surveillance des épreuves théoriques par des sociétés agréées par l’État (notamment la Poste) et non plus par des inspecteurs, et le développement de l’apprentissage de la conduite sur boîte automatique avec une conversion facilitée.

Le choix de la bonne formule

Plusieurs solutions s’offrent à vos enfants, selon leur âge et le budget consacré au permis.

La conduite accompagnée

Une fois le code obtenu, un minimum de 20 heures de conduite en auto-école est indispensable. A l’issue de cela, une attestation de fin de formation initiale (AFFI) à remettre à votre assureur est délivrée, et votre enfant pourra continuer à perfectionner sa conduite avec, par exemple, votre voiture, en parcourant 3 000 km minimum.

La conduite supervisée

À partir de 18 ans. Il est simplement demandé de parcourir 1 000 km dans un délai de trois mois minimum. Le prix de sa première assurance sera généralement plus doux.

La préparation traditionnelle

Un forfait est généralement proposé pour le code. Il existe des auto-écoles en ligne pour le code, et le choix des heures de conduite, par exemple ornikar.com, ou www.stych.fr ou lepermislibre.fr (offres préférentielles réservées aux adhérents PEEP : http://peep.asso.fr/partenaires/le-permis-libre/).

Pour la conduite, l’auto-école a l’obligation d’effectuer une évaluation préalable afin de communiquer un nombre d’heures prévisionnel. Certaines auto-écoles proposent des forfaits pour la conduite, souvent sur une base de 20 heures. Renseignez-vous sur le prix de l’heure de conduite supplémentaire, car c’est au final ce qui fera la différence dans le budget. La réglementation impose un affichage des prix bien visible Les forfaits coûtent entre 700 € et 1 400 €. Quant à l’heure de conduite, les tarifs sont libres. Elle peut varier de 35 € à 75 € de l’heure, selon les villes.

Le financement du permis de votre enfant

Le permis à 1

C’est un prêt à taux zéro réservé aux jeunes de 15 à 25 ans. Pour en bénéficier, il faut que la banque et l’auto-école choisies soient partenaires de l’opération. Le jeune rembourse ensuite 1 € par jour, soit 30 € par mois. La banque peut exiger une caution, parentale par exemple. Ce dispositif est réservé aux écoles de conduite et aux associations disposant du label « qualité des formations au sein des écoles de conduite ». Infos sur : www.securite-routiere.gouv.fr/passer-son-permis-de-conduire/financement-du-permis-de-conduire/permis-1-eu-par-jour

L’aide destinée aux apprentis

Les apprentis majeurs peuvent percevoir une aide de l’Etat pour financer leur permis de conduire. Pour en bénéficier, votre enfant doit être titulaire d’un contrat d’apprentissage en cours d’exécution. Il s’agit d’une aide forfaitaire, attribuée  une seule fois, d’un montant de 500 €.

La bourse au permis 

C’est un dispositif permettant aux jeunes de 18 à 25 ans sans ressources, de bénéficier d’une prise en charge d’une partie du coût du permis par leur commune en échange d’heures de travaux d’intérêt collectif. Renseignez-vous dans votre ville.

Les aides des collectivités locales 

Elles peuvent être proposées par les Régions ou les Conseils Généraux. Par exemple, la Région Bourgogne Franche-Comté propose aux moins de 26 ans, en formation, en mission de service civique,  ou sans emploi, le financement d’une partie du permis de conduire à hauteur de 500 €.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre Mairie afin de savoir si votre enfant peut bénéficier d’une aide de ce type.

 A savoir !

Mise en place d’une plateforme gouvernementale dédiée au choix de son auto-école : avant de s’inscrire, votre enfant pourra prendre connaissance des prix pratiqués, des délais, du nombre d’élèves présentés, du taux de réussite, et des diverses aides accessibles (variables selon les régions) pour financer votre permis : www.vroomvroom.fr

Le coût de la rentrée et les aides

Comme chaque année, les associations d’étudiants et celles de familles dénoncent  une augmentation du prix de la rentrée. Pour que cela n’alourdisse pas trop votre budget, soyez bien informé concernant les aides nationales ou régionales dont vous pouvez bénéficier.

Il vient d’être indiqué par l’Association Familles de France que le coût de la rentrée aurait augmenté de 5 % en 5 ans. 1 % par an en moyenne, cela est proche de l’inflation générale pour ces derniers mois, mais pour la papeterie, on atteint + 4%. Cette année encore, le coût des masques viendra s’ajouter au prix des autres fournitures, mais l’indemnité de 100 € pour les financer ne sera pas reconduite.

