1ers résultats  sur Parcoursup : stratégies de réponse

Depuis le 27 mai, vos enfants ont pu commencer à consulter les réponses sur la plateforme. Elles  continueront à arriver jusqu’au 16 juillet, ainsi que pendant la phase complémentaire, jusqu’au 13 septembre. Comment peuvent-ils réagir en fonction des réponses reçues ?

L’étape de confirmation des voeux sur Parcoursup s’est achevée le 8 avril. 931 000 candidats ont confirmé un vœu en 2021. C’est moins que l’an dernier avec une chute de 4,1 % côté lycéens (il y a moins d’élèves inscrits en terminale cette année), mais il y a eu davantage de vœux de la part d’étudiants en réorientation.

Les différentes réponses possibles de Parcoursup

Vos enfants ont pu obtenir la réponse « oui », « non »,  ou « oui, en attente d’une place » tant pour les formations non sélectives que pour les formations sélectives (BTS, BUT, classes prépas,..). A l’université, un 4ème type de réponse a pu être donné : « oui, si », impliquant de suivre un parcours de remise à niveau.

Pour les réponses « oui » et « oui, si »

S’il  a obtenu la réponse « oui » pour une formation, deux solutions s’offrent à lui. Il peut :

  • L’accepter définitivement ce qui supprimera tous ses vœux en attente
  • Simplement la valider pour conserver sa place en attendant d’autres réponses

Attention, votre enfant dispose  pour répondre de :

  • 5 jours le 27/05 (jour de notification  + 4 jours)
  • 4 jours le 28/05 (J+3)
  • 3 jours à partir du 29/05 (J+2)

Au-delà de ces délais, il perd sa place. Il est cependant toujours possible d’accepter une proposition par sécurité, et de conserver d’autres vœux en attente. Qu’il s’agisse de « oui » ou de « oui, si », il n’est pas possible de conserver 2 propositions plus de cinq jours.

Pour les réponses « en attente »

Elles sont nombreuses les 1ers jours, étant donné que les candidats ne classent pas leurs vœux. Votre enfant dispose de trois informations intéressantes pour évaluer ses chances d’être admis au final : le nombre total de places dans la formation, son rang de classement, et le rang du dernier appelé l’an dernier. La position dans la liste d’appel ne change pas : c’est en quelque sorte le classement de l’élève par la formation, après étude de son dossier. En revanche, la position dans la liste d’attente remontera au rythme des désistements des autres candidats. D’où l’intérêt de comparer sa position dans la liste d’appel à celle du dernier appelé en 2020.

Répondeur automatique : comment ça marche ?

Depuis 2020, les candidats en une liste d’attente peuvent activer le répondeur automatique. Il  suffit d’organiser ses vœux en attente par ordre de préférence. Dès qu’une proposition est faite, le répondeur l’accepte automatiquement en fonction de l’ordre préétabli.  Quand une proposition est acceptée par le répondeur, votre enfant  reçoit une alerte sur Parcoursup, son mail, et son téléphone portable

Pour ceux ayant reçu uniquement des « non »

Dès le 27 mai, il est possible de se faire accompagner par les « CAES » : Commissions d’accès à l’enseignement  supérieur. Il est également possible de formuler de nouveaux vœux dans le cadre de la phase complémentaire

Pour tous

Pour obtenir des réponses à leurs questions, les élèves peuvent appeler

le numéro vert 0 800 400 070

et bénéficier d’une assistance via les réseaux sociaux Parcoursup.

Des aides pour le financement du BAFA

Le BAFA :   Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur est un diplôme nécessaire pour que vos enfants puissent animer des accueils de loisirs ou de séjours de vacances. Il peut être obtenu dès l’âge de 17 ans. Il est payant mais il existe des aides permettant d’alléger son coût.

3 étapes

La formation se compose de trois étapes qui doivent être effectuées sur 30 mois maximum :

  • une formation générale : 8 jours ;
  • un stage pratique : 14 jours minimum ;
  • une session d’approfondissement : 6 jours ou de qualification : 8 jours.

Le coût total de la formation varie de 600 à 1 300 €.

Les aides au financement

De nombreuses aides existent :

  • la CAF : 91,47 € (ou 106,71 € si la 3ème session est axée sur l’accueil du jeune enfant).
  • les Directions générales de la Jeunesse et des sports accordent également des bourses.
  • Des bourses départementales et régionales existent également (ex : 70 à 150 € en PACA).

Plusieurs organismes préparent au BAFA : l’UFCV, l’AFOCAL, TEMPS JEUNES, AROEVEN, CEMEA, ….

