Bon plan pour le permis de conduire !

En partenariat avec Lepermislibre, la PEEP vous propose de nouvelles offres exclusives sur les prix de formation au code de la route ou bien sur le pack permis complet.

Attention, offres valables uniquement entre le 2 et le 22 décembre !

Comment profiter des offres Lepermislibre réservées aux adhérents de la PEEP ?

1 – Rendez-vous sur le site www.lepermislibre.fr

2 – Choisissez l’offre Code de la route ou Permis de conduire

3 – Renseignez le code promotionnel correspondant à l’offre qui vous intéresse avant de payer l’inscription pour bénéficier des tarifs PEEP

J’en profite !    

Des activités et loisirs qui préparent au grand oral du Bac

Si votre enfant est en classe de 1ère, il sera parmi les premiers élèves qui passeront le grand oral du Bac l’an prochain. Quelle que soit sa personnalité, il peut dès à présent avoir des activités, dans le cadre de ses loisirs, qui l’aideront à maîtriser l’art oratoire. Cela lui sera utile tout au long de ses études puis dans sa vie professionnelle.

Vers une nouvelle valorisation des compétences orales

Suite au rapport Mathiot, le Ministère de l’Education Nationale a décidé de mettre en place ce type d’épreuve, afin de valoriser l’oral car c’est une compétence qui a été jusqu’à présent insuffisamment développée en France dans le cadre de la scolarité. Et pourtant, les enseignants sont en première ligne puisqu’ils pratiquent l’art oratoire toute la journée, et devant un public qui n’est pas toujours conquis d’avance ! Un rapport remis à Jean-Michel BLANQUER précise qu’il s’agit de faire du grand oral « un levier d’égalité des chances ». Les élèves opteront pour un sujet qui s’appuiera sur une des spécialités choisies. L’épreuve se décomposera en trois parties : le candidat devra tout d’abord parler 5 minutes debout, sans notes. Ensuite, il échangera pendant 10 minutes avec le jury composé de deux personnes. Enfin, il disposera de 5 minutes pour répondre de façon argumentée à une question. On n’attendra pas des lycéens qu’ils assurent une prestation du même niveau que le grand oral de Sciences Po. En se prenant au jeu et en apprenant à maitriser une présentation orale, ils développeront cependant une compétence qui pourra leur permettre de se différencier dans les années à venir.

Multiplier les activités favorables au développement de son aisance

Deux types d’éléments interviennent dans la réussite d’un oral. La maitrise de son sujet, bien sûr. Pour cela, en dehors du cadre scolaire, votre enfant peut choisir des lectures ou regarder des vidéos sur des sujets en rapport avec les spécialités qu’il a choisies pour élargir sa culture et donc son aisance dans ces domaines. La seconde chose, est de développer son aisance à l’oral. Cela suppose de savoir gérer son stress, maitriser son souffle, et adopter la bonne posture lorsqu’on parle devant un public, qu’il s’agisse d’un jury ou d’une assemblée. Ces capacités peuvent se développer dans le cadre du yoga, de la méditation, mais aussi dans des activités sportives, tout particulièrement  si votre enfant est amené à faire des représentations devant un public. Cela peut être le cas pour la danse ou les arts martiaux, par exemple. Beaucoup de clubs demandent à leurs membres de faire des présentations par exemple à l’occasion de la fête des associations. Pourquoi ne pas saisir cette opportunité ?

Se donner l’occasion d’observer de bons orateurs

Saisir toutes les occasions qui se présentent pour observer des conférenciers ou prendre soi-même la parole en public permet de progresser. La plupart des salons, y compris les salons étudiants, offrent la possibilité d’assister à des conférences. Quelles que soient les thématiques qui intéressent votre enfant, en dehors des spécialités choisies, il pourra trouver des vidéos sur Youtube : du sport aux mangas, en passant par les sujets sur l’avenir de la planète et les bons comportements à adopter, il aura de quoi faire « son marché ». Et s’il manque d’inspiration, vous pouvez l’orienter sur des sujets de développement personnel qui peuvent convenir à tout le monde, en gardant un regard critique. Ce n’est de toutes façon pas le contenu qui sera à retenir dans le cadre de cet « exercice » mais plutôt la posture adoptée par le conférencier, sa gestuelle, sa manière de rythmer son discours et maintenir l’attention de son public. S’il est à l’aise en anglais ou a envie de progresser, il peut aussi choisir d’écouter des conférences de locuteurs anglo-saxons. Et pour pratiquer l’oral, il suffit de se porter volontaire pour des exposés au lycée. S’il prépare le BAFA, il aura également l’occasion de faire de petites présentations devant des groupes. S’il cherche un job pour l’été prochain, les entretiens de recrutement peuvent constituer aussi des galops d’essai.

