Calendrier du Bac 2021

Dates et horaires du Bac 2021

Dates et horaires des épreuves du Bac général 

ÉPREUVE

NATURE DATE

HORAIRE

Français (épreuve anticipée) Écrit Jeudi 17 juin 14h – 18h
Oral Du 21 juin au 2 juillet
Philosophie Écrit Jeudi 17 juin 2021 8h – 12h
Grand oral Oral Du 21 juin au 2 juillet
Spé. Arts Écrit Lundi 15 mars 14h – 17h30
Oral
Spé. Biologie-écologie Écrit Mercredi 17 mars 14h – 17h30
Pratique
Spé. Histoire-géo, géopolitique
et sciences politiques
Écrit Lundi 15 mars
et mardi 16 mars
14h – 18h
Spé. Humanité, littérature et philo Écrit Lundi 15 mars
et mardi 16 mars
14h – 18h
Spé. Langues, littératures et
cultures étrangères et régionales
Écrit Mardi 16 mars 14h – 17h30
Oral
Spé. Littératures, langues et cultures de l’Antiquité Écrit Mercredi 17 mars 14h – 18h
Spé. Mathématiques Écrit Lundi 15 mars
et mardi 16 mars
14h – 18h
Spé. Numérique et sciences informatiques Écrit Lundi 15 mars
et mardi 16 mars
14h – 17h30
Pratique
Spé. Physique-chimie Écrit Lundi 15 mars
et mardi 16 mars
14h – 17h30
Pratique
Spé. Sciences de la vie et de la Terre Écrit Lundi 15 mars
et mardi 16 mars
14h – 17h30
Pratique
Spé. Sciences de l’ingénieur Écrit Lundi 15 mars
et mardi 16 mars
14h – 18h
Spé. Sciences économiques et sociales Écrit Lundi 15 mars
et mardi 16 mars
14h – 18h

Résultats du 1er groupe : à partir du 6 juillet

Dates et horaires des épreuves du Bac technologique
SÉRIE ÉPREUVE NATURE DATE HORAIRE
Français (épreuve anticipée) Écrit Jeudi 17 juin 14h – 18h
Oral Du 21 juin
au 2 juillet
Philosophie Écrit Jeudi 17 juin 8h – 12h
Grand oral Oral Du 21 juin
au 2 juillet
ST2S Chimie, biologie, physiopathologie humaines Écrit Lundi 15 mars 14h – 18h
Sciences et techniques sanitaires et sociales Écrit Mardi 15 mars 14h – 17h
STL Biochimie-biologie-biotechnologie ou sc. physiques et chimiques en labo Écrit Mardi 15 mars 14h – 17h
Physique-chimie et math. Écrit Lundi 15 mars 14h – 17h
STD2A Analyse et méthodes en design Écrit Lundi 15 mars 14h – 18h
Conception et création en design et métiers d’art Pratique Mardi 15 mars 14h – 18h
STI2D Physique-chimie et mathématiques Écrit Lundi 15 mars 14h – 17h
Ingénierie, innovation et développement durable Écrit Mardi 15 mars 14h – 18h
STMG Droit et économie Écrit Mardi 15 mars 14h – 18h
Management, sciences de gestion et numérique Écrit Lundi 15 mars 14h – 18h
STHR Économie-gestion hôtelière Écrit Lundi 15 mars 14h – 18h
Sc. et technologies culinaires et des services – Ens. scientifique alimentation-environnement Écrit/ Pratique
S2TMD Pratique chorégraphique ou musicale du théâtre Écrit
Pratique
Culture et sciences chorégraphiques ou musicales ou théâtrales Écrit Lundi 15 mars 14h – 18h
STAV Gestion des ressources de l’alimentation Écrit
Territoires et technologie Écrit

 

 

 

Financement des études supérieures : bourses et aides

Diverses bourses et aides peuvent venir alléger le poids des dépenses à assumer dès que votre enfant intègre l’enseignement supérieur. Nous les avons recensées pour vous.