Les aides nationales

L’ARS : l’allocation de rentrée scolaire versée par la CAF (ou la MSA)  est bien connue. Elle a été versée à partir du  17 août aux familles pouvant en bénéficier du fait de leur composition et du niveau de leurs revenus. Pour un enfant de 15 à 18 ans, le montant de l’aide est de 404,28 €. Les justificatifs de revenus devaient être fournis avant la mi-août pour percevoir à temps l’allocation de rentrée, mais il est possible de formuler une demande à  tout moment de l’année.

Les aides régionales

. En Auvergne-Rhône-Alpes : gratuité des manuels scolaires avec le Pass’Région + un chèque de 50 € pour l’achat de consommables en filière professionnelle ainsi que pour les 1ères et Terminales technologiques. Aides au financement du BAFA et du permis de conduire en contrepartie d’engagement dans des  missions de volontariat. Pour le sport, 30 € de réduction sur une licence annuelle, et également des avantages sur la culture (ciné, livres, spectacles). https://jeunes.auvergnerhonealpes.fr/

. En Bourgogne-Franche-Comté : pour les lycéens boursiers, une déduction sur les frais d’hébergement et/ou de restauration facturés par les établissements. Des dotations pour l’équipement individuel des élèves de 1ère professionnelle. La bourse Dynastage pour les lycéens de section techno, pro ou agricole. https://www.bourgognefranchecomte.fr/

. En Bretagne : le PASS Ressources pédagogiques pour l’acquisition de ressources numériques, des dotations pour le 1er équipement individuel mutualisé  des élèves en série professionnelle, une aide pour le financement du permis de conduire, une bourse « Jeunes  à  l’international ». https://www.bretagne.bzh/aides/

. En Centre-Val-de-Loire : avec le Pass YEP’S, des tarifs préférentiels et une, gestion centralisée de toutes les aides de la région : 1er équipement professionnel, équipement numérique, accès à la culture,.. https://www.yeps.fr/

. Dans le Grand-Est : avec Jeun’Est, plateforme gratuite pour apprendre une langue, 10 € pour l’acquisition d’une licence sportive, tarifs réduits sur la culture et le cinéma (5 places à 1 €). https://www.jeunest.fr/

. Dans les Hauts-de-France : avec la carte génération HDF, une aide pour les manuels scolaires (55 € à 100 €), le matériel professionnel (200 € primo-inscrits pros) et des réductions sur les loisirs. https://generation.hautsdefrance.fr/carte-generation-hdf/

. En Ile-de-France : le Forfait Imagine R Scolaire pour se déplacer, une bourse de 100€ pour s’équiper en informatique,  QIOZ : un site et une appli pour apprendre les langues gratuitement,.. https://www.iledefrance.fr/aides-services

. En Normandie : une aide au financement des manuels scolaires de 70 à 100 € selon la filière, une aide 100 € pour le 1er équipement en filière professionnelle, la bourse Pass Monde,.. une aide de 40 € pour financer le BAFA, 50 € pour une pratique sportive ou artistique, et des avantages dur les loisirs (cinéma, concerts,..) https://atouts.normandie.fr/

. En Nouvelle-Aquitaine : gratuité des manuels scolaires (jusqu’à 230 €), un chèque livre de 20 €, et une aide au 1er équipement professionnel. Pour la vie quotidienne, des tarifs sur les transports, une aide au permis de conduire et au BAFA.  https://jeunes.nouvelle-aquitaine.fr/campagne/scolarite-et-quotidien-les-aides?

. En Occitanie : la carte Jeune Région permet de bénéficier du prêt des manuels scolaire, d’un 1er équipement professionnel,  de 20 € pour l’achat de livres de loisirs, 15 € pour une licence sportive et de l’aide à l’acquisition d’un ordinateur portable https://www.laregion.fr/-cartejeune-

. En Pays-de-Loire : de nombreux avantages et réductions sur les loisirs, la culture, le sport avec le e-Pass Jeunes. https://www.epassjeunes-paysdelaloire.fr/

. En Provence-Alpes-Côte d’Azur : manuels numériques scolaires gratuits, bus et train à volonté pour 90 € par an, une carte culture avec 80 € d’avantages pour acheter des livres, pratiquer le sport, participer à une sortie. https://www.maregionsud.fr/jeunes

 

 

 

 

 

Des aides pour le financement du BAFA

Le BAFA :   Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur est un diplôme nécessaire pour que vos enfants puissent animer des accueils de loisirs ou de séjours de vacances. Il peut être obtenu dès l’âge de 17 ans. Il est payant mais il existe des aides permettant d’alléger son coût.

