L’évaluation de notre enseignement avec PISA

Il est fréquemment fait référence à PISA (le Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves) pour évaluer le niveau de l’enseignement dans un pays. Comment fonctionnent en réalité ces études menées par l’OCDE et quelle utilisation peut-on en faire ?

Le fonctionnement de PISA

PISA est un ensemble d’études menées par l’OCDE visant à mesurer les performances des systèmes éducatifs des pays membres et non membres. Ils étaient 79 à participer à la dernière étude publiée. On parle en général de classement PISA.

Cette étude est menée tous les trois ans. La précédente a été publiée en 2019 et nous aurons en décembre 2022 les résultats de la dernière. En France, elle est réalisée sous la responsabilité du ministère de l’Éducation nationale selon des procédures définies par l’OCDE. Elle se déroule dans 335 établissements tirés au sort, dans lesquels 30 élèves de 15 ans sont retenus aléatoirement. PISA évalue leurs capacités à mobiliser leurs connaissances scolaires et à les utiliser dans des situations proches de la vie quotidienne, à l’aide d’épreuves qui durent 2 heures.

Le positionnement de la France et des autres pays

Pour l’ensemble des compétences évaluées, la France se situe entre la 15ème et la 21ème place. Son positionnement reste stable par rapport à la période précédente, mais elle ne progresse pas. En mathématique, la France obtient un score de 495 points restant légèrement supérieur à la moyenne des pays de l’OCDE (489 points), mais on observe une baisse générale de la performance. Concernant la compréhension des écrits, avec un score de 493 points, le résultat de la France est supérieur à la moyenne des pays, mais on peut considérer qu’il n’est pas à la hauteur du rang économique du pays.

Parmi les pays le plus performants, sans surprise, on retrouve en tête des pays asiatiques : 4 provinces de Chine, Singapour, Macao et Hong-Kong. Ils sont suivis du Canada, de l’Estonie, de la Finlande et de l’Irlande avec des scores de l’ordre de 520 points. La France a des performances stables comparables à l’Allemagne, l’Estonie et la Belgique.

Les axes de progression

Une des spécificités françaises est l’importance des écarts entre le niveau des élèves. Depuis plusieurs années, le niveau des meilleurs tend à progresser alors que celui des plus faibles régresse. On observe en parallèle que c’est un des pays où les résultats sont les plus liés au statut socio-économique, avec pour la compréhension de l’écrit, un écart de 107 points entre les élèves favorisés et ceux qui ne le sont pas. D’autres pays comme l’Allemagne et le Royaume-Uni qui étaient confrontés à la même problématique, ont mis en place des réformes qui ont commencé à porter leurs fruits pour amenuiser ces écarts. Il faudra attendre les résultats de la prochaine étude pour évaluer l’efficacité des mesures précédemment prises en France.

Enfin, l’étude met aussi en lumière des critères de contexte et d’environnement éducatif. Concernant le matériel éducatif mis à la disposition des enseignants, les chefs d’établissements français font ressortir un manque de moyens. Pour ce qui est du climat de travail en classe, les élèves eux-mêmes considèrent que les problèmes de discipline perturbent la classe. Seuls deux pays de l’OCDE (l’Argentine et le Brésil) ont un indice plus faible en la matière. On observe par ailleurs un accroissement de l’absentéisme et des retards par rapport à l’étude précédente.

Tous ces éléments donnent une base intéressante pour observer l’évolution des résultats des systèmes éducatifs dans le temps, et en fonction des pays. Les résultats publiés en 2019 sont consultables sur https://www.oecd.org/pisa/PISA2018%20_Resum%C3%A9s_I-II-III.pdf.

Il sera intéressant de comparer ceux de la période post-crise sanitaire qui seront publiés en décembre prochain, avec ceux-ci.

Le Guide 2022 des Jobs et Stages étudiants

Vous rencontrez des jeunes qui  recherchent un job pour cet été ou pour la rentrée ? Il peut aussi s’agir d’un stage à effectuer l’an prochain ? Le Guide des Jobs et stages étudiants vient de paraître aux Editions du Club. Il est gratuit et donne tous les conseils pour mener à  bien ses recherches. Consultez-le ici.

Ils y trouveront :

. Des conseils pour bien présenter leur candidature, réussir leurs entretiens.

. Des pistes pour trouver un stage.

. Les informations juridiques à connaître sur les stages, le contrat de travail, la rémunération, les revenus à déclarer,..

. La présentation des secteurs qui recrutent pour l’été et pendant l’année universitaire.

Il est disponible ici. Consultez-le et transmettez-leur le lien pour qu’ils le découvrent.