Les bourses

Les bourses sur critères sociaux (BCS) 

Elle sont allouées par le Ministère de l’Enseignement Supérieur  et attribuées selon des critères de ressources, d’éloignement entre le domicile familial et le lieu d’études et le nombre d’enfants à charge du foyer fiscal de référence. Pour en bénéficier, l’assiduité aux cours, aux TD et aux examens est obligatoire. Elle sont versées sur dix mois et leur montant varie en fonction de l’échelon auquel elles sont attribuées. Informations sur  www.etudiant.gouv.fr/pid33629/bourses-sur-criteres-sociaux.html

Vous pouvez calculer vos droits à la bourse et connaître votre échelon grâce au simulateur : https://simulateur.lescrous.fr/

La demande de bourse  doit être formulée avant même que votre enfant ait  passé le Bac ou choisi sa future orientation. Elle se fait par l’intermédiaire du Dossier Social Étudiant sur messervices.etudiant.gouv.fr

Date importante ! Le DSE est à compléter entre mi-janvier et mi-mai

Les bourses des formations en travail sanitaire et social  

Ce sont les régions qui sont chargées de leur attribution et de leur paiement. Les montants et modalités de versement peuvent donc différer. Elles sont accordées en fonction du niveau de ressources déclarées du demandeur ou de sa famille et des charges que sa famille ou lui-même ont à supporter.

 Les bourses du Ministère de la culture et de la communication

Elles concernent les élèves inscrits dans un établissement dépendant de ce ministère et sont attribuées sur critères sociaux. L’éligibilité pour la bourse du ministère de la Culture et de la Communication dépend de plusieurs critères : les études suivies, l’âge, la nationalité et les ressources du foyer. Les bourses sur critères sociaux de la culture et de la communication sont également versées mensuellement.

Renseignements sur : www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Enseignement-superieur-et-Recherche/L-enseignement-superieur/Vie-etudiante/Les-aides-financieres-attribuees-aux-etudiants

Les bourses du Ministère de l’agriculture  

Sont éligibles tous les étudiants qui souhaitent s’inscrire ou qui sont déjà inscrits dans un établissement agricole public ou privé, sous contrat, et qui remplissent les critères sociaux habituels.

Informations sur  https://centre.educagri.fr/aide-aux-eleves/bourses-de-lenseignement-superieur-agricole

Elles sont gérées par les CROUS : compléter le DSE (Dossier Social Etudiant) sur www.etudiant.gouv.fr.

Les autres allocations

L’aide au mérite  

Les étudiants boursiers ou bénéficiaires d’une allocation peuvent en bénéficier s’ils ont obtenu la mention « très bien » au Bac, ou s’ils la percevaient déjà l’année précédente. Son montant est de 900 €. Elle est versée en 9 mensualités de 100 €.

L’aide à la mobilité de Parcoursup

Son montant était de 500 € en 2020/2021. Elle est cumulable avec les autres bourses. Les critères pour en bénéficier : avoir accepté sur Parcoursup une offre de formation en dehors de son académie et avoir perçu une bourse en terminale. Il faut en faire la demande auprès du Crous. En 2020, la demande était à formuler à partir du 8 juillet sur  https://amp.etudiant.gouv.fr/.

Les allocations pour la diversité dans la fonction publique

Elles peuvent être versées aux étudiants inscrits notamment dans des IPAG (Institut de préparation à l’administration générale), afin de préparer un concours de la fonction publique. Elles sont contingentées et attribuées par les préfets.

Les bourses Erasmus + et AMI (Aide pour la Mobilité Internationale)

La bourse Erasmus + est attribuée aux étudiants effectuant une partie de leurs études à l’étranger.