3 étapes

La formation se compose de trois étapes qui doivent être effectuées sur 30 mois maximum :

  • une formation générale : 8 jours ;
  • un stage pratique : 14 jours minimum ;
  • une session d’approfondissement : 6 jours ou de qualification : 8 jours.

Le coût total de la formation varie de 600 à 1 300 €.

Les aides au financement

De nombreuses aides existent :

  • la CAF : 91,47 € (ou 106,71 € si la 3ème session est axée sur l’accueil du jeune enfant).
  • les Directions générales de la Jeunesse et des sports accordent également des bourses.
  • Des bourses départementales et régionales existent également (ex : 70 à 150 € en PACA).

Plusieurs organismes préparent au BAFA : l’UFCV, l’AFOCAL, TEMPS JEUNES, AROEVEN, CEMEA, ….

La PEEP est partenaire de l’AFOCAL. Les adhérents PEEP bénéficient d’une réduction de 10% sur les tarifs des formations proposées par l’AFOCAL.

Consultez  les offres de notre partenaire ici

Votre enfant peut s’informer et s’inscrire  sur www.jeunes.gouv.fr/bafa-bafd

Ou utiliser l’appli BAFA-BAFD. Il choisira ensuite son organisme de formation.

Dès l’âge de 21 ans, il est ensuite possible de passer le BAFD pour assurer des activités d’encadrement.

 

Un site d’infos afin de ne rien oublier pour sa future vie étudiante

Votre enfant va entrer dans les études supérieures l’année prochaine ? Vous êtes un peu perdus entre Parcoursup, les inscriptions dans les écoles, la recherche de son futur logement, les demandes de bourses…  ?

La @Smerra vous aide à y voir clair avec son site :  https://parents.smerra.fr/ !

Mois par mois, un calendrier pense-bête des démarches et étapes incontournables à ne pas oublier tout au long de l’année !

RÉUNIR

Trouvez au même endroit toutes les informations dont vous avez besoin pour bien accompagner votre enfant dans son passage vers les études supérieures.

ORGANISER

Un espace construit mois par mois de septembre à juillet pour ne jamais se laisser dépasser par le temps. Des notifications pour vous alerter des dates importantes.

ACCOMPAGNER

Une multitude de conseils (orientation, filières, recherche de logement, parcoursup, …) et des démarches administratives à effectuer au bon moment (bourses, assurance, bail, …) !

l’Agitateur 2021 : un concours pour booster les initiatives étudiantes

L’Agitateur est un concours favorisant l’implication citoyenne autour du thème du « mieux vivre étudiant ». Votre enfant a des idées plein la tête pour améliorer la santé, les conditions de vie et d’étude des étudiants ? C’est le moment de se lancer et de les réaliser ! La Fondation SMERRA – Initiatives Étudiantes les soutient grâce à l’appel à projets de L’AGITATEUR.

Cet événement national est ouvert à toute personne âgée de 15 ans au minimum, ou association, de manière individuelle ou en groupe porteur d’un projet à but non lucratif et se déroulant en France.

Cette année, la nouvelle édition de L’Agitateur récompensera 6 projets :

  • 5 projets qui seront sélectionnés par un Jury composé de représentants des étudiants, du monde professionnel, de l’Enseignement Supérieur et des territoires.
  • 1 projet qui sera déterminé par le vote des internautes.

Les 6 projets seront récompensés par un soutien financier (montant total 24000€) et feront l’objet d’un accompagnement personnalisé par un expert pour permettre la réalisation ou le développement du projet !

APPEL A PROJETS DU 18/12/20 au 28/02/2021

Pour plus d’informations

Financement des études supérieures : bourses et aides

Diverses bourses et aides peuvent venir alléger le poids des dépenses à assumer dès que votre enfant intègre l’enseignement supérieur. Nous les avons recensées pour vous.

