Dès le 1er trimestre, réfléchir à son orientation dans le supérieur

L’année démarre tout juste, mais vous avez bien à l’esprit qu’en Terminale, la plateforme Parcoursup va ouvrir dès le mois de décembre, et il ne faut que  votre enfant  perde de temps. Voici des informations sur les choix ouverts en fonction notamment des spécialités. Nous vous offrons également la possibilité de recevoir gratuitement le guide post-Bac.

D’autres critères que les spécialités examinés dans le cadre de Parcoursup

Afin de ne pas trop stresser votre enfant au moment du choix de ses spécialités, il faut bien avoir à l’esprit que c’est avant tout son bulletin scolaire et les annotations de ses enseignants qui conditionneront son admission dans les formations qu’il aura choisies. Certaines spécialités resteront certes indispensables pour entrer dans des formations sélectives, les maths par exemple pour intégrer une école d’ingénieurs, une prépa scientifique ou certains IUT. De la même manière, la spécialité HLP (humanités, littérature et philosophie) sera requise pour suivre une prépa littéraire, et les SVT nécessaires pour intégrer des écoles vétérinaires. Dans beaucoup de domaines cependant le champ des possibles reste largement ouvert.

Un site pour simuler les choix adaptés en fonction des spécialités

L’essentiel est que votre enfant s’informe bien sur les attendus pour les formations qu’il envisage, et qu’il adapte son parcours en fonction de cela. Il peut pour cela se rendre sur le site de l’ONISEP www.horizons21.fr/

Ce site permet aux élèves de faire des simulations de formations supérieures adaptées aux spécialités choisies au lycée. Un pourcentage d’adéquation domaine d’enseignement sup./ spécialité au lycée est indiqué pour chaque binôme simulé, et notamment ceux convenant à 100 %. Ensuite, en sélectionnant un domaine, les univers de formation et univers métiers correspondant leur seront précisés sur le site. Cela ne signifie pas pour autant que les autres formations de l’enseignement supérieur leur seront fermées. D’autres univers de formation restent largement ouverts, mais en toute logique, un accès et surtout la réussite dans un cursus par exemple en santé ou en sciences sera beaucoup plus difficile avec des spécialités littéraires et artistiques.

Des options et enseignements spécifiques en complément

Attention, cette simulation ne tient compte ni des options, ni des enseignements spécifiques qui peuvent enrichir le parcours de votre enfant. Des enseignements optionnels sont proposés en math complémentaires, maths expertes et  DGMC (Droits et grands enjeux du monde contemporain). S’il a opté pour l’un deux, par exemple, math complémentaire, cela lui permettra d’optimiser ses chances de réussite en sciences éco, par exemple.

Un plan B pour ceux qui n’ont pas les spécialités adaptées

Pour les élèves  qui n’ont ni spécialité,  ni enseignement optionnel correspondant au choix d’études supérieures souhaitées, rien n’est perdu.

Depuis la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants (loi ORE) de 2018, les néo-bacheliers dont le dossier sur Parcoursup a laissé apparaître de probables lacunes dans un domaine peuvent avoir sur Parcoursup la réponse « Oui, si »  conditionnant leur admission au suivi de modules d’accompagnement ou leur proposant  un allongement de leurs études pour se remettre à niveau en début de licence. Ce n’est pas un gage absolu de réussite mais il ne faut pas non plus écarter d’emblée cette possibilité si la réflexion de votre enfant sur son projet d’orientation a évolué depuis qu’il a choisi ses spécialités.

Une rentrée sereine malgré le contexte

C’est la dernière année où votre enfant habite au domicile familial avant d’être étudiant ? C’est le moment ou jamais de prendre de bonnes habitudes si ce n’est déjà fait, car cela est plus facile dans le cadre familial. La rentrée est un moment particulièrement propice pour démarrer l’année d’un bon pied, et le contexte sanitaire nous donne envie d’être encore plus attentif au bien-être de tous les membres de la famille.

Pour être en bonne santé, manger et bouger

Les gestes barrière pour se préserver du virus, vous en entendez parler quotidiennement. Nous n’allons pas revenir sur ce sujet. Les bonnes habitudes préconisées les autres années pour que votre ado. soit au meilleur de sa forme restent d’actualité, même si quelques adaptations sont nécessaires, par exemple pour les activités sportives.