  • Erasmus + études : 150 € à 300 € par mois (selon le pays) pendant 3 à 12 mois ;
  • Erasmus + stages : 300 € à 450 € par mois, pendant 2 à 12 mois.

Il convient de s’adresser au service des relations internationales de l’ établissement de votre enfant. L’AMI est réservée aux boursiers sur critères sociaux de l’enseignement supérieur. Son montant est de 400 € pendant 2 à 9 mois. Informations sur www.etudiant.gouv.fr/cid96349/bourses-erasmus-et-ami.html

 La prestation compensatoire du handicap

Pour bénéficier d’une aide personnalisée destinée à financer les besoins liés à la perte d’autonomie des personnes handicapées : Informations sur : www.handicap.gouv.fr Dans certains cas, il est aussi possible de bénéficier d’une aide du CROUS et de la gratuité des transports en commun : https://universites-numeriques.fr/les-aides-financieres-octroyees-aux-etudiants-handicapes-en-france/

D’autres aides possibles 

Le RME : revenu minimum étudiant

Il a été instauré par certaines communes. Voir la liste des 12 communes concernées en 2019 sur  aide-sociale.fr/rme-etudiant/. Elles demandent souvent en contrepartie aux étudiants de participer à une action citoyenne.

Les aides des ministères ou des fondations privées (Fondation de France, Cetelem)… :

Renseignez-vous auprès du Crous ou de votre établissement.

 

 

Des tests pour amener votre enfant à s’interroger sur son orientation

Voici des tests d’orientation proposés en ligne. Il est conseillé de les prendre avant tout comme des pistes de réflexion et d’investigation sur soi-même et sur des possibilités de métiers. C’est souvent en se posant les bonnes questions que l’on trouve des réponses, ou du moins des pistes à approfondir.

Si votre enfant  décide de passer un test, il est nécessaire qu’il choisisse un moment où il a un peu de temps devant lui, de manière à pouvoir prendre du recul et réfléchir à ce que les résultats signifient pour lui après leur lecture.

Des indices sur les métiers à choisir en fonction de ses activités de prédilection

24 questions sur les goûts,  centres d’intérêt,  …… À l’issue du test, un diagramme avec les activités les plus pertinentes  (ex : produire – construire – maintenir – réparer – contrôler), puis les secteurs d’activité et les métiers pouvant correspondre (ex : chimie – plasturgie :  ingénieur chimiste, …)

www.onisep.fr/Media/Regions/Hauts-de-France/Nord-Pas-de-Calais/Multimedia/Quiz-de-positionnement/Quiz-Quels-metiers-pour-moi

 Des clés pour choisir son orientation

Vingt questions présentant des situations avec trois items de réponse associés. Restitution d’un profil de personnalité avec un schéma et un pourcentage attribué à ses caractéristiques (investigateur, pratique, social, créatif…). Des propositions d’orientation dans trois secteurs d’activité et dans des métiers associés.

https://www.concepteursdavenirs.fr/test-d-orientation

Une batterie de tests ciblés (études, secteurs,..)

Tests thématiques multi-secteurs, par type de cursus (université, école de commerce, …), type d’études (alternance, international) ainsi qu’un mystérieux test « myself & co. »

www.letudiant.fr/test/etudes.html

Un test en trois parties évaluant les intérêts professionnels, la motivation et la personnalité.

Les trois peuvent être faits indépendamment ou à la suite. Pour le test d’orientation par intérêt professionnel par exemple, 18 étapes constituées de 3 propositions . Votre enfant  doit indiquer celle qui l’attire le plus  et le moins. À l’issue du test, des tendances de personnalité sont données.