Les bourses

Les bourses sur critères sociaux (BCS) 

Elle sont allouées par le Ministère de l’Enseignement Supérieur  et attribuées selon des critères de ressources, d’éloignement entre le domicile familial et le lieu d’études et le nombre d’enfants à charge du foyer fiscal de référence. Pour en bénéficier, l’assiduité aux cours, aux TD et aux examens est obligatoire. Elle sont versées sur dix mois et leur montant varie en fonction de l’échelon auquel elles sont attribuées. Informations sur  www.etudiant.gouv.fr/pid33629/bourses-sur-criteres-sociaux.html

Vous pouvez calculer vos droits à la bourse et connaître votre échelon grâce au simulateur : https://simulateur.lescrous.fr/

La demande de bourse  doit être formulée avant même que votre enfant ait  passé le Bac ou choisi sa future orientation. Elle se fait par l’intermédiaire du Dossier Social Étudiant sur messervices.etudiant.gouv.fr

Date importante ! Le DSE est à compléter entre mi-janvier et mi-mai

Les bourses des formations en travail sanitaire et social  

Ce sont les régions qui sont chargées de leur attribution et de leur paiement. Les montants et modalités de versement peuvent donc différer. Elles sont accordées en fonction du niveau de ressources déclarées du demandeur ou de sa famille et des charges que sa famille ou lui-même ont à supporter.

 Les bourses du Ministère de la culture et de la communication

Elles concernent les élèves inscrits dans un établissement dépendant de ce ministère et sont attribuées sur critères sociaux. L’éligibilité pour la bourse du ministère de la Culture et de la Communication dépend de plusieurs critères : les études suivies, l’âge, la nationalité et les ressources du foyer. Les bourses sur critères sociaux de la culture et de la communication sont également versées mensuellement.

Renseignements sur : www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Enseignement-superieur-et-Recherche/L-enseignement-superieur/Vie-etudiante/Les-aides-financieres-attribuees-aux-etudiants

Les bourses du Ministère de l’agriculture  

Sont éligibles tous les étudiants qui souhaitent s’inscrire ou qui sont déjà inscrits dans un établissement agricole public ou privé, sous contrat, et qui remplissent les critères sociaux habituels.

Informations sur  https://centre.educagri.fr/aide-aux-eleves/bourses-de-lenseignement-superieur-agricole

Elles sont gérées par les CROUS : compléter le DSE (Dossier Social Etudiant) sur www.etudiant.gouv.fr.

Les autres allocations

L’aide au mérite  

Les étudiants boursiers ou bénéficiaires d’une allocation peuvent en bénéficier s’ils ont obtenu la mention « très bien » au Bac, ou s’ils la percevaient déjà l’année précédente. Son montant est de 900 €. Elle est versée en 9 mensualités de 100 €.

L’aide à la mobilité de Parcoursup

Son montant était de 500 € en 2020/2021. Elle est cumulable avec les autres bourses. Les critères pour en bénéficier : avoir accepté sur Parcoursup une offre de formation en dehors de son académie et avoir perçu une bourse en terminale. Il faut en faire la demande auprès du Crous. En 2020, la demande était à formuler à partir du 8 juillet sur  https://amp.etudiant.gouv.fr/.

Les allocations pour la diversité dans la fonction publique

Elles peuvent être versées aux étudiants inscrits notamment dans des IPAG (Institut de préparation à l’administration générale), afin de préparer un concours de la fonction publique. Elles sont contingentées et attribuées par les préfets.

Les bourses Erasmus + et AMI (Aide pour la Mobilité Internationale)

La bourse Erasmus + est attribuée aux étudiants effectuant une partie de leurs études à l’étranger.

  • Erasmus + études : 150 € à 300 € par mois (selon le pays) pendant 3 à 12 mois ;
  • Erasmus + stages : 300 € à 450 € par mois, pendant 2 à 12 mois.

Il convient de s’adresser au service des relations internationales de l’ établissement de votre enfant. L’AMI est réservée aux boursiers sur critères sociaux de l’enseignement supérieur. Son montant est de 400 € pendant 2 à 9 mois. Informations sur www.etudiant.gouv.fr/cid96349/bourses-erasmus-et-ami.html

 La prestation compensatoire du handicap

Pour bénéficier d’une aide personnalisée destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes handicapées : Informations sur : www.handicap.gouv.fr Dans certains cas, il est aussi possible de bénéficier d’une aide du CROUS et de la gratuité des transports en commun : https://universites-numeriques.fr/les-aides-financieres-octroyees-aux-etudiants-handicapes-en-france/

D’autres aides possibles 

Le RME : revenu minimum étudiant

Il a été instauré par certaines communes. Voir la liste des 12 communes concernées en 2019 sur  aide-sociale.fr/rme-etudiant/. Elles demandent souvent en contrepartie aux étudiants de participer à une action citoyenne.

Les aides des ministères ou des fondations privées (Fondation de France, Cetelem)… :

Renseignez-vous auprès du Crous ou de votre établissement.