 

 

 

Le DSE et les bourses sur critères sociaux

Les élèves de terminale qui vont intégrer l’enseignement supérieur à la rentrée, souhaitent savoir s’ils vont pouvoir bénéficier d’une bourse. La première étape va être pour eux de  remplir leur Dossier Social Etudiant, qui leur permettra en même temps de formuler une demande de logement en résidence universitaire. Voici tout ce qu’ils doivent savoir.

Le Dossier Social Etudiant

Lorsqu’un lycéen formule ses vœux sur Parcoursup, il lui est indiqué qu’il doit se connecter sur messervices.etudiant.gouv.fr avant le 15 mai pour toute demande de bourse ou de logement universitaire. Passé ce délai, son dossier sera traité de manière non prioritaire, par ordre d’arrivée. Même s’il change d’académie à la rentrée, c’est le CROUS de l’académie où il est actuellement scolarisé qui va gérer son dossier.

Comment cela se passe ensuite  ? Les revenus et charges de la famille sont pris en compte pour l’attribution des bourses sur critères sociaux. C’est la raison pour laquelle l’avis fiscal 2021 est demandé pour remplir une demande  pour la rentrée 2022/2023. Pour connaître le montant dont il va bénéficier, l’élève peut faire une simulation sur https://simulateur.lescrous.fr

S’il souhaite formuler une demande de logement en résidence universitaire, il suffit qu’il coche la case correspondante. Il est invité à se connecter sur la centrale de réservation des Crous trouverunlogement.lescrous.fr. Il aura accès à l’ensemble des résidences Crous en France. Une carte géolocalisée, une fiche descriptive précisant le montant du loyer et des charges, des photos ainsi que les éléments de confort disponibles sont proposés. Il est possible de déposer 6 vœux au total pour 3 secteurs maximum (2 vœux par secteurs).

Les Bourses sur Critères Sociaux

Il existe huit échelons de bourses sur critères sociaux (0 bis à 7). Les montants annuels alloués vont de 1042 à 5736 €. La bourse est versée sur 10 mois (sauf cas particuliers permettant d’en bénéficier pendant 12 mois).

Les boursiers sur critères sociaux sont par ailleurs exonérés des droits d’inscription et n’ont pas à payer la CVEC (Cotisation de Vie étudiante et de Campus). Ils bénéficient des repas à 1 € dans les restau-U et sont prioritaires pour obtenir un logement en résidence universitaire. Enfin, ils sont éligibles à l’aide au mérite s’ils ont obtenu la mention « très bien » au Bac, et à l’aide à la mobilité internationale. Une fois que la bourse est accordée, l’étudiant devra être assidu en cours et se présenter aux examens pour continuer à en bénéficier.

Les étudiants rémunérés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, ne peuvent pas bénéficier d’une bourse sur critères sociaux.

Vous pourrez retrouver ici la liste des formations pour lesquelles les étudiants peuvent bénéficier d’une bourse du  CROUS. Pour d’autres formations, voici ce qui est proposé :

  • Formations en travail sanitaire et social: ce sont les régions qui sont chargées de l’attribution et du versement des bourses. Une seule exception : la Normandie pour laquelle il faut aller sur le site du CROUS.
  • Formations dépendant du Ministère de la Culture et de la communication : vous trouverez toutes les informations ici. Les conditions d’attribution sont les mêmes que pour le CROUS. Cela concerne notamment les formations d’architecte et d’école d’art.
  • Bourses du Ministère de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et des forêts : pour connaître les formations concernées, informez-vous ici, mais ces bourses sont gérées par le CROUS. Il faut remplir le DSE.

 

Les cordées de la réussite : où en est-on ?

Sans doute avez-vous déjà entendu parler de ce dispositif d’accompagnement  à l’orientation, de la 4ème à l’enseignement supérieur, visant à favoriser l’égalité des chances. Il est en constante progression, et l’appel à projet est d’ores et déjà lancé pour l’an prochain.

En quoi cela consiste ?

L’objectif est de permettre de  lever l’autocensure et susciter de l’ambition scolaire chez des collégiens et lycéens scolarisés dans les quartiers prioritaires de la ville ou dans les territoires ruraux. Des partenariats sont mis en place entre des établissements d’enseignement supérieur, les « têtes de cordée » et des établissements d’enseignement secondaire dits « encordés ». Un EPLE (Etablissement Public Local d’Enseignement) peut être encordé à plusieurs établissements d’enseignement supérieur pour que ses élèves puissent bénéficier d’un accès plus large à des informations et du tutorat. Un accompagnement personnalisé leur permet de se lancer dans une formation plus ambitieuse que celles auxquelles ils pensaient pouvoir prétendre : ils disposent d’une information complète, peuvent poser toutes les questions qu’ils souhaitent et accèdent à un large éventail d’actions : mentorat, ouverture culturelle, découverte du monde de l’entreprise,… Ils sont par exemple entraînés à bien s’exprimer à l’oral dans le cadre d’ateliers.