Test-orientation.studyrama.com

Une restitution des aptitudes pour différents métiers

Quatorze questions suivies chacune de trois réponses possibles . Votre enfant indique celle à laquelle il s’identifie le plus et le moins. Un schéma d’aptitudes  est restitué (relationnel, force de caractère, empathie, méthodique, …) ainsi qu’une liste de métiers en relation avec le profil ressorti et un accès à une fiche sur chaque métier.

www.top-metiers.fr/test-orientation-metiers

Les spécialités choisies par les lycéens

Nous en savons un peu plus sur les spécialités pour lesquelles lycéens ont opté, car le Ministère de l’Education Nationale vient de publier un bilan sur les choix faits à la rentrée en 1ère et en Terminale, par les élèves préparant un Bac général.  Alors retrouve-t-on, ou pas, les séries S, ES et L à travers le choix des spécialités

Les maths : oui, mais…

Les matières scientifiques restent très largement plébiscitées, et tout particulièrement les maths. En première, alors que 400 combinaisons de trois spécialités étaient possibles, 60,6 % des élèves ont choisi cette discipline. En revanche, au moment de décider quelles spécialités conserver en terminale parmi les trois étudiées, ce sont souvent les maths qui sont abandonnées : ils ne sont plus que 41% à garder cette spécialité en Terminale pour un volume de 6 h  de cours hebdomadaires. Pour avoir un panorama complet, il serait intéressant de savoir combien d’élèves ont opté pour les « maths expertes » (9h/semaine)  et combien ont choisi l’option math complémentaires (3 h / semaine), indépendamment de leurs spécialités. Dans tous les cas, on  observe que les disciplines scientifiques restent en tête, la physique-chimie arrivant en 2nde position des spécialités choisies (34 % des élèves). Au total, les combinaisons scientifiques rassemblent 45 % des élèves de terminale en série générale cette année, alors qu’à  à la rentrée 2018, la série S totalisait 52 % des effectifs préparant un Bac général. Il y a donc bien une amorce de diversification des choix, ce qui était l’objectif de la Réforme.

Si on observe plus en détail le choix des spécialités en fonction du profil des élèves, on constate que ce sont principalement les filles qui arrêtent la spécialité math en terminale : il y a un abandon de 50 % chez elles, alors qu’il  n’est que de 30 % chez les garçons. Quand on sait à quel point elles sont encore sous-représentées dans les études scientifiques et dans les écoles d’ingénieurs, il reste du travail à faire à la fois dans les familles et dans le secteur de l’Education, pour persuader les filles qu’elles ne doivent pas s’interdire ce type d’études si elles sont attirées par les sciences. Le site www.femmesetsciences.fr vous donnera quelques informations à ce sujet.

Les autres spécialités

Les Sciences économiques et Sociales : SES,  restent très bien positionnées avec 43,6 % des élèves faisant ce choix en 1ère. C’est une demande en  progression cette année (+5,7 %), et il en est de même pour l’histoire-géographie, la géopolitique et les sciences politiques : HGGSP (+ 3,6 %). En terminale, ils sont 33 % à avoir conservé la spécialité SES cette année ; c’est une discipline qui est peu abandonnée. Faut-il en conclure qu’il  fallait un peu de temps avant que les élèves osent bouleverser la hiérarchisation à laquelle nous étions habitués, avec la prédominance de la Série S qui ouvrait toutes les portes ? L’avenir le dira et de nouvelles analyses chiffrées sont attendues dans les semaines à venir.

Tout savoir sur le permis de conduire

C’est souvent un sujet qui intéresse au plus haut point vos enfants car le permis est synonyme d’autonomie dans leurs déplacements. En début d’études supérieures, l’usage d’une voiture peut parfois éviter de prendre un logement étudiant quand la distance domicile familial – établissement d’études n’est pas trop importante, mais les transports mal-pratiques.