 

 

La PEEP partenaire d’IMPALA, pour l’orientation

Impala accompagne votre enfant tout au long de son parcours et l’aide à mieux se connaître pour faire des choix de filières et d’études cohérents avec ses passions et ses compétences. Des parcours d’orientation numérique clef en main sont proposés aux adolescents de la 4ème à la Terminale. Ils sont constitués de plusieurs dizaines mini-jeux ludiques et pédagogiques.

Votre enfant aura l’occasion – à travers ces parcours – de :

  • Définir ses centres d’intérêt, ses compétences et ses valeurs.
  • Comprendre le fonctionnement du système secondaire et supérieur, déterminer ses filières et exprimer et organiser ses vœux
  • Construire un projet d’orientation complet

 La PEEP a négocié un tarif préférentiel de 50€ au lieu de 60€ dès le 1er septembre. pour ses adhérents.Découvrez tous les avantages du partenariat PEEP – IMPALA sur

impala.in/peep

Les bons plans étudiants pour se cultiver et faire du sport

Vous aviez peut-être gardé l’habitude d’inscrire chaque année votre enfant dans une association de la ville où il pratiquait une activité culturelle ou sportive depuis de nombreuses années. En devenant étudiant, cela s’interrompt en général, mais de nouvelles possibilités s’offrent à lui pour qu’il continue à avoir des loisirs bons pour le corps et l’esprit !

Où faire du sport ? 

Que votre enfant soit  un grand sportif ou qu’il aime simplement retrouver ses amis de temps en temps pour courir ou faire un foot, il est important qu’il continue à prendre le temps de faire du sport en parallèle de ses études. Un bon moyen de décompresser et faire des rencontres ! À la fac, la pratique sportive est gérée par le SUAPS (Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives) ou pour beaucoup d’établissements par le Bureau Des Sports. Il pourra se renseigner auprès de son  établissement (selon sa filière, il pourra même intégrer le sport à son cursus ou avoir des horaires aménagés s’il est sportif de haut niveau). Pour la pratique hors de son établissement, s’il a quitté le domicile familial  pour étudier, il lui suffira de consulter les sites des différents clubs de sa nouvelle région, ou des Maisons des Jeunes et de la Culture (MJC) de sa ville. S’il préfère pratiquer en salle de sport, sa carte étudiante peut lui permettre de profiter de réductions.

Les bons plans culture

Être étudiant lui permettra aussi d’accéder à des bons plans pour profiter de la vie culturelle qui l’entoure. Les services culturels des CROUS ont deux missions principales. Ils soutiennent la créativité étudiante en organisant des concours artistiques, des expositions, des animations en résidences universitaires. Un dispositif de subventions des initiatives étudiantes  « Culture-ActionS » est géré par les différents CROUS. Ils permettent à un grand nombre d’étudiants de bénéficier d’une billetterie proposant des tarifs préférentiels sur des places de concerts, de théâtre, … A noter · Les musées (partout en France) sont gratuits pour les moins de 25 ans. Des villes proposent par ailleurs le PassCulture.

Nouveau ! L’Espace destiné aux parents de lycéens, de la Smerra

Un espace dédié aux parents, accessible à tous

La SMERRA accompagne les lycéens et leurs parents dans leur poursuite d’études supérieures avec

l’Espace Parents, portail d’informations qui permet de ne rater aucune étape d’inscription (Parcoursup, Dossier social étudiant du Crous) et de connaître les principales démarches et bonnes astuces pour se préparer au monde étudiant.

Pratique !                                                                                                                                                     

Mois par mois, un calendrier pense-bête des démarches et étapes incontournables à ne pas oublier tout au long de l’année !

Trouvez au même endroit toutes les informations dont vous avez besoin pour bien accompagner votre enfant dans son passage vers les études supérieures et ne jamais se laisser dépasser par le temps. Une multitude de conseils (orientation, filières, recherche de logement, Parcoursup, …) et desaides sur les démarches administratives à effectuer au bon moment (bourses, assurance, bail, …) !

https://parents.smerra.fr/

 

La SMERRA est présente sur l’ensemble du territoire. Depuis 50 ans, elle  œuvre pour couvrir les besoins étudiants en matière d’assurances et garanties complémentaires entièrement adaptées à leurs environnements d’études et de vie. Elle conduit également des actions deprévention et d’éducation à la santé grâce à des partenariats auprès de l’enseignement secondaire et supérieur, et au sein du milieu associatif étudiant.