Bac 2017 : toujours plus de candidats

Les titulaires d’un Bac général restent les plus nombreux

Ils ont représenté cette année 51 % des bacheliers, avec au départ 372 031 candidats, soient 4 % de plus qu’en 2016. Leur taux de réussite a légèrement reculé (- 0,7%) mais c’est celui qui reste le plus élevé avec un score de 90,7% pour l’ensemble des 3 séries, et même 91,8 % en S, série qui se démarque par un nombre de candidats nettement plus important : 192 695.

78,9 % de bacheliers dans une génération

A l’issue de la session de juin 2017, nous atteignons 78,9 % de bacheliers dans une génération, 41,2 % étant titulaires d’un Bac Général, 15,7 % d’un Bac Technologique et 22 % d’un Bac Professionnel.

Ce sont encore deux académies de l’ouest de la France qui ont obtenu les meilleurs résultats cette année : Rennes et Nantes.

Même si le taux de réussite 2017 est légèrement en retrait avec un score de 87,9 % , soit 0,6 % de moins qu’en 2016, nous sommes loin des chiffres des années 80 ou 30 % des élèves d’une tranche d’âge étaient diplômés du Bac. Pourtant chaque année, le sujet génère toujours autant d’inquiétude de la part des parents, et autant de polémiques sur la nécessité ou non de réformer le Baccalauréat.

Une course à la mention

A la session de juin dernier, 7,6 % des candidats ont été recalés dès le 1er tour. Ils pourront conserver leurs notes supérieures à 10 s’ils repassent l’examen l’an prochain. 13,8 %, soient 96 500 élèves, ont passé les épreuves orales du rattrapage. Ceux-ci ne pouvaient pas obtenir de mention au Bac.

Pour les autres, le challenge suivant est d’obtenir l’une des trois mentions : très bien, bien ou assez bien  47,5 % des candidats ont eu une mention en 2017, alors qu’ils n’étaient que 40 % dans ce cas en 2005.Cela se répartit de la façon suivante :

  • Bac Général  29,9 % de mentions dont 13 % de mentions TB
  • Bac Technologique 14,2 % de mentions dont 2,4% de mentions TB
  • Bac Professionnel 11,8 % de mentions dont 1,6 % de mentions TB

 

Au-delà du Bac, la deuxième préoccupation des élèves de Terminale et de leurs parents, est l’obtention d’un des premiers vœux sur APB. Les dysfonctionnements observés cette année ont fait couler beaucoup d’encre, mais le gouvernement a lancé une enquête et promis des améliorations  pour APB 2018. Des précisions à ce sujet devraient être communiquées par le Ministère de l’Education Nationale d’ici fin 2017.