Les évolutions

Le permis de conduire est l’examen le plus passé en France avec environ  1,9 million de candidats par an. Le coût pour passer le permis est actuellement  de 1600 à 1800 € avec deux mois d’attente en moyenne. Des évolutions ont déjà  été mises en place :

  • Apprentissage anticipée de la conduite possible dès l’âge de 15 ans et passage du permis possible à partir de 17 ans, de manière à pouvoir conduire dès 18 ans.
  • Consultation en ligne des résultats du permis.
  • Extension du dispositif du “permis à 1 € par jour”, afin que les candidats puissent continuer à en profiter après un 1er échec.
  • Surveillance des épreuves théoriques par des sociétés agréées par l’État (notamment la Poste) et non plus par des inspecteurs, pour que ceux-ci se consacrent davantage au passage de l’examen pratique.
  • Obligation pour les Préfectures d’inscrire les candidats libres dans un délai de deux mois pour passer le permis de conduire, pour un 1er
  • Depuis 2018, l’examinateur doit poser une question sur les premiers secours.
  • Développement de  l’usage du simulateur de conduite dans la formation : la limitation passe de 5 à 10 heures (économie de 135 €).
  • Développement de  l’apprentissage de la conduite sur boîte automatique et conversion facilitée avec seulement 7 heures de conduite nécessaires au lieu de 13.

Malin ! Mise en place d’une plateforme gouvernementale dédiée au choix de son auto-école. Informations sur les prix pratiqués, les délais, le nombre d’élèves présentés, le taux de réussite, et les diverses aides accessibles (variables selon les régions)  : www.vroomvroom.fr

Choisir la bonne formule

Plusieurs solutions possibles selon l’âge de votre enfant.

  • La conduite accompagnée

Une fois le code obtenu, un minimum de 20 heures de conduite en auto-école est indispensable (ramené à 13 heures pour un permis BEA). A l’issue de cela, une attestation de fin de formation initiale (AFFI) à remettre à votre assureur est délivrée, et votre enfant peut continuer à perfectionner sa conduite avec, par exemple, votre voiture, en parcourant 3 000 km minimum.

  • La conduite supervisée

À partir de 18 ans ; c’est le dispositif de conduite supervisée qui est proposé. Il est demandé de parcourir 1 000 km dans un délai de trois mois minimum. Le prix de la première assurance sera généralement plus doux.

  • La préparation traditionnelle

Il existe des forfaits pour le code, mais il est aussi possible de s’entrainer sur Internet. Pour la conduite, l’auto-école a l’obligation d’effectuer une évaluation préalable pour pouvoir communiquer un nombre d’heures prévisionnel. Certaines proposent des forfaits pour la conduite, souvent sur une base de 20 heures. Il est utile de bien se renseigner sur le prix de l’heure de conduite supplémentaire, car c’est au final ce qui fera la différence. La réglementation impose un affichage des prix bien visible Les forfaits coûtent entre 700 € et 1 400 €. Quant à l’heure de conduite, les tarifs sont libres. Elle peut varier de 35 € à 55 € de l’heure, selon les villes.

Le financement du permis

  • Le permis à 1

Prêt à taux zéro réservé aux jeunes de 15 à 25 ans. Pour en bénéficier, il faut que la banque et l’auto-école choisie soient partenaires de l’opération. Remboursement de 30 € par mois. La banque peut demander une caution parentale.

https://www.securite-routiere.gouv.fr/passer-son-permis-de-conduire/financement-du-permis-de-conduire/permis-1-eu-par-jour

  •  La bourse au permis 

Dispositif permettant aux jeunes de 18 à 25 ans sans ressources, de bénéficier d’une prise en charge d’une partie du coût du permis par leur commune en échange d’heures de travaux d’intérêt collectif.

  • L’aide pour les apprentis

Une aide de 500 € pour passer le permis de conduire est accordée aux jeunes ayant signé un contrat d’apprentissage.

https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-en-alternance-10751/apprentissage/apprentis-aide-permis

  • Les aides des collectivités locales  proposées par les Régions ou les Conseils Généraux.