Le théâtre, l’école de l’art oratoire

L’un des loisirs qui permet le plus d’acquérir de la confiance à l’oral est bien entendu le théâtre. Il donne l’occasion d’apprendre à contrôler son corps, sa gestuelle, et son souffle. La clarté de la voix en découlera. Beaucoup d’ateliers proposent de commencer par des exercices d’échauffement. Et oui, comme pour les sportifs ! Les exercices pratiqués par exemple dans le cadre d’un cercle, permettent de relâcher les tensions et lever certaines inhibitions. Dans un second temps, le théâtre permet de travailler la concentration et la confiance en soi, le texte servant de support. Enfin, pour ceux qui veulent aller plus loin, autre étape qui ne se pratique pas dans toutes les associations, le théâtre d’improvisation favorise l’expression spontanée. Il faut cependant qu’il y prenne plaisir, que ce soit un choix de sa part et non une discipline supplémentaire imposée. Si cet art le rebute définitivement, et qu’il est plus attiré par le rap, pourquoi pas ? Sa pratique fait finalement appel au développement de capacités pas si éloignées.

 

Agenda de décembre et janvier

 

Manifestation

Date

Lieu

     
Salon Studyrama des études supérieures 6 et 7 décembre Bordeaux
     
Salon de l’Etudiant 06 et 07 décembre Caen
     
Salon Studyrama des études supérieures 07-déc Marseille – La Rochelle – Amiens
     
Salon des concours et classes prépas 07-déc Paris
     
Salon des métiers et des formations 12-déc Roanne
     
Salon Studyrama des études supérieures 14-déc Troyes
     
Salon de l’Etudiant 9 et 10 décembre Paris –  Espace Champerêt
     
Salon des métiers et formations 14-déc Roanne – Le Scarabée
     
Salon du lycéen et de l’étudiant 9 au 11 janvier Rennes et Lille
     
Salon du lycéen et de l’étudiant 10 au 12 janvier Lyon et Bordeaux
     
Salon de l’apprentissage et de l’alternance 11-janv Nantes
     
Salon de l’enseignement supérieur 16 au 18 janvier Montpellier
     
Salon du lycéen 17 et 18 janvier Marseille
     
Salons du lycéen et de l’étudiant 18-janv Chambéry et Besançon
     
Nuits de l’Orientation 24-janv Lyon
     
A la découverte des professions – Rotary Club 25-janv Lyon
     
Salon de l’Etudiant 31-janv Dijon
     

 

Faire un choix éclairé pour son orientation

Qu’est-ce qui  donnera à votre enfant envie de se lever le matin, tout d’abord pour se former à un métier, puis pour l’exercer ? Cela va être le point de départ de la construction de son projet d’orientation. Pour le déterminer, il peut  réfléchir à ce qu’il vit déjà aujourd’hui, et à ce que cela engendre pour lui. Des tests peuvent aussi l’aider à avancer dans cette direction.

Des tests pour l’aider à se positionner 

Des tests d’orientation sont proposés en ligne.  Pour votre enfant, ce sont avant tout des pistes de réflexion et d’investigation sur lui-même et sur des possibilités de métiers. Méfiez-vous des tests très courts qui semblent donner une réponse assez précise. Pour passer ces tests, il faut qu’il choisisse un moment où il a un peu de temps devant lui, de manière à pouvoir prendre du recul et réfléchir à ce que les résultats signifient.