Vous craignez que l’année de terminale soit un peu chargée ? Ne lui conseillez pas pour autant d’abandonner le sport pour se consacrer à la préparation du Bac. Le sport est essentiel pour son équilibre, et les sportifs sont souvent plus enclins à s’alimenter sainement pour être au mieux de leur forme. L’activité physique est une composante essentielle du maintien de la santé. Elle est associée à long terme à une réduction du risque de maladies chroniques et participe à notre bien-être global.

Pour se démarquer des plus jeunes et avoir un avant-goût de vie étudiante, il vous a demandé de ne plus manger à la cantine ? Essayez de trouver un compromis avec lui en accordant peut-être un jour « off ». La cantine n’est sans doute pas gastronomique, mais elle présente au moins l’avantage  de proposer des menus équilibrés.

Et s’il doit avoir un logement autonome l‘an prochain, essayez de lui faire découvrir des menus « plaisir »  tendances et faciles à cuisiner. Ce peut être un moment de partage en famille le week-end.

Un sommeil récupérateur pour les ados

Les spécialistes recommandent dix heures de sommeil pour les enfants du secondaire, et neuf heures pour les adolescents qui vont au lycée. Contraints de se lever plus tôt pour se rendre en classe et adeptes des grasses matinées le week-end, les adolescents manquent tout particulièrement de sommeil. Il est nécessaire d’adopter un rythme avec des horaires de lever et de coucher réguliers, même s’ils rechignent parfois à aller se coucher. Certains signes, comme l’irritabilité ou les troubles de la concentration, peuvent être synonymes d’une anomalie ou d’un manque de sommeil.

Autonomie et prévention santé pour les jeunes

Jusqu’à présent, votre enfant s’en remettait à vous pour tout souci de santé. Vous avez sans doute un médecin de famille et vous connaissez bien les spécialistes de votre région, si nécessaire. En matière de santé, les adolescents et les jeunes présentent des besoins spécifiques et lorsqu’ils s’éloignent du domicile familial, il existe tout un réseau pour les accompagner et les conseiller en matière de prévention et de soins. Plus il en est informé tôt, plus il acquerra les bons réflexes.

Dans l’enseignement supérieur, il pourra faire appel à la MPU : la Médecine Préventive Universitaire. Ce service a pour vocation de s’adresser à tous les étudiants et aux élèves des écoles qui ont passé une convention. La MPU est chargée « du contrôle médical préventif, et de missions de prévention et d’éducation sanitaire », avec des équipes pluridisciplinaires : infirmières, diététiciennes, médecins, psychologues… Il est également possible de s’adresser à la MPU pour des vaccins, notamment en cas de départ à l’étranger, ou pour des consultations de dépistage (dentaire, MST,..).

Il existe par ailleurs tout un réseau associatif sur des sujets généraux ou spécifiques. Voici quelques sites à connaitre :

www.avenir-sante.com

www.apsytude.com

www.filsantejeunes.com

www.planning-familial.org

www.tabac-info-service.fr

Voici des sites qui vous donneront quelques clés pour aborder certains sujets avec votre enfant

Sexualité : http://www.onsexprime.fr/

Alcool : https://www.alcool-info-service.fr/L-alcool-et-vos-proches/famille/Mon-enfant-revient-ivre-de-soiree-comment-lui-en-parler#.XIY-EFVKjVc

Drogues illicites : http://www.drogues-info-service.fr/Les-drogues-et-vos-proches/Des-questions-sur-la-consommation-d-un-proche/Comment-parler-des-drogues-a-mes-enfants#.XIY-u1VKjVc

Santé mentale : http://www.psycom.org/Troubles-psychiques/Sante-mentale-et/Sante-mentale-et-jeunes

Agenda de rentrée

Malgré le contexte sanitaire, quelques événements sont à nouveau organisés en ce début d’année scolaire, certains toujours en virtuel, d’autres en présentiel. Autres dates à noter, celles des vacances scolaires. Alors, tous à vos agendas !

LES ÉVÉNEMENTS DU CIDJ

Webinaire Alternance : comment décrocher un contrat ? mercredi 23 septembre.

Votre enfant souhaite  intégrer une formation en alternance et cherche son futur employeur ? Le CIDJ et le réseau Info Jeunes Île-de-France proposent un webinaire pour accompagner les jeunes dans leurs démarches et décrocher un contrat, le mercredi 23 septembre.

Forum Logement Samedi 26 septembre.

Vous recherchez un logement étudiant pour la rentrée ? Le CLLAJ et le CIDJ organisent le Forum Logement le 26 septembre. Venez découvrir les différentes offres de logement des partenaires, faire le point sur vos droits et les aides financières dont vous pouvez bénéficier.