Dès le 1er trimestre, réfléchir à son orientation dans le supérieur

L’année démarre tout juste, mais vous avez bien à l’esprit qu’en Terminale, la plateforme Parcoursup va ouvrir dès le mois de décembre, et il ne faut que  votre enfant  perde de temps. Voici des informations sur les choix ouverts en fonction notamment des spécialités. Nous vous offrons également la possibilité de recevoir gratuitement le guide post-Bac.

D’autres critères que les spécialités examinés dans le cadre de Parcoursup

Afin de ne pas trop stresser votre enfant au moment du choix de ses spécialités, il faut bien avoir à l’esprit que c’est avant tout son bulletin scolaire et les annotations de ses enseignants qui conditionneront son admission dans les formations qu’il aura choisies. Certaines spécialités resteront certes indispensables pour entrer dans des formations sélectives, les maths par exemple pour intégrer une école d’ingénieurs, une prépa scientifique ou certains IUT. De la même manière, la spécialité HLP (humanités, littérature et philosophie) sera requise pour suivre une prépa littéraire, et les SVT nécessaires pour intégrer des écoles vétérinaires. Dans beaucoup de domaines cependant le champ des possibles reste largement ouvert.

Un site pour simuler les choix adaptés en fonction des spécialités

L’essentiel est que votre enfant s’informe bien sur les attendus pour les formations qu’il envisage, et qu’il adapte son parcours en fonction de cela. Il peut pour cela se rendre sur le site de l’ONISEP www.horizons21.fr/

Ce site permet aux élèves de faire des simulations de formations supérieures adaptées aux spécialités choisies au lycée. Un pourcentage d’adéquation domaine d’enseignement sup./ spécialité au lycée est indiqué pour chaque binôme simulé, et notamment ceux convenant à 100 %. Ensuite, en sélectionnant un domaine, les univers de formation et univers métiers correspondant leur seront précisés sur le site. Cela ne signifie pas pour autant que les autres formations de l’enseignement supérieur leur seront fermées. D’autres univers de formation restent largement ouverts, mais en toute logique, un accès et surtout la réussite dans un cursus par exemple en santé ou en sciences sera beaucoup plus difficile avec des spécialités littéraires et artistiques.

Des options et enseignements spécifiques en complément

Attention, cette simulation ne tient compte ni des options, ni des enseignements spécifiques qui peuvent enrichir le parcours de votre enfant. Des enseignements optionnels sont proposés en math complémentaires, maths expertes et  DGMC (Droits et grands enjeux du monde contemporain). S’il a opté pour l’un deux, par exemple, math complémentaire, cela lui permettra d’optimiser ses chances de réussite en sciences éco, par exemple.

Un plan B pour ceux qui n’ont pas les spécialités adaptées

Pour les élèves  qui n’ont ni spécialité,  ni enseignement optionnel correspondant au choix d’études supérieures souhaitées, rien n’est perdu.

Depuis la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants (loi ORE) de 2018, les néo-bacheliers dont le dossier sur Parcoursup a laissé apparaître de probables lacunes dans un domaine peuvent avoir sur Parcoursup la réponse « Oui, si »  conditionnant leur admission au suivi de modules d’accompagnement ou leur proposant  un allongement de leurs études pour se remettre à niveau en début de licence. Ce n’est pas un gage absolu de réussite mais il ne faut pas non plus écarter d’emblée cette possibilité si la réflexion de votre enfant sur son projet d’orientation a évolué depuis qu’il a choisi ses spécialités.

Une rentrée sereine malgré le contexte

C’est la dernière année où votre enfant habite au domicile familial avant d’être étudiant ? C’est le moment ou jamais de prendre de bonnes habitudes si ce n’est déjà fait, car cela est plus facile dans le cadre familial. La rentrée est un moment particulièrement propice pour démarrer l’année d’un bon pied, et le contexte sanitaire nous donne envie d’être encore plus attentif au bien-être de tous les membres de la famille.