 La prise en compte de ses  aptitudes

Comparées aux filières du lycée général, celles du supérieur sont très spécialisées. Toutes proposent un nombre limité de disciplines (même s’il existe de plus en plus de passerelles entre les cursus). Pour réussir, il  faut  donc un minimum d’intérêt pour les matières choisies car il y consacrera des journées entières et non plus quelques heures par semaine. Il faut qu’il se  projette dans une semaine type : est-il prêt, par exemple, à suivre une vingtaine d’heures de physique par semaine ? Pour ne pas s’arrêter au nom de la filière, il peut se renseigner sur les sites des universités sur le nombre d’heures de cours par matière. En économie, par exemple, les mathématiques sont beaucoup plus importantes que dans la section ES de Terminale.

Les deux semaines de l’orientation au lycée

Des semaines de l’orientation sont organisées dans les lycées de manière à aider tous les élèves à construire leur projet d’avenir.

La 1ère semaine : en novembre – décembre

Elle donne l’occasion de collecter des informations sur les métiers en échangeant avec les enseignants, d’anciens élèves, des acteurs de l’enseignement supérieur, et en découvrant la procédure pour intégrer l’enseignement supérieur.

La 2ème semaine : entre janvier et mars

Elle permet d’affiner ou conforter son choix en participant à des salons, des JPO, des périodes d’immersion dans les formations.

Une fiche est remise à chaque élève pour l’aider à mener  sa réflexion. Elle comporte plusieurs parties :

  • Sa situation actuelle: ce qui lui plait, lui déplait dans sa filière, les disciplines où il réussit,…
  • Le type d’élève qu’il est: travailleur, organisé, autonome, avec une bonne mémoire.
  • Sa personnalité : quelles sont ses passions, ses principales qualités ?
  • Son projet pour l’année prochaine: a-t-il un objectif professionnel ? Est-il plus attiré par des études courtes ou longues ?

Les CIO et SCUIO

Dans les CIO, un Psychologue de l’Education Nationale peut recevoir vos enfants en entretien individuel pour les  aider à analyser leur parcours et à  y voir plus clair dans leurs motivations.


Le CIDJ – LES CRIJ

Sur son site, le CIDJ propose des secteurs et des métiers à découvrir par centre d’intérêt. Il est également possible sur place de bénéficier d’entretiens personnalisés gratuits, de participer à des ateliers thématiques. Informations et horaires : sur www.cidj.com

L’ONISEP

De nombreux ouvrages sur les études et les métiers ainsi que des outils multimédia sur  www.onisep.fr. Le service « mon orientation en ligne » permet de dialoguer en direct avec un conseiller, par tchat ou de recevoir des réponses par mail.

Les autres ressources sur Internet

  • www.imaginetonfutur.com : des recherches multi-critères, des tests, des fiches métiers et les formations qui  y mènent.
  • www.oriane.info : site du Conseil régional d’Île-de-France dédié à l’orientation. 585 métiers présentés et décryptage de Parcoursup.

Les MOOC

Les MOOC, vous connaissez ? Ce sont des cours en ligne avec en général des vidéos.

. www.mooc-orientation.fr : voici quelques exemples de thématiques

– le droit, est-ce  pour moi ?

– projet Fac : les recettes pour réussir en sciences humaines.

. le mooc #trouve ta voie : www.my-mooc.com/fr/mooc/trouvetavoie/

Avec trois parties concernant l’enseignement supérieur : choisir sa voie, décrocher sa place et se préparer aux études.

Salons et portes ouvertes

Ce sont d’excellentes occasions d’entrer en contact avec des professionnels et de recueillir de la documentation.  Votre enfant peut également profiter des portes ouvertes organisées  par les établissements pour rencontrer des professeurs, des élèves, et visiter les locaux. Conseillez-lui de préparer ses questions à l’avance pour optimiser ses visites.

S’orienter vers un grand domaine professionnel

Avant de choisir un métier spécifique, votre enfant pourra dans un premier temps, opter pour  un domaine professionnel. Si un métier l’attire mais avec le sentiment que les études pour y parvenir sont trop  longues et difficiles, il peut penser aux autres fonctions qui gravitent autour de celui-ci dans la profession. Il ne faut pas qu’il se ferme de portes en faisant de l’auto-censure. Beaucoup d’élèves se révèlent dans l’enseignement supérieur car les méthodes de travail sont très différentes de celles du lycée.