Evolution ces dernières années

Les Cordées de la réussite ont été mises en place en 2008. En 2016, ce sont les « parcours d’excellence » qui ont été lancés, puis les deux ont fusionné.  En 2021, 575 cordées de la réussite ont été déployées contre 423 l’année précédente. L’objectif et d’atteindre 800 cordées de la réussite, de manière à faire bénéficier 200 000 élèves de ce programme.

Dans le cadre du plan France Relance, les Cordées ont bénéficié d’une dotation de l’Etat de 10 M€.

 Lancement des appels à projets pour 2022-2023

Les projets sont financés par les régions, les départements et les Rectorats. Des référents académiques peuvent conseiller les établissements qui veulent créer ou rejoindre une cordée. Chaque année, de appels à projets sont lancés pour l’année suivante. Toutes les têtes de cordées doivent déposer un projet avant la date limite fixée par chaque financeur. En Nouvelle-Aquitaine, par exemple, les dossiers doivent être déposés avant le 22 juin. Dans  un établissement encordé, tous les élèves volontaires peuvent désormais bénéficier du dispositif et plus seulement les plus brillants.

Pour en savoir plus : https://www.cordeesdelareussite.fr

 

 

Cahiers de vacances pour les lycéens : – 30 %

   -30% pour la PEEP !

La PEEP vous fait bénéficier d’une réduction de 30 % sur les prix des ouvrages pédagogiques proposés par Studyrama.

Avant l’été, notre partenaire Studyrama publie des cahiers de vacances pour les lycéens, bien utiles pour réviser ses concours ou préparer sa rentrée de façon ludique pendant l’été ! Rédigés par des professeurs, ils sont spécialement conçus par filières pour l’enseignement supérieur.

Les adhérents de la PEEP bénéficient de 30% sur tous les ouvrages pédagogiques en entrant le code STUDYPEEP2022 dans le panier au moment de la commande.

Attention ! Ce code promo sera actif à partir du mardi 24 mai 2022 et seulement sur les ouvrages pédagogiques. Découvrez toute la collection sur le site de Studyrama

Les CUPGE : des prépas à l’université

Les Cycles universitaires préparatoires aux grandes écoles représentent une alternative parfois méconnue aux classes prépas traditionnelles. Ils préparent en deux ou trois ans aux concours des écoles d’ingénieurs et de management. Si votre enfant est en 2nde ou 1ère, faites-lui découvrir ces formations.

Une formation à l’université

L’entrée en CUPGE est sélective. Il existe actuellement 27 CUPGE sur Parcoursup, principalement destinés aux futurs élèves ingénieurs. Une fois admis, les étudiants préparent une licence renforcée avec des cours magistraux, des TD, des TP et du tutorat. Les élèves travaillent en petits groupes de 30 en moyenne. Il y a moins de stress que dans une CPGE classique, mais en revanche il fait être capable de travailler de façon autonome

La poursuite d’études

Pour accéder à une école d’ingénieur, il est possible d’intégrer un CUPGE en préparant une licence de physique par exemple. Il en existe également quelques-uns maintenant pour les écoles de gestion et management, et les IEP. Souvent, des partenariats sont passés entre les CUPGE et les écoles.

Les élèves peuvent présenter un dossier d’admission dans une grande école après la L2 ou après la L3. Dans le second cas, cela leur permet d’avoir déjà un premier diplôme. Des concours spécifiques sont proposés dans le cadre des admissions parallèles. Dans certains cas, il est possible de poursuivre son cycle ingénieur à l’université, ce qui permet d’avoir une place garantie. Vous pouvez consulter ce site de l’ONISEP pour en savoir plus.

.

Un logement étudiant pour la rentrée.

Votre enfant a choisi sur Parcoursup des formations loin de votre domicile et il va devoir trouver un logement étudiant à la rentrée ? Parmi les nombreuses formules qui existent, il y en a forcément une adaptée à votre budget et à ses besoins ?

La fin d’année arrive déjà… Si votre enfant intègre l’enseignement supérieur à la rentrée,  vous avez peut-être déjà songé à lui chercher un logement étudiant ? A moins qu’il ne fasse partie des 12 % d’étudiants qui intègrent une résidence du CROUS, vous devez en premier lieu décider avec lui quel type de logement  rechercher.