Pour être en bonne santé, manger et bouger

Les gestes barrière pour se préserver du virus, vous en entendez parler quotidiennement. Nous n’allons pas revenir sur ce sujet. Les bonnes habitudes préconisées les autres années pour que votre ado. soit au meilleur de sa forme restent d’actualité, même si quelques adaptations sont nécessaires, par exemple pour les activités sportives.

Vous craignez que l’année de terminale soit un peu chargée ? Ne lui conseillez pas pour autant d’abandonner le sport pour se consacrer à la préparation du Bac. Le sport est essentiel pour son équilibre, et les sportifs sont souvent plus enclins à s’alimenter sainement pour être au mieux de leur forme. L’activité physique est une composante essentielle du maintien de la santé. Elle est associée à long terme à une réduction du risque de maladies chroniques et participe à notre bien-être global.

Pour se démarquer des plus jeunes et avoir un avant-goût de vie étudiante, il vous a demandé de ne plus manger à la cantine ? Essayez de trouver un compromis avec lui en accordant peut-être un jour « off ». La cantine n’est sans doute pas gastronomique, mais elle présente au moins l’avantage  de proposer des menus équilibrés.

Et s’il doit avoir un logement autonome l‘an prochain, essayez de lui faire découvrir des menus « plaisir »  tendances et faciles à cuisiner. Ce peut être un moment de partage en famille le week-end.

Un sommeil récupérateur pour les ados

Les spécialistes recommandent dix heures de sommeil pour les enfants du secondaire, et neuf heures pour les adolescents qui vont au lycée. Contraints de se lever plus tôt pour se rendre en classe et adeptes des grasses matinées le week-end, les adolescents manquent tout particulièrement de sommeil. Il est nécessaire d’adopter un rythme avec des horaires de lever et de coucher réguliers, même s’ils rechignent parfois à aller se coucher. Certains signes, comme l’irritabilité ou les troubles de la concentration, peuvent être synonymes d’une anomalie ou d’un manque de sommeil.

Autonomie et prévention santé pour les jeunes

Jusqu’à présent, votre enfant s’en remettait à vous pour tout souci de santé. Vous avez sans doute un médecin de famille et vous connaissez bien les spécialistes de votre région, si nécessaire. En matière de santé, les adolescents et les jeunes présentent des besoins spécifiques et lorsqu’ils s’éloignent du domicile familial, il existe tout un réseau pour les accompagner et les conseiller en matière de prévention et de soins. Plus il en est informé tôt, plus il acquerra les bons réflexes.

Dans l’enseignement supérieur, il pourra faire appel à la MPU : la Médecine Préventive Universitaire. Ce service a pour vocation de s’adresser à tous les étudiants et aux élèves des écoles qui ont passé une convention. La MPU est chargée « du contrôle médical préventif, et de missions de prévention et d’éducation sanitaire », avec des équipes pluridisciplinaires : infirmières, diététiciennes, médecins, psychologues… Il est également possible de s’adresser à la MPU pour des vaccins, notamment en cas de départ à l’étranger, ou pour des consultations de dépistage (dentaire, MST,..).

Il existe par ailleurs tout un réseau associatif sur des sujets généraux ou spécifiques. Voici quelques sites à connaitre :

www.avenir-sante.com

www.apsytude.com

www.filsantejeunes.com

www.planning-familial.org

www.tabac-info-service.fr

Voici des sites qui vous donneront quelques clés pour aborder certains sujets avec votre enfant

Sexualité : http://www.onsexprime.fr/

Alcool : https://www.alcool-info-service.fr/L-alcool-et-vos-proches/famille/Mon-enfant-revient-ivre-de-soiree-comment-lui-en-parler#.XIY-EFVKjVc

Drogues illicites : http://www.drogues-info-service.fr/Les-drogues-et-vos-proches/Des-questions-sur-la-consommation-d-un-proche/Comment-parler-des-drogues-a-mes-enfants#.XIY-u1VKjVc

Santé mentale : http://www.psycom.org/Troubles-psychiques/Sante-mentale-et/Sante-mentale-et-jeunes

Agenda de rentrée

Malgré le contexte sanitaire, quelques événements sont à nouveau organisés en ce début d’année scolaire, certains toujours en virtuel, d’autres en présentiel. Autres dates à noter, celles des vacances scolaires. Alors, tous à vos agendas !