Différentes voies d’études pour des métiers connexes

Dans beaucoup de domaines, plusieurs types de cursus vous prépareront à des métiers d’un même secteur. Il est conseillé d’élaborer son projet d’orientation en se demandant si on préfère :

  • privilégier des études courtes ou longues.
  • travailler de façon bien encadrée ou avec une large autonomie.
  • se spécialiser tout de suite ou attendre deux ou trois ans.

Se focaliser sur les filières qui recrutent

Les perspectives d’emploi dans le secteur sont également à prendre en compte. Les prévisions comportent  cependant toujours une part de risque, dans un monde de plus en plus changeant. Une solide base théorique peut s’avérer plus pertinente que le choix d’une forte spécialisation dans un domaine apparemment porteur.

Plusieurs sites ont publié des études sur les métiers qui doivent recruter d’ici 2022, et notamment :

www.reussirmavie.net/Metiers-qui-recrutent_r84.html

Le CIDJ a également édité le Guide « Ces secteurs qui recrutent » : une ressource documentaire et pédagogique composée de 22 fiches secteurs présentant au total 400 métiers porteurs.

 

 

Concours d’écoles Post-Bac : du nouveau cette année

En 2020, l’ensemble des concours Post-Bac d’écoles qui n’étaient pas encore sur Parcoursup intègrent la plateforme, dès lors que leur diplôme est reconnu par l’Etat.  Ces « banques d’épreuves » permettent aux élèves de postuler pour plusieurs écoles de commerce, d’ingénieur, ou différents IEP avec un seul vœu par concours.

Ces concours reposent sur des types d’examens classiques : QCM, test de logique, de langue, synthèse… Les tests oraux sont directement pris en charge par chacune des écoles de la banque d’épreuves. Attention ! Ce n’est pas comme au Bac. Ils ne sont proposés qu’aux étudiants ayant été sélectionnés à l’issue des écrits (en général, il s’agit d’un entretien de motivation et de tests de langue).

 Attention  !

En 2020, les concours auront  un calendrier  plus resserré, pour pouvoir respecter celui de Parcoursup. Vos enfants devront s’inscrire sur la plateforme : l’inscription à un concours  comptera pour un vœu et autant de sous-vœux que d’écoles demandées.

 

ECOLES DE COMMERCE

 ACCES

www.concours-acces.com

  •  3 écoles : ESSCA, IESEG et ESDES.
  •  Écrits le 09/04/2020
  • Résultats d’admissibilité le 17/04
  • Fin des oraux : fin avril

PASSERELLE BACHELOR

www.passerelle-esc.com

  • 6 écoles : Burgundy School of Business, EM Normandie, Grenoble École de Management, Groupe ESC Clermont, Institut Mines-Télécom Business School, La Rochelle Business School.
  • Sélection sur dossier remplaçant les épreuves écrites de français et d’anglais, test de logique et QCM « ouverture au monde » le jour des oraux.
  • Oraux en avril 2020

BACHELOR EGC

www.bachelor-egc.fr/concours-bachelor-egc

  •  22 établissements de la CCI répartis sur toute la France.
  •  Écrits les 04 et 08/04/2020. Oraux les mêmes jours ainsi que les mercredis et samedis suivants.
  • Sessions supplémentaires en juillet dans le cadre de la procédure complémentaire de Parcoursup.

 ECRICOME BACHELOR

www.ecricome.org/concours-ecricome-bachelor

  •  3 écoles : Kedge BS (6 campus), Néoma et Rennes School of business
  •  Sélection : il n’y a pas d’admissibilité puis d’admission, tous les candidats passent les épreuves écrites et les oraux.
  • 935 places
  •  Epreuves écrites (selon les campus) : les 14, 18 et 21 avril 2020
  • Oraux : du 14 au 24 avril 2020

 PASS

www.concours-pass.com

  •  Pour les élèves de terminales ES, S, L et STMG et les étudiants en Bac+1.
  •  BBA EDHEC (Lille, Nice) ; BBA INSEEC (Bordeaux, Lyon et Paris).
  •  Inscriptions sur Parcoursup.
  •  Pas d’épreuves écrites. Oraux entre début avril et début mai.