Bien s’informer sur la ville où il habitera

Dans tous les cas, le premier critère à prendre en compte est la localisation du futur logement. Il devra en effet, soit être situé à proximité de son lieu d’études, soit être bien desservi par les transports en commun. Il ne s’agirait pas qu’il perde un temps fou et son énergie en trajets quotidiens ! Même si vous ne vous connaissez pas (encore) sa future ville de résidence, vous pouvez tout à fait passer quelques heures sur le net pour vous renseigner et, pourquoi-pas, établir une zone de recherche. A ce sujet, n’oubliez pas de vous informer sur les différents quartiers et leur réputation. Pensez également à cibler des zones commerçantes pour les courses du quotidien.

 Choisir la formule la plus adaptée pour votre enfant

Vous pouvez commencer les recherches par les sites de petites annonces. Dans les grandes villes étudiantes, où le marché est tendu, mai-juin est la période parfaite. Ceux qui vont quitter les logements commencent à poser leur préavis et de votre côté, vous éviterez le stress d’une recherche tardive. Déterminez bien les critères avec votre enfant afin de ne pas perdre de temps : de quelle surface a-t-il besoin ? De quel budget disposez-vous ? En appliquant des filtres, vous simplifiez vos recherches. Dès que vous voyez un logement correspondant à vos attentes, n’hésitez pas à demander des renseignements – voire des photos – complémentaires avant de faire un premier choix. Vous pouvez tout à fait bloquer un week-end pour vous rendre sur place avec lui. Cela met les propriétaires en confiance.

La visite, une étape incontournable. C’est un moment clé du choix de tout logement étudiant : la visite ! Vous constaterez à cette occasion que les (belles) photos publiées diffèrent parfois de la réalité. La visite d’un appartement, donc, doit être synonyme d’inspection. La surface des pièces, les équipements électroménagers, la luminosité, l’emplacement des prises, ne vous gênez pas pour tout observer jusque dans les moindres recoins – à la recherche par exemple de cette petite tâche d’humidité qui peut en dire long sur l’état du logement. Profitez-en encore pour poser des questions : les charges locatives ou bien la facture de chauffage peuvent peser lourd dans un budget ! Une astuce concernant les visites : prenez si possible vos rendez-vous en fin d’après-midi, lorsque le voisinage est dans les parages. Ce sera l’occasion de vous rendre réellement compte des bruits environnants.

Les aides au financement de son logement

Vous avez déjà surement entendu parler des APL/ALS. Tous les étudiants peuvent en bénéficier car ce sont leurs revenus et non ceux de leurs qui sont pris en compte, sans que vous perdiez pour autant le bénéfice fiscal de la ½ part. Il faut bien sûr que le bail soit établi au nom de votre enfant. Pour connaître le montant dont il pourra bénéficier, faites la simulation sur https://wwwd.caf.fr/wps/portal/caffr/aidesetservices/lesservicesenligne/estimervosdroits/lelogement#/stateaccueil. Il faut également savoir qu’il existe d’autres aides. Les lycéens boursiers qui ont accepté une offre de formation  sur Parcoursup en dehors de leur académie de résidence, peuvent percevoir l’aide à la mobilité de Parcoursup. Son montant est de 500 €, elle est cumulable avec les autres aides : https://amp.etudiant.gouv.fr. Pour les alternants, il existe également l’aide mobili-jeunes. Elle est plafonnée à 100 € par mois. Retrouvez toutes les informations sur https://mobilijeune.actionlogement.fr/

Les résidences étudiantes : une solution intéressante

Si 2022-2023 est sa première année hors du nid familial, peut-être préférez-vous le cadre plus sécurisant d’une résidence étudiante privée. L’accès est souvent réservé aux locataires ayant un pass ou un digicode, et votre enfant aura un interlocuteur sur place. Les services proposés sont différents d’une résidence à l’autre et peut-être est-il plus important à vos yeux d’avoir une salle de sport ou un accès Wifi très haut débit qu’une laverie, ou inversement. A noter que certaines chaînes de résidences étudiantes  (par exemple www.logifac.com) offrent la possibilité de déposer un dossier de candidature et de vous désister si vous n’êtes pas admis dans  l’établissement demandé.

 

Agenda de juin 2022

Epreuves du Bac

15/06 : philosophie

10/06 au 1er/07 : Grand oral du Bac

05/07 : résultats du Bac

08/07 : fin de la session 2022

Parcoursup 

02/06 : début de la phase principale de réception des réponses

23/06 : ouverture de la phase complémentaire

25/07 : fin de la phase principale de réception des réponses

Salons

25/06 : salon des Etudes supérieures avec ou sans alternance – Paris Espace Champerret.