Des solutions pour la rentrée Mercredi 30 septembre

Votre enfant est sans lycée, sans fac, sans formation en ce début d’année scolaire ? Différentes solutions existent et seront proposées selon ses besoins et aspirations : alternance, emploi, projet de volontariat, entrepreneuriat, départ à l’étranger…Rendez-vous le 30 septembre, au CIDJ Paris

Elections des représentants de parents d’élèves

Une date importante à retenir : le samedi 10 octobre.

Allez voter !!

Calendrier des vacances scolaires 2020-2021

 

Zone  A

Zone B

Zone C

Vacances de Toussaint  Du samedi 17 octobre au lundi 2 novembre
 Vacances de Noël Du samedi 19 décembre au lundi 4 janvier 2021
 Vacances d’hiver Du 6 au 22 février Du 20 février au 8 mars Du 13 février  au 1er mars
 Vacances de printemps Du 10 au 26 avril Du 24 avril au 10 mai Du 17 avril au 3 mai
 Pont de l’Ascension Du mercredi 12 mai au lundi 17 mai
 Vacances d’été Mardi 6 juillet

La PEEP partenaire d’IMPALA, pour l’orientation

Impala accompagne votre enfant tout au long de son parcours et l’aide à mieux se connaître pour faire des choix de filières et d’études cohérents avec ses passions et ses compétences. Des parcours d’orientation numérique clef en main sont proposés aux adolescents de la 4ème à la Terminale. Ils sont constitués de plusieurs dizaines mini-jeux ludiques et pédagogiques.

Votre enfant aura l’occasion – à travers ces parcours – de :

  • Définir ses centres d’intérêt, ses compétences et ses valeurs.
  • Comprendre le fonctionnement du système secondaire et supérieur, déterminer ses filières et exprimer et organiser ses vœux
  • Construire un projet d’orientation complet

 La PEEP a négocié un tarif préférentiel de 50€ au lieu de 60€ dès le 1er septembre. pour ses adhérents.Découvrez tous les avantages du partenariat PEEP – IMPALA sur

impala.in/peep

Les évaluations communes en 1ère et terminale

Dans un souci de lisibilité de la réforme, les « E3C » sont renommées évaluations communes. Elles compteront toujours pour 30 % de la note finale du Bac et se dérouleront en trois temps.

Les sujets seront choisis dans une banque d’épreuves nationale, et les corrections seront effectuées dans l’établissement mais pas d’autres enseignants que ceux de l’élève. Les commissions d’harmonisation initialement prévues en cours d’année, se réuniront en fin de 1ère et de terminale pour laisser plus de souplesse aux établissements dans l’organisation du calendrier des épreuves.

POUR LES BACS GENERAUX

POUR LES BACS TECHNOLOGIQUES

 

PARCOURSUP : phase complémentaire et accompagnement personnalisé

La procédure se poursuit pour les lycéens de terminale, avec les étapes suivantes qui sont adaptées cette année pour apporter aux élèves des réponses et un accompagnement plus tôt.

Ouverture de la phase complémentaire 

Depuis 16 juin, au lieu du 25 juin l’an dernier, la phase complémentaire est ouverte pour permettre aux élèves de formuler jusqu’à 10 nouveaux vœux pour des formations qui ont des places disponibles. Elle concerne en priorité les élèves qui n’avaient pas encore reçu de proposition d’admission à cette date, c’est-à-dire ceux qui étaient en attente ou ont été refusés sur tous leurs vœux.

En 2019, plus de 80 000 candidats ont ainsi pu recevoir une proposition d’admission dans une formation de leur choix. Sur Eduscol un livret « Phase complémentaire : mode d’emploi » précise toutes les modalités de participation à la phase complémentaire. Une nouvelle page dédiée à cette phase avec un tutoriel vidéo est mise à disposition des candidats sur le site Parcoursup.fr. De nouvelles formations peuvent être inscrites régulièrement ; il est donc recommandé de consulter régulièrement le moteur de recherche des formations.

Toutes les formations supérieures disposant encore de places disponibles seront inscrites automatiquement en phase complémentaire pour permettre aux candidats de formuler de nouveaux vœux. Les établissements doivent répondre à une candidature formulée pendant cette période au plus tard à la fin du huitième jour qui suit l’enregistrement du vœu, excepté pendant la suspension estivale du délai de réponse aux vœux (18 juillet au 18 août 2020 inclus). Il s’agit d’un délai maximum.