 SESAME

www.concours-sesame.net

  •  Inscriptions de fin janvier à mi-mars sur Parcoursup et mySESAME puis confirmation entre mi-mars et début avril.
  •  14 écoles proposant 17 programmes Bac +4 ou Bac +5  :

Programmes Bac + 4 : IBBA de  Kedge BS Marseille et South Champagne BS , BBA de Skema BS et La Rochelle BS, CESEM de NEOMA BS, Global BBA de ESSEC BS, EM Lyon et NEOMA BS

Programmes Bac + 5 : EBP Internatioanl de Kedge BS, les Programmes Grandes Ecoles de EBS Paris, EDC Paris, EMLV, EM Normandie, ESCE International BS, IPAG, PSB et TEMA de NEOMA

  •  Épreuves écrites le 08/04/2020
  • Oraux : du 17/04 au 06/05/2020

 TEAM

www.concours-team.net

  •  2 écoles : ICD (Paris, Toulouse)  et IDRAC (Lyon).
  •  Inscriptions sur Parcoursup de mi-ajnvier à mi-maris pour un accès en 1ère année.
  • Epreuves écrites en ligne de début janvier à mi-mai. Epreuves orales sur les campus ou par skype pour les candidats basés à l’étranger.
  • Consultation des réponses à partir de mi-mai.


ÉCOLES D’INGENIEURS

Une centaine d’écoles d’ingénieurs recrutent directement après le Bac, après inscription sur Parcoursup à des concours communs.

 ADVANCE

www.concours-advance.fr

Pour les élèves de Terminale S ainsi que STI2D et STL pour certaines écoles.

  •  4 écoles (15 campus) : EPITA (informatique et TIC) ; ESME SUDRIA (industrie, énergie et électronique) ; IPSA (air et espace) et Sup’Biotech (biotechnologies).
  •  Sélection : un examen du dossier scolaire (sélection directe des meilleurs) ; puis, un oral et enfin, un écrit.
  •  Écrits le 02/05/2020 pour les terminales S.
  •  Oraux courant avril pour les TS, entre mi-avril et début mai pour les STI2D et STL.
  •  1460 places pour les TS, 35 pour les STI2D, et 10 pour les STL.

 AVENIR

www.concoursavenir.fr

  •  Pour les élèves ou bacheliers de terminale S ou STI2D.
  •  8 écoles  (14 campus) : ECE (nouvelles technologies) ; EIGSI ; EISTI (informatique, mathématiques) ; EPF (formations internationales bi-diplômantes) ; ESIGELEC ; ESILV (généraliste) ; ESTACA (transports) et ESITC.
  • Grands classés en S et STI2D exemptés des épreuves.
  •  Écrits le 08/05/2020 pour les autres TS, et entretien le 25/04/2020 pour les autres STI2D.

 GEIPI POLYTECH

www.geipi-polytech.org

  • Inscriptions au concours sur Parcoursup
  •  Pour les élèves de terminales S et STI2D.
  •  34 écoles d’ingénieur Post-Bac : les 15 Polytech ainsi que 3 écoles publiques, formant aux métiers de l’industrie : ENIB de Brest ; INP ENIM de Metz ; ENIT de Tarbes , Agro Sup, l’EEIGM, l’ENISE, l’ENGSI, l’ENSIBS, l’ENSIM Le Mans, le CNAM ESGT, l’ESIREM, l’ESIROI, l’ESISAR Valence, l’IMT Lille, l’ISAT, l’ISEL Le Havre, l’ISTY, Sup Gallilée et Télécom Saint-Etienne.
  • Entretien de motivation entre le 14/04 et le 06/05/2020.
  • Ecrits le 29/05/2020
  • 3347 places pour les TS, 244 pour les STI2D et STL.

 PUISSANCE ALPHA

www.puissance-alpha.fr

  •  16 Écoles d’ingénieurs Post-Bac : CPE Lyon, ESAIP, ESCOM, ESEO, ESIEE Paris et Amiens, HEI, ISEN (Ouest, Lille et Méditerranée), ISEP, 3iL, Elisa Aerospace, EFREI Paris, EBI et l’ESIEA.
  •  Inscriptions sur Parcoursup – Grands classés exemptés des épreuves.
  •  Épreuves écrites le 25/04/2020 pour les TS.
  •  Pour les Terminales STI2D, STL et ES : pas d’écrit, évaluation du dossier ou oral.
  • 4500 places au total.

