Accompagnement scolaire PEEP

Des modules sur-mesure pour les révisions d’examens, une aide en ligne : des tuteurs en français, sciences, mathématiques et anglais sont à l’écoute de vos enfants pour les accompagner dans leur scolarité.                 

 Faites les profiter du tutorat de la PEEP.                                                             

 

Le permis de conduire moins cher avec « Le Permis libre »

L’offre code de la route contient :

◉ Un entrainement illimité

◉ Plus de 2 500 questions conformes à l’examen 2017

◉ Des cours en ligne en illimité

◉ Des séries regroupées par thématiques (circulation routière, premiers secours, la route, le conducteur …)

◉ Un accompagnement personnalisé par l’équipe Le permis libre, experte en permis de conduire

◉ Un accès à l’enregistrement en ligne sur le site Le permis libre.

Ensuite, réservez en ligne votre session d’examen dans l’un des 500 centres La Poste : choisissez des sessions chaque semaine, près de chez vous (Coût de l’inscription à une session : 30 €), et retrouvez votre résultat  au plus tard 48h après le passage de votre examen.

90% de réussite à l’examen du code de la route lors du premier passage !

Comment faire pour profiter de l’offre « Le permis libre » réservée aux adhérents de la PEEP ?

1 – Rendez-vous sur le site www.lepermislibre.fr

2 – Choisissez l’offre code de la route

3 – Renseignez le code promotionnel FEDERPEEP pour bénéficier de la réduction PEEP de 45% :  seulement 27€ au lieu de 49€

4 – Profitez pleinement de la formation au code de la route

Agenda de décembre et janvier

Manifestation Date Lieu
Salon Studyrama des études supérieures 1er et 2 décembre Bordeaux – Hangar 14
Forum Avenir étudiant 1er et 2 décembre Reims – Parc des Expos
Salon des 1ères et Terminales 02-déc Paris – Cité  Internationale  Universitaire
Salon des 1ères et Terminales 02-déc Marseille – Parc Chanot
Salon de l’Etudiant 02-déc Orléans et Avignon
3 salons : santé – social, études et métiers d’avenir, environnement et développement durable 9 et 10 décembre Paris –  Espace Champerêt
Salon des Grandes écoles de commerce et d’ingénieurs 9 et 10 décembre Paris –  Espace Champerêt
Salon des métiers et formations 14-déc Roanne – Le Scarabée
Salon du lycéen et de l’étudiant 11 au 13 janvier Rennes, Lille et Montpellier
Salon Post-Bac 2018 12 et 13 janvier Paris – Grande Halle de la Villette
Salon du lycéen et de l’étudiant 12 au 14 janvier Bordeaux – Parc des Expos
Salon de l’Etudiant 19 au 21 janvier Lyon – Eurexpo
Salon du lycéen et de l’étudiant 19 et 20 janvier Poitiers et Marseille
Salon de l’apprentissage et de l’alternance 20-janv Toulouse – Parc des Expos
Nuits de l’orientation 26-janv Lyon – place de la Bourse
Salon de l’étudiant 27-janv Dijon – Zénith
Salon des concours et prépas 27-janv Paris – Porte de Versailles
Salon du numérique et de l’informatique 27 et 28 janvier Paris – Parc des Expos Porte de Versailles

Parent d’ado, mode d’emploi ! Les clés d’une relation positive

 

Laurence MONCE nous parle tout d’abord des prérequis  à  l’harmonie dans la famille, que celle-ci soit traditionnelle ou recomposée. Comment conjuguer  règlement familial, objectif, motivation et bonne communication. Elle nous propose tout au long de son livre des outils de coach, applicables à la cellule familiale.

Elle nous livre des témoignages et des exemples de situations concrètes : mon ado fume, mon ado veut un piercing, il est toujours derrière un écran, la famille recomposée, etc…

En partant de ces situations, ce guide pratique donne les clés pour faire face aux difficultés que votre ado peut vivre et aux situations qui peuvent devenir conflictuelles. Elle nous fournit des outils pour répondre au mieux aux attentes de votre enfant, garder sa confiance, bien communiquer et bien l’accompagner à ce moment clé de son existence.