La PEEP est partenaire de l’AFOCAL. Les adhérents PEEP bénéficient d’une réduction de 10% sur les tarifs des formations proposées par l’AFOCAL.

Consultez  les offres de notre partenaire ici

Votre enfant peut s’informer et s’inscrire  sur www.jeunes.gouv.fr/bafa-bafd

Ou utiliser l’appli BAFA-BAFD. Il choisira ensuite son organisme de formation.

Dès l’âge de 21 ans, il est ensuite possible de passer le BAFD pour assurer des activités d’encadrement.

 

Un logement étudiant à la rentrée ? Ce qu’il faut savoir

Votre enfant a choisi sur Parcoursup des formations loin de votre domicile et il va devoir trouver un logement étudiant à la rentrée ? Parmi les nombreuses formules qui existent, il y en a forcément une adaptée à votre budget et à ses besoins ?

Même si ce printemps aura encore été bien particulier, la fin d’année arrive bien souvent plus vite qu’on ne le croit… Si votre enfant intègre l’enseignement supérieur à la rentrée,  vous avez peut-être déjà songé à lui chercher un logement étudiant ? A moins qu’il ne fasse partie des 12 % d’étudiants qui intègrent une résidence du CROUS, vous devez en premier lieu décider avec lui quel type de logement  rechercher.

Bien s’informer sur la ville où il habitera

Dans tous les cas, le premier critère à prendre en compte est la localisation du futur logement. Il devra en effet, soit être situé à proximité de son lieu d’études, soit être bien desservi par les transports en commun. Il ne s’agirait pas qu’il perde un temps fou et son énergie en trajets quotidiens ! Même si vous ne vous connaissez pas (encore) sa future ville de résidence, vous pouvez tout à fait passer quelques heures sur le net pour vous renseigner et, pourquoi-pas, établir une zone de recherche. A ce sujet, n’oubliez pas de vous informer sur les différents quartiers et leur réputation. Pensez également à cibler des zones commerçantes pour les courses du quotidien.

 Choisir la formule la plus adaptée pour votre enfant

Vous pouvez commencer les recherches par les sites de petites annonces. Dans les grandes villes étudiantes, où le marché est tendu, mai-juin est la période parfaite. Ceux qui vont quitter les logements commencent à poser leur préavis et de votre côté, vous éviterez le stress d’une recherche tardive. Déterminez bien les critères avec votre enfant afin de ne pas perdre de temps : de quelle surface a-t-il besoin ? De quel budget disposez-vous ? En appliquant des filtres, vous simplifiez vos recherches. Dès que vous voyez un logement correspondant à vos attentes, n’hésitez pas à demander des renseignements – voire des photos – complémentaires avant de faire un premier choix. Vous pouvez tout à fait bloquer un week-end pour vous rendre sur place avec lui. Cela met les propriétaires en confiance.

La visite, une étape incontournable. C’est un moment clé du choix de tout logement étudiant : la visite ! Vous constaterez à cette occasion que les (belles) photos publiées diffèrent parfois de la réalité. La visite d’un appartement, donc, doit être synonyme d’inspection. La surface des pièces, les équipements électroménagers, la luminosité, l’emplacement des prises, ne vous gênez pas pour tout observer jusque dans les moindres recoins – à la recherche par exemple de cette petite tâche d’humidité qui peut en dire long sur l’état du logement. Profitez-en encore pour poser des questions : les charges locatives ou bien la facture de chauffage peuvent peser lourd dans un budget ! Une astuce concernant les visites : prenez si possible vos rendez-vous en fin d’après-midi, lorsque le voisinage est dans les parages. Ce sera l’occasion de vous rendre réellement compte des bruits environnants.

Les aides au financement de son logement

Vous avez déjà surement entendu parler des APL/ALS. Tous les étudiants peuvent en bénéficier car ce sont leurs revenus et non ceux de leurs qui sont pris en compte, sans que vous perdiez pour autant le bénéfice fiscal de la ½ part. Il faut bien sûr que le bail soit établi au nom de votre enfant. Pour connaître le montant dont il pourra bénéficier, faites la simulation sur https://wwwd.caf.fr/wps/portal/caffr/aidesetservices/lesservicesenligne/estimervosdroits/lelogement#/stateaccueil. Il faut également savoir qu’il existe d’autres aides. Les lycéens boursiers qui ont accepté une offre de formation  sur Parcoursup en dehors de leur académie de résidence, peuvent percevoir l’aide à la mobilité de Parcoursup. Son montant est de 500 €, elle est cumulable avec les autres aides : https://amp.etudiant.gouv.fr. Pour les alternants, il existe également l’aide mobili-jeunes. Elle est plafonnée à 100 € par mois. Retrouvez toutes les informations sur https://mobilijeune.actionlogement.fr/