 


INSTITUTS D’ETUDES POLITIQUES

Concours commun 

www.reseau-scpo.fr

  • Inscriptions sur Parcoursup.
  • Concerne Sciences Po Aix, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg, et Toulouse.
  •  Épreuves écrites : le 18/04/2020 dans 17 centres d’examen.

 

IEP de Bordeaux 

www.sciencespobordeaux.fr

  •  Le concours intègre Parcoursup cette année
  •  Plus d’épreuves écrites.
  •  Oraux 2ème quinzaine d’avril.

 

IEP de Grenoble

www.sciencespo-grenoble.fr

  •  Le concours intègre Parcoursup cette année
  •  Épreuves le 11/04/2020.

 

IEP de Paris  

www.sciencespo.fr/admissions/fr

  • Validation du dossier d’inscription avant le 05/01/2020.
  • Annonce des dispenses écrites début février.
  • Épreuves écrites : les 22 et 23/02/2020 – oraux 2ème quinzaine de mai.
  • Résultats d’admission le 25/06/2020

Il existe d’autres procédures : pour l’international, la procédure CEP (convention d’ éducation  prioritaire), et celle dédiée aux doubles diplômes.

 

Retours sur Parcoursup 2019 : nouveautés et résultats

En 2018, face aux mécontentements des élèves orientés via Admission Post-Bac, une nouvelle plateforme a été mise en place : Parcoursup. Plus de tirages au sort dans les filières en tension, c’était déjà un premier progrès. Il restait des aménagements à faire. Qu’en a t-il été en 2019 ?

Plusieurs nouveautés sont apparues dans le second millésime  de Parcoursup .

Voici les aménagements qui ont été mis en place :

  • Les élèves ont été informés du rang du dernier admis l’année précédente afin de pouvoir évaluer leurs chances d’intégrer une formation visée.
  • Le calendrier a été plus resserré : les premières réponses sont tombées une semaine plus tôt au mois de mai, et la phase principale s’est achevée le 19 juillet. Les délais de réponse ont été raccourcis dès le mois de mai : 5 jours à partir du 15, au lieu de 7 en 2018, puis 3 jours à partir du 20.
  • Un référent handicap a été mis en place pour les élèves concernés.
  • Durant l’été, les candidats ont eu la possibilité d’activer un répondeur pour fluidifier les réponses.

Un plus grand nombre de formations proposées.

Autre nouveauté importante : plusieurs formations ont rejoint la plateforme. C’est le cas des IFSI (instituts de formation en soins infirmiers)   et des IRTS (Instituts régionaux de travail social). Cela représente environ 1000 formations supplémentaires sur les 14000 proposées.

Le Ministère a publié les premiers résultats dès la mi-juillet, pour les 788 841 candidats concernés :

639 889 candidats lycéens148 952 candidats en réorientation ou scolarisés à l'étranger
1 ou plusieurs propositions :
567 272
1 ou plusieurs propositions :
112 248
Abandon de la
plateforme :
39 894
Abandon de la plateforme :
10 703
Saisie d'une CAES :
6 439
Saisie d'une CAES :
799

En moyenne, les candidats ont formulé 9 vœux, contre 7,4 en 2018. La liste des vœux se compose de la façon suivante : 34 % en licence, 31 % en BTS, 13 % en DUT, et 7 % en CPGE, concentrée en général sur une seule filière.

Les IFSI qui faisaient leur entrée sur la plateforme ont été la formation la plus demandée sur Parcoursup cette année, avec 9,6 % des vœux confirmés. On trouve en 2nde position la licence de droit puis la PACES.

Tout n’ a encore été dévoilé par le Ministère concernant Parcoursup 2020, mais on sait d’ores et déjà que de nouvelles formations vont faire leur entrée sur plateforme, et notamment les écoles de commerce Post-Bac dont l’accès est conditionné par la réussite d’un concours (ex : Concours Sésame).

 

Les bons réflexes santé de la rentrée

C’est la dernière année où votre enfant habite au domicile familial avant d’être étudiant ? C’est le moment ou jamais de prendre de bonnes habitudes si ce n’est déjà  fait car cela est plus facile dans le cadre familial. Et la  rentrée est un moment particulièrement propice pour démarrer l’année d’un bon pied.