Ce livre est paru aux éditions InterEditions. A lire et à conserver en bonne place dans bibliothèque pour relire des passages dans certaines situations !

Les tests pour choisir son orientation

 L’orientation demande du temps, de l’énergie et de l’ouverture d’esprit. Il ne faut pas négliger le fait que les moments décisifs arrivent tôt en classe de Terminale, dès le mois de janvier. Plus il agit dans l’urgence, plus il risque d’éliminer des opportunités qui auraient pu être intéressantes. Il serait dommage de choisir par défaut.

Se poser  les bonnes questions

Un projet personnel d’orientation repose sur trois piliers : bien se connaître (ses goûts, sa personnalité, son aptitude au travail…) ; découvrir les milieux professionnels qui  l’intéressent et avoir une vision claire des voies d’études pour y accéder. Pour élaborer son projet d’orientation, votre enfant doit se poser une série de questions : est-ce qu’il privilégie des études courtes ou longues ? Préfère-t-il travailler de façon bien encadrée ou avec une large autonomie ? Souhaite-t-il se spécialiser tout de suite ou attendre deux ou trois ans pour le faire ? Est-il tenté par l’alternance ? etc.

Des tests peuvent aider les jeunes qui n’ont aucune idée, ainsi que ceux qui ont besoin de conforter leur choix. Des conseillers d’orientation les proposent, notamment au CIO Médiacom :  32 rue de Paradis 75010 PARIS (Tél : 01 44 79 38 80).

Certains tests sont proposés en ligne :

www.lesmetiers.net/orientation/c_18048/test-d-orientation-lesmetiersnet : il s’agit d’un outil d’orientation gratuit créé par un conseiller d’orientation-psychologue. Il est en 3 parties. L’élève répond « beaucoup, moyennement ou pas du tout » à chacune des 20 questions permettant d’évaluer ses centres d’intérêt, puis il est interrogé sur les activités qu’il souhaiterait réaliser dans sont futur métier, et enfin il doit se projeter en indiquant « oui, peut-être ou non » à chaque domaine d’activité proposé dans lequel il aimerait travailler. Un résultat lui est communiqué à la fin du test, indiquant un % d’attirance par domaine qui ressort (littérature, management, création,…) et des pistes de métiers à découvrir pour chacun de ces domaines.

www.https://kledou.fr : l’information et les tests sont distincts selon le public concerné : lycéen, collégien,… Une partie du site s’adresse aux parents. L’élève indique ses préférences (+ ou -) par groupe de 3 propositions. A l’issue des réponses aux 20 questions, le test donne des propositions d’orientation  (ex : action sociale, enseignement-formation,…) avec des pourcentages d’affinité, et présente à travers un graphique le profil de personnalité du jeune qui a passé le test (investigateur, pratique, méthodique,…).

www.letudiant.fr : sur son site, sont proposés différents tests par métier, par type de formation (Prépa, DUT-BTS,..). A la fin du test, il faut se créer un compte gratuitement (adresse mail, niveau d’études, souhaits d’études,..)  pour recevoir les résultats.

www.studyrama.com/tests : trois catégories de test : un test d’orientation général, des tests « métiers » et des tests « études ». Le 1er prend en compte les centres d’intérêt professionnels, les motivations et la personnalité. A l’issue du test, une liste de 20 métiers est donnée, avec les probabilités de réussite dans chacun d’eux. Il faut s’inscrire et remplir son profil pour recevoir par mail les résultats aux tests.

www.imaginetonfutur.com : certains tests sont assez généraux (ex : as-tu le profil pour étudier à la Fac), d’autres très spécifiques et parfois sponsorisés par une Fédération professionnelle ou un recruteur ( ex. : pour quel métier de l’aérien et de l’aéronautique es-tu fait ? ou « as-tu le profil pour intégrer la Police ? »). Le résultat s’affiche dès que l’élève a indiqué son mail et son code postal.