Un point d’étape obligatoire pour les lycéens qui ont des vœux en attente

Un point d’étape est prévu du 29 juin au 1er juillet : il est obligatoire et concerne tous les candidats qui sont en attente sur tous leurs vœux mais également ceux qui ont déjà accepté une proposition d’admission tout en maintenant des vœux en attente. C’est l’occasion pour chaque lycéen concerné de faire un point sur sa situation, un mois et demie après le début de la phase d’admission :

  • pour ceux qui sont en attente sur tous leurs vœux :  c’est l’occasion de confirmer ou non les vœux qu’ils ont maintenu en attente jusque-là (ils peuvent consulter dans leur dossier les indicateurs sur la liste d’attente et la position du dernier candidat appelé) et de s’intéresser à la phase complémentaire s’ils ne l’ont pas encore fait et formuler des nouveaux vœux. Par ailleurs, ils pourront à compter du 2 juillet, au lendemain de ce point d’étape, solliciter l’accompagnement de la commission d’accès à l’enseignement supérieur (CAES) de leur académie depuis leur dossier. Cette commission étudie les dossiers des lycéens pour les aider à trouver une formation au plus près de leur projet et en fonction des places disponibles.
  • pour ceux qui ont déjà accepté une proposition d’admission tout en maintenant des vœux en attente: c’est l’occasion de s’interroger sur l’intérêt de conserver encore des vœux en attente (ils peuvent également consulter dans leur dossier les indicateurs sur la liste d’attente et la position du dernier candidat appelé)

Les vœux en attente qui n’auront pas été confirmés au cours du point d’étape seront considérés comme abandonnés.

Lors de ce point d’étape, les lycéens peuvent, si besoin, solliciter un conseil pour faire leur choix ou pour échanger sur leur dossier. Ils peuvent s’adresser à l’équipe pédagogique de leur lycée, en particulier à leur professeur principal, et aussi au CIO. Ils pourront également poser leurs questions depuis leur dossier via la messagerie « contact » ou via le numéro vert Parcoursup.

Les candidats concernés recevront  un rappel des équipes Parcoursup le premier et le dernier jour du point d’étape par mail, sms et application mobile. Les parents ayant renseigné sur Parcoursup leur adresse mail et/ou leur numéro de téléphone portable recevront ces mêmes messages.

La mise en place des commissions d’accès à l’enseignement supérieur (CAES)

Les lycéens restés sans proposition d’admission pourront dès le 2 juillet demander l’accompagnement de la commissions d’accès à l’enseignement supérieur (CAES) depuis leur dossier Parcoursup. Cette année, les CAES débutent plus tôt (avant les résultats du baccalauréat) pour accompagner les lycéens et leur apporter des solutions plus rapidement.

La CAES, organisée par le recteur avec l’ensemble des partenaires de l’enseignement supérieur, met en place un accompagnement individualisé pour aider les candidats à trouver la formation la plus adaptée à leur projet et en fonction des places disponibles.

Les lycéens concernés seront sollicités par téléphone et par mail par les équipes Parcoursup pour les inciter à demander cet accompagnement.

 

Calendrier des vacances scolaires 2020-2021

 

Zone A

Zone B Zone C
Rentrée scolaire Mardi 1er septembre
Vacances de Toussaint 

Du samedi 17 octobre au lundi 2 novembre

Vacances de Noël

Du samedi 19 décembre au lundi 4 janvier 2021

 Vacances d’hiver

 

Du 6 au 22 février Du 20 février au 8 mars Du 13 février  au 1er mars
 Vacances de printemps Du 10 au 26 avril Du 24 avril au 10 mai Du 17 avril au 3 mai

 

 Pont de l’Ascension

Du mercredi 12 mai au lundi 17 mai

 Vacances d’été

Mardi 6 juillet

Un nouveau contrat d’assurance scolaire et extra-scolaire pour les adhérents

Profitez du nouveau Bon Plan PEEP : un nouveau contrat d’assurance scolaire et extra-scolaire pour ses adhérents en partenariat avec Carrefour Assurance : 9,90€ la première année et bien d’autres avantages…

N’attendez pas la rentrée pour protéger votre enfant !

Dans les conditions particulières actuelles, nous devons dores et déjà nous préparer pour la prochaine rentrée et bien protéger nos enfants, pas seulement sur le plan sanitaire. Aussi, pour couvrir les dommages matériels et corporels que notre enfant pourrait causer à un tiers ou bien s’il se blesse lui-même, il nous faut une assurance scolaire.

C’est pourquoi, la PEEP a choisi un nouveau partenaire avec l’assurance scolaire et extra-scolaire Carrefour.