 

 

Le Guide des Jobs et stages étudiants

Votre enfant recherche un job pour cet été ou pour la rentrée ? Il va avoir un stage à effectuer l’an prochain ? Le Guide des Jobs et stages étudiants vient de paraitre aux Editions du Club. Il est gratuit et donne tous les conseils pour mener à  bien ses recherches. Consultez-le ici.

 Votre enfant y trouvera :

. Des conseils pour bien présenter sa candidature, réussir ses entretiens.

. Des pistes pour trouver un stage.

. Les informations juridiques à connaître sur les stages, le contrat de travail, la rémunération, les revenus à déclarer,..

. La présentation des secteurs qui recrutent pour l’été et pendant l’année universitaire.

Il est disponible ici. Consultez-le et transmettez-lui le lien pour qu’il le découvre.

 

 

 

Le DSE et les bourses

Si votre enfant intègre l’enseignement supérieur à la rentrée, il va peut-être pouvoir bénéficier d’une bourse. Elles sont gérées par le CROUS et le même Dossier Social Etudiant permet de formuler une demande de logement en résidence universitaire. Voici tout ce qu’il faut savoir.

Le Dossier Social Etudiant

Lorsque votre enfant a formulé ses vœux sur Parcoursup, il était indiqué qu’il fallait se connecter sur messervices.etudiant.gouv.fr avant le 15 mai pour toute demande de bourse ou de logement universitaire. Passé ce délai, son dossier sera traité de manière non prioritaire, par ordre d’arrivée. Même s’il change d’académie à la rentrée, c’est le CROUS de l’académie où il est actuellement scolarisé qui va gérer son dossier.

Vous avez donc sans doute déjà rempli votre dossier, mais comment cela va-t-il se passer maintenant ? Les revenus et charges de la famille sont pris en compte pour l’attribution des bourses sur critères sociaux. C’est la raison pour laquelle votre avis fiscal 2021 a été demandé pour remplir une demande  pour la rentrée 2022/2023. Pour connaître le montant dont il va bénéficier, vous pouvez faire une simulation sur https://simulateur.lescrous.fr

Si votre enfant souhaite formuler une demande de logement en résidence universitaire, il suffit qu’il coche la case correspondante. Il est invité à se connecter sur la centrale de réservation des Crous trouverunlogement.lescrous.fr. Il aura accès à l’ensemble les résidences Crous en France. Une carte géolocalisée, une fiche descriptive précisant le montant du loyer et des charges, des photos ainsi que les éléments de confort disponibles sont proposés. Il est possible de déposer 6 vœux au total pour 3 secteurs maximum (2 vœux par secteurs).

Les Bourses sur Critères Sociaux

Il existe huit échelons de bourses sur critères sociaux (0 bis à 7). Les montants annuels alloués vont de 1042 à 5736 €. La bourse est versée sur 10 mois (sauf cas particuliers permettant d’en bénéficier pendant 12 mois).

Les boursiers sur critères sociaux sont par ailleurs exonérés des droits d’inscription et n’ont pas à payer la CVEC (Cotisation de Vie étudiante et de Campus). Ils bénéficient des repas à 1 € dans les restau-U et sont prioritaires pour obtenir un logement en résidence universitaire. Enfin, ils sont éligibles à l’aide au mérite s’ils ont obtenu la mention « très bien » au Bac, et à l’aide à la mobilité internationale. Attention, une fois que la bourse est accordée, votre enfant devra être assidu en cours et se présenter aux examens pour continuer à en bénéficier.

Les étudiants rémunérés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, ne peuvent pas bénéficier d’une bourse sur critères sociaux.

Vous pourrez retrouver ici la liste des formations pour lesquelles les étudiants peuvent bénéficier d’une bourse du  CROUS. Pour d’autres formations, voici ce qui est proposé :

  • Formations en travail sanitaire et social: ce sont les régions qui sont chargées de l’attribution et du versement des bourses. Une seule exception : la Normandie pour laquelle il faut aller sur le site du CROUS.
  • Formations dépendant du Ministère de la Culture et de la communication: vous trouverez toutes les informations ici. Les conditions d’attribution sont les mêmes que pour le CROUS. Cela concerne notamment les formations d’architecte et d’école d’art.
  • Bourses du Ministère de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et des forêts : pour connaître les formations concernées, informez-vous ici, mais ces bourses sot gérées par le CROUS. Il faut remplir le DSE.