 

 

Les 5 solutions pour progresser en langues

Ecouter la radio, regarder de films en V.O. constituent de bonnes solutions pour habituer l’oreille aux sonorités d’une langue dans laquelle on veut acquérir une meilleure aisance orale. Si votre enfant a encore une maitrise très approximative de l’anglais, l’idéal serait de trouver des films en V.O. sous titrés en anglais. L’apprentissage scolaire des langues en France étant encore très basé sur l’écrit, il lui sera souvent plus aisé de comprendre en lisant le sous-titre. Autre bonne solution : regarder le journal télévisé des chaînes étrangères. Cela devient maintenant accessible facilement sur le câble, la TNT. Le temps de concentration requis est moins important, souvent environ 10 minutes, et il y a des images pour aider à la compréhension. Si votre enfant prend l’habitude de regarder régulièrement, il retrouvera certains contextes d’un jour sur l’autre, ce qui lui facilitera encore les choses. Il est également possible de télécharger les podcasts de la BBC.

Lire pour enrichir son vocabulaire. Tous les adolescents ne sont pas enclins à lire, et si votre enfant rechigne à le faire en français, il y a peu de chances qu’il soit enclin à le faire en anglais. Seules quelques séries de livres comme « Harry Potter »  sortant en anglais avant d’être publiés en français ont donné envie à certains lycéens de s’essayer à la lecture dans la langue de Shakespeare. Mais le nombre de pages de ces ouvrages nécessite de l’endurance ! Autre formule plus accessible pour lire dans une langue étrangère : les magazines tels que Vocable destinés à l’apprentissage des langues. Il y a des articles courts, avec une indication du niveau pour chacun, et  du vocabulaire pour les mots considérés difficiles.

Partir à l’étranger constitue toujours et plus que jamais  une bonne solution, car les étudiants le font de plus en plus. Au lycée, et tout particulièrement en cours d’année, cela est plus difficile car les vacances scolaires sont nombreuses mais relativement courtes. Un séjour linguistique de 2 semaines, voire même d’une semaine permet malgré tout à certains jeunes qui avaient un blocage, d’avoir un déclic. Il suffit qu’ils aient eu de bons contacts avec d’autres jeunes anglophones  pour que cela suscite chez eux l’envie de pouvoir communiquer plus facilement avec eux. D’ailleurs, ils restent souvent en relation. Voici les coordonnées des 2 principales associations de séjours linguistiques regroupant les organismes : l’UNOSEL (www.unosel.org) et l’Office (www.loffice.org). Pour savoir quels sont les organismes sérieux, vous pouvez aussi obtenir des renseignements par mail auprès de la PEEP : sejours@eep.asso.fr. Des partenariats ont été passés avec 2 organismes auprès desquels vous bénéficierez de réductions : Cap Monde et OISE. Et n’oubliez pas que votre enfant appréciera d’autant plus son séjour qu’il l’aura choisi lui-même. Impliquez-le !

Parler avec des étrangers. Certains professeurs, notamment en allemand, proposent à leurs élèves des correspondants. Cela reste une bonne solution pour que votre enfant ait un contact de son âge dans le pays. Toujours pour cette langue, le Goethe Institut organise des « Speed dating » pour trouver un binôme. Pour l’anglais, proposez-lui le site www.franglish.eu. Des rencontres sont organisées dans 9 grandes villes françaises (plutôt destinées aux étudiants, mais peuvent convenir à un élève de Terminale). Le site www.busuu.com  est également intéressant (plusieurs formules).