LES ÉVÉNEMENTS DU CIDJ

Webinaire Alternance : comment décrocher un contrat ? mercredi 23 septembre.

Votre enfant souhaite  intégrer une formation en alternance et cherche son futur employeur ? Le CIDJ et le réseau Info Jeunes Île-de-France proposent un webinaire pour accompagner les jeunes dans leurs démarches et décrocher un contrat, le mercredi 23 septembre.

Forum Logement Samedi 26 septembre.

Vous recherchez un logement étudiant pour la rentrée ? Le CLLAJ et le CIDJ organisent le Forum Logement le 26 septembre. Venez découvrir les différentes offres de logement des partenaires, faire le point sur vos droits et les aides financières dont vous pouvez bénéficier.

Des solutions pour la rentrée Mercredi 30 septembre

Votre enfant est sans lycée, sans fac, sans formation en ce début d’année scolaire ? Différentes solutions existent et seront proposées selon ses besoins et aspirations : alternance, emploi, projet de volontariat, entrepreneuriat, départ à l’étranger…Rendez-vous le 30 septembre, au CIDJ Paris

Elections des représentants de parents d’élèves

Une date importante à retenir : le samedi 10 octobre.

Allez voter !!

Calendrier des vacances scolaires 2020-2021

 

Zone  A

Zone B

Zone C

Vacances de Toussaint  Du samedi 17 octobre au lundi 2 novembre
 Vacances de Noël Du samedi 19 décembre au lundi 4 janvier 2021
 Vacances d’hiver Du 6 au 22 février Du 20 février au 8 mars Du 13 février  au 1er mars
 Vacances de printemps Du 10 au 26 avril Du 24 avril au 10 mai Du 17 avril au 3 mai
 Pont de l’Ascension Du mercredi 12 mai au lundi 17 mai
 Vacances d’été Mardi 6 juillet

La PEEP partenaire d’IMPALA, pour l’orientation

Impala accompagne votre enfant tout au long de son parcours et l’aide à mieux se connaître pour faire des choix de filières et d’études cohérents avec ses passions et ses compétences. Des parcours d’orientation numérique clef en main sont proposés aux adolescents de la 4ème à la Terminale. Ils sont constitués de plusieurs dizaines mini-jeux ludiques et pédagogiques.

Votre enfant aura l’occasion – à travers ces parcours – de :

  • Définir ses centres d’intérêt, ses compétences et ses valeurs.
  • Comprendre le fonctionnement du système secondaire et supérieur, déterminer ses filières et exprimer et organiser ses vœux
  • Construire un projet d’orientation complet

 La PEEP a négocié un tarif préférentiel de 50€ au lieu de 60€ dès le 1er septembre. pour ses adhérents.Découvrez tous les avantages du partenariat PEEP – IMPALA sur

impala.in/peep

Les évaluations communes en 1ère et terminale

Dans un souci de lisibilité de la réforme, les « E3C » sont renommées évaluations communes. Elles compteront toujours pour 30 % de la note finale du Bac et se dérouleront en trois temps.

Les sujets seront choisis dans une banque d’épreuves nationale, et les corrections seront effectuées dans l’établissement mais pas d’autres enseignants que ceux de l’élève. Les commissions d’harmonisation initialement prévues en cours d’année, se réuniront en fin de 1ère et de terminale pour laisser plus de souplesse aux établissements dans l’organisation du calendrier des épreuves.

POUR LES BACS GENERAUX

POUR LES BACS TECHNOLOGIQUES