Les résidences étudiantes : une solution intéressante

Si 2021-2022 est sa première année hors du nid familial, peut-être préférez-vous le cadre plus sécurisant d’une résidence étudiante privée. L’accès est souvent réservé aux locataires ayant un pass ou un digicode, et votre enfant aura un interlocuteur sur place. Les services proposés sont différents d’une résidence à l’autre et peut-être est-il plus important à vos yeux d’avoir une salle de sport ou un accès Wifi très haut débit qu’une laverie, ou inversement. A noter que certaines chaînes de résidences étudiantes  (par exemple www.logifac.com) offrent la possibilité de déposer un dossier de candidature et de vous désister si vous n’êtes pas admis dans  l’établissement demandé.

 

Les nouveaux aménagements du Bac

Après la suppression des épreuves de spécialités du mois de mars, de nouveaux aménagements viennent d’être annoncés par le Ministre de l’Education Nationale afin de répondre aux inquiétudes des lycéens par « plus de  bienveillance ». Pour 2021, Le contrôle continu constituera 82 % de la note qui sera attribuée à l’examen.

En Terminale

L’épreuve de philosophie

Elle est maintenue le 17 juin, mais c’est la meilleure note qui sera retenue pour chaque élève entre celle du contrôle continu annuel, et celle de l’examen. Cela permet à  chacun de conserver toutes ses chances de réussite. Par ailleurs, un plus grand nombre de sujets sera proposé : trois sujets de dissertation au lieu de deux, et un pour l’explication de textes.

Le Grand Oral

C’est une des grandes nouveautés de la Réforme du Bac et la seconde épreuve maintenue pour les élèves de terminale. Les élèves le passeront entre le 21 juin et le 2 juillet. Là aussi, les examinateurs sont appelés à faire preuve de bienveillance. Les élèves interrogés sur des sujets de leurs spécialités, pourront communiquer en début d’épreuve une liste des sujets qui n’auront pas pu être traités dans l’année, établie par leur professeur. Votre enfant pourra également garder ses notes de préparation pendant la 1ère partie de l’épreuve (5 minutes). Pendant la 2nde partie consistant en un échange  avec le jury, les candidats seront autorisés à recourir à un support (tableau,..).

 En 1ère

Les épreuves écrites du Bac de français

Afin de laisser plus de chances à chaque élève, le nombre de sujets proposés va être doublé par rapport à ce qui était prévu. Ainsi, en série générale, il y aura deux séries de trois sujets de dissertation et 2 commentaires de texte.  Pour la voie technologique, ils pourront choisir entre deux commentaires et deux contractions de textes, chacune suivie d’un essai. Les épreuves se dérouleront le 17 juin.

Les épreuves orales

Le nombre de textes à présenter avait déjà diminué, passant de 20 à 14 pour la voie générale et  de 12 à 7 pour la voie technologique. Il a désormais été indiqué que l’examinateur choisira deux textes parmi ceux préparés et l’élève sélectionnera celui qu’il préfère parmi les deux proposés. Pendant la 2nde partie de l’épreuve, les candidats  pourront consulter et  utiliser l’œuvre étudiée.  Les épreuves se dérouleront du 21 juin au 2 juillet.

Agenda mai – juin 2021

Calendrier des dates à retenir : mai – juin 

 15 mai : fermeture des créations de Dossier Social Etudiant (bourses…)

Du 17 au 21 mai  : semaine de la mobilité internationale en Seine-et-Marne

A partir du 27 mai  : consultation des 1ères réponses Parcoursup

Jusqu’au 28 mai  : webinaires jobs du CIDJ accessibles sur  www.jobs-ete.com

2 juin  : Euroclasses en ligne avec le CIDJ et Eurodesk : les aides de l’Union Européenne pour partir à l’étranger : https://www.cidj.com/agenda/euroclasses-eurodesk-en-ligne-mardi-18-mai-et-mardi-2-juin

16 juin  : ouverture de la phase d’admissions complémentaires sur Parcoursup (formuler 10 nouveaux voeux)

17 juin : épreuves écrites du Bac de français en 1ère et philosophie en terminale

18 juin au 18 juillet : salon virtuel des études supérieures avec  ou sans alternance de l’Etudiant : www.letudiant.fr/etudes/salons.html

21 juin au 2 juillet :  Grand oral du Bac pour les élèves de terminale et épreuves orales du Bac de français pour les 1ères

29 juin   : point d’étape sur Parcoursup : indiquer si les voeux en attente sur Parcoursup l’intéressent toujours

6 juillet  : résultats du Bac