Utiliser les sites internet et applications. Habitué peut-être à ce que vous lui reprochiez de passer trop de temps sur écran, votre enfant sera surpris que vous lui proposiez des applications pour progressez en langues de façon ludique. En voici quelques-unes :

  • BABEL (pour android et IOS) : existe dans 13 langues. Choix préalable du niveau. Travail sur la prononciation également.
  • DUOLINGO (pour android et IOS). Pour débutants et expérimentés.  Un test à chaque niveau. Gain de points et de vies comme dans un jeu vidéo. Possibilité de rivaliser avec des amis.
  • FluentU (pour IOS et web) : vidéos tournées dans un contexte réel, sous-titres pour voir les mots, vocabulaire conservé dans une liste à réviser.
  • MEMRISE (pour android, IOS et web) : aide à mémoriser di vocabulaire à l’aide de cartes avec des mots, leur sens et leur prononciation. Entrainement au TOEFL, pour les verbes irréguliers, etc..
  • MOSALINGUA (pour android et IOS) : 10 minutes par jour, pour mémoriser des mots, des phrases et des expressions anglaises.
  • MYCOW .EU (web): réduction de 20 % pour les adhérents PEEP permettant de bénéficier d’un abonnement annuel à 3,84 € par mois. Journal quotidien d’actualités internationales en anglais, sonorisé sous différents accents, cahier d’exercices avec de l’entrainement à la compréhension orale et de l’entrainement au Bac.

APB, c’est fini ! PARCOURSUP, la nouvelle procédure d’inscription dans le Supérieur

Un Plan en 20 mesures vient d’être présenté par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.  14 d’entre elles concernant l’orientation et l’inscription dans l’enseignement supérieur, les 6 autres traitant plus de la vie étudiante (logement, budget,…).

Voici les différents points à connaitre pour l’orientation et l’inscription des élèves de Terminale dans l’enseignement supérieur.

Les mesures pour mieux accompagner l’orientation au lycée

1 – Deux professeurs principaux en classe de Terminale pour accompagner individuellement les élèves dans la construction de leur projet d’études.

Ces professeurs seront chargés de coordonner les « fiches Avenir » donnant un avis sur les vœux exprimés par les élèves. Vous pourrez bénéficier d’une aide à l’orientation dans le cadre du tutorat, et de nouveaux outils numériques seront mis  à votre disposition par l’ONISEP avec des informations sur les taux de réussite par filière selon la série du Bac préparé.

2 – Intégration dans l’année de Terminale de 2 semaines dédiées à l’orientation pour tous les élèves.

L’objectif est de mieux vous informer sur les métiers et les formations qui y mènent. Ces deux semaines seront organisées relativement tôt dans l’année, la 2nde se déroulant en même temps que les JPO des établissements d’enseignement supérieur (se reporter à leur planning en pages centrales du Guide pour connaitre les dates de celles de votre région).

3 – Examen approfondi par le Conseil de classe du projet d’orientation de chaque élève.

Vos intentions d’orientation seront exprimées avant le 1er Conseil de classe. Des recommandations seront formulées par les enseignants pour vous aider à affiner votre choix. Vous pourrez prendre conseil auprès de professionnels de l’orientation et  d’« étudiants ambassadeurs » durant le 2nd trimestre, à l’issue duquel  le Chef d’établissement  émettra un avis  sur vos vœux  via les « fiches Avenir ».

4 – Dialogue renforcé, sous l’autorité du recteur, entre enseignement secondaire et enseignement supérieur.

Une « Commission d’accès au supérieur » présidée par le Recteur est mise en place dans chaque académie. Elle sera chargée de rendre cohérente l’offre de formation en fonction des besoins de la région, et de proposer des formations aux bacheliers qui n’auraient pas de proposition satisfaisante lors de la procédure d’affectation.

5 – Déploiement du dispositif « étudiant ambassadeur »

Il s’agira de volontaires en service civique dans les C.I.O. et dans les lycées, mobilisés sur  des missions complémentaires d’aide à l’orientation.

Les mesures permettant un accès plus juste et plus transparent dans le supérieur

6 – Suppression de la sélection par le tirage au sort.

C’est la 1ère mesure qui avait été annoncée car ce tirage au sort dans les filières en tension a suscité de nombreux mécontentements les années précédentes.

7 – Une nouvelle plateforme plus simple et plus transparente.