Profitez d’un tarif de 9.90 € par an par enfant (15 € les années suivantes), d’une couverture complète incluant les activités scolaires et extra-scolaires, dès la maternelle jusqu’aux études supérieures.

Le partenariat PEEP- Carrefour assurance scolaire vous permet en plus de bénéficier de nombreux avantages.

Rendez-vous sur votre nouveau site pour découvrir nos offres et profiter des avantages adhérents

https://peepasso.assurance.carrefour.fr/

Souscrivez à l’assurance scolaire de votre enfant en quelques minutes, votre attestation d’assurance est disponible directement et vous accédez, en tant qu’adhérent de la PEEP, au pack exclusif d’avantages lié au partenariat PEEP-CARREFOUR ASSURANCE.
De plus, très prochainement, pour les adhérents de la PEEP, une offre de 5% de remise dans toutes les enseignes Carrefour, dans tous les rayons (sauf carburant), toute l’année (sous forme de carte prépayée) sera disponible, et pendant toute la durée de votre adhésion.

Pour en savoir plus, consulter les garanties et les conditions générales du contrat d’assurance scolaire et extra-scolaire Carrefour Assurance. Egalement à votre disposition une Foire aux questions : https://peepasso.assurance.carrefour.fr/assurance-scolaire-et-extrascolaire (en bas de page du site).

 

« Mon ado, ma bataille » Emmanuelle PIQUET

Comment apaiser la relation avec nos adolescents

Tel est le sous-titre du livre d’Emmanuelle PIQUET paru aux éditions Payot.

Votre ado est scotché sur ses écrans, décroche à l’école, a de « drôles » de fréquentations ou vous agresse quand vous tentez de l’approcher ? En bon parent, vous vous inquiétez pour lui. Vous voulez l’aider, le protéger, l’apaiser, le responsabiliser… Vous tentez de le convaincre de changer (pour son bien évidemment!). Et toutes vos tentatives restent vaines, voire contreproductives ? Ce livre est fait pour vous ! Avec un humour décapant et une approche extrêmement subtile, originale et efficace, Emmanuelle Piquet nous fait partager dans ce livre ses nombreuses expériences et ses connaissances en thérapie brève pour aider des parents d’ados et des ados à sortir des dynamiques relationnelles douloureuses et inefficaces dans lesquelles ils se retrouvent coincés. C’est drôle, clair, surprenant et très accessible.

Les bons plans étudiants pour se cultiver et faire du sport

Vous aviez peut-être gardé l’habitude d’inscrire chaque année votre enfant dans une association de la ville où il pratiquait une activité culturelle ou sportive depuis de nombreuses années. En devenant étudiant, cela s’interrompt en général, mais de nouvelles possibilités s’offrent à lui pour qu’il continue à avoir des loisirs bons pour le corps et l’esprit !

Où faire du sport ? 

Que votre enfant soit  un grand sportif ou qu’il aime simplement retrouver ses amis de temps en temps pour courir ou faire un foot, il est important qu’il continue à prendre le temps de faire du sport en parallèle de ses études. Un bon moyen de décompresser et faire des rencontres ! À la fac, la pratique sportive est gérée par le SUAPS (Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives) ou pour beaucoup d’établissements par le Bureau Des Sports. Il pourra se renseigner auprès de son  établissement (selon sa filière, il pourra même intégrer le sport à son cursus ou avoir des horaires aménagés s’il est sportif de haut niveau). Pour la pratique hors de son établissement, s’il a quitté le domicile familial  pour étudier, il lui suffira de consulter les sites des différents clubs de sa nouvelle région, ou des Maisons des Jeunes et de la Culture (MJC) de sa ville. S’il préfère pratiquer en salle de sport, sa carte étudiante peut lui permettre de profiter de réductions.

Les bons plans culture

Être étudiant lui permettra aussi d’accéder à des bons plans pour profiter de la vie culturelle qui l’entoure. Les services culturels des CROUS ont deux missions principales. Ils soutiennent la créativité étudiante en organisant des concours artistiques, des expositions, des animations en résidences universitaires. Un dispositif de subventions des initiatives étudiantes  « Culture-ActionS » est géré par les différents CROUS. Ils permettent à un grand nombre d’étudiants de bénéficier d’une billetterie proposant des tarifs préférentiels sur des places de concerts, de théâtre, … A noter · Les musées (partout en France) sont gratuits pour les moins de 25 ans. Des villes proposent par ailleurs le PassCulture.