Elle vous fournit des informations sur les attendus, la capacité d’accueil, le nombre de candidatures l’année précédente,  les contenus, le taux de réussite et les débouchés des différentes formations. Elle permet de formuler 10 vœux non hiérarchisés, à partir du 15 janvier 2018.

8 – 10 voeux maximum  et non hiérarchisés pour éviter le choix par défaut.

Les vœux n’étant pas classés, chacun doit être motivé. Les formations seront dans la mesure du possible regroupées : il sera par exemple possible de postuler à « une PACES en Ile de France ».

9 – Meilleure connaissance des attendus pour réussir dans la filière souhaitée.

Les connaissances et aptitudes requises pour intégrer une filière donnée prennent en compte les bulletins scolaires, les notes aux épreuves anticipées, mais aussi parfois une lettre de motivation, la présentation d’un projet ou le suivi de MOOC  permettant une remise à niveau dans certaines matières. Il peut y avoir des compétences spécifiques complémentaires demandées (par exemple en sport, pour  la filière STAPS).

Pour intégrer une PACES, il sera nécessaire d’avoir suivi au préalable un MOOC de connaissance des métiers de la santé et de la formation qui y mène.

10 – Prise en compte du profil de chaque lycéen et de ses choix.

Les formations non sélectives telles que l’université n’auront pas la possibilité de refuser un candidat s’il reste des places disponibles. Elles pourront en revanche proposer un parcours à la carte à ceux qui n’ont pas les attendus requis (licence en + ou – 3 ans).

Les mesures pour proposer une offre de formation Post-Bac sur mesure et rénovée

11 – Un « contrat de réussite pédagogique » pour mieux suivre le parcours de l’étudiant.

Les parcours menant à un diplôme seront à la carte. Les droits sociaux (ex : bourses) seront garantis sur la base de ces contrats pédagogiques.

12 – Un premier cycle sur mesure, personnalisé et modulable (+ – 3 ans).

En fonction du profil des élèves inscrits, les parcours  pourront être pluridisciplinaires, accélérés ou plus longs.

13 – Renforcement du tutorat et de l’accompagnement des étudiants.

Un Directeur des études sera nommé par  champ disciplinaire du Supérieur. Il sera en charge de suivre chaque élève en s’assurant du  déploiement des dispositifs  pédagogiques lui permettant un bon aboutissement  du « contrat de réussite pédagogique » mis en place.  Les étudiants de 1er cycle seront conseillés par  un tuteur étudiant de Master. En milieu de 1er semestre de L1, un échange avec  le Directeur des études permettra à l’élève, si nécessaire, d’adapter son parcours ou de se réorienter vers une formation ayant une rentrée décalée.

14 – Encouragement des nouvelles formes de pédagogie

Les nouveaux concepts de pédagogie par projet, pédagogie inversée et enseignement par les pairs, pourront être mis en œuvre.

 

Calendrier de l’année de Terminale 2017-2018

Novembre – décembre 2017 : phase d’information

Fin novembre – début décembre : recherche d’information – 1ère semaine de l’orientation.

Décembre : Conseil de classe du 1er trimestre. Emission de recommandations par rapport aux intentions d’orientation.

Janvier à mars 2018 : phase de vœux

Janvier : ouverture de la plateforme d’inscription le 15/01 et saisie des vœux par les élèves.

Mars : clôture de la saisie des vœux. Conseil de classe du 2nd trimestre. Avis du Chef d’établissement transmis aux formations souhaitées via les « Fiches Avenir ».

Mai à septembre 2018 : phase de réception et

d’acceptation des propositions

Mai : publication des propositions par les formations supérieures sur la plateforme et acceptation des propositions par l’élève dans un délai donné.

mi-juin : interruption de la procédure pendant les épreuves du Bac.

été : fin de phase d’inscription.

Juillet à septembre 2018 : phase complémentaire

Dès les résultats du Bac : ouverture de la procédure complémentaire pour les candidats n’ayant obtenu aucun voeu, avec réunion hebdomadaire des commissions rectorales d’accès au supérieur.

Septembre : fin de l’affectation. Inscription pédagogique de tous les étudiants.