 Pour être en bonne santé, manger et bouger

Vous craignez que l’année de terminale soit un peu chargée ? Ne conseillez cependant pas à votre enfant d’abandonner le sport pour se consacrer à la préparation du Bac. Le sport est essentiel pour son équilibre, et les sportifs sont souvent plus enclins à s’alimenter plus sainement pour être au mieux de leur forme.

Pour se démarquer des plus jeunes et avoir un avant-goût de vie étudiante, il vous a demandé de ne plus manger à la cantine ? Essayez de trouver un compromis avec lui en accordant peut-être un jour « off ». La cantine n’est sans doute pas gastronomique, mais elle présente au moins l’avantage  de proposer des menus équilibrés.

Et s’il doit avoir un logement autonome l‘an prochain, essayez de lui faire découvrir des menus « plaisir »  tendances et faciles à cuisiner. Ce peut être un moment de partage en famille le week-end. Nous vous proposons dans la rubrique « le livre du mois » ceux concoctés par Lucie. Vous les retrouverez aussi sur son blog.

Autonomie et prévention pour les jeunes

Jusqu’à présent, votre enfant s’en remettait à vous pour tout souci de santé. Vous avez sans doute un médecin de famille et vous connaissez bien les spécialistes de votre région, si nécessaire. En matière de santé, les adolescents et les jeunes présentent des besoins spécifiques et lorsqu’ils s’éloignent du domicile familial, il existe tout un réseau pour les accompagner et les conseiller en matière de prévention et de soins. Plus il en est informé tôt, plus il acquerra les bons réflexes.

Dans l’enseignement supérieur, il pourra faire appel au SIUMPPS (Service interuniversitaire de médecine préventive et de  promotion de la santé).Ce service a  pour vocation de s’adresser à tous les étudiants et aux élèves des écoles qui ont passé une convention. Le SIUMPPS est chargé « du contrôle médical préventif, et de missions de prévention et d’éducation sanitaire », avec des équipes pluridisciplinaires : infirmières, diététiciennes, médecins, psychologues… Il est également possible de s’adresser au SIUMPPS pour des vaccins, notamment en cas de départ à l’étranger, ou pour des consultations de dépistage (dentaire, MST,..).

Il existe par ailleurs tout un réseau associatif sur des sujets généraux ou spécifiques. Voici quelques sites à connaitre :

www.avenir-sante.com

www.apsytude.com

www.filsantejeunes.com

www.planning-familial.org

www.tabac-info-service.fr

Une nouvelle sécurité sociale pour les étudiants depuis la rentrée

A partir de la rentrée 2018, les étudiants de 1ère année ont été rattachés au régime général de la CPAM. Cette année, ce sont maintenant l’ensemble des étudiants qui sont concernés pour la part remboursée par la Sécurité Sociale. En revanche, il reste fortement conseillé d’avoir une complémentaire santé pour être mieux remboursé. Peut-être choisirez-vous qu’il reste couvert par votre mutuelle parentale.

Les mutuelles étudiantes continuent à proposer des formules adaptées aux besoins des jeunes. Vous pouvez par exemple consulter le site de la Smerra qui propose des formules à partir de 60 € par an.

Dans tous les cas, si votre enfant part à l’étranger dans le cadre d’un stage ou d’un semestre d’études, il aura besoin d’une couverture spécifique. Dans les 31 pays de l’espace économique européen, la CEAM (Carte européenne d’assurance maladie) assure la prise en charge des frais médicaux, mais uniquement pour la partie couverte par la Sécurité Sociale. Il peut y avoir un différentiel important avec les frais réellement engagés. Cela est encore plus vrai s’il quitte l’Europe. Par exemple, une consultation aux Etats-Unis coûte 150 €. Mieux vaut partir bien couvert !

 

La SMERRA, acteur du monde étudiant

Depuis 50 ans, la SMERRA est présente sur l’ensemble du territoire métropolitain et œuvre pour couvrir les besoins étudiants en matière d’assurances et garanties complémentaires entièrement adaptées à leurs environnements d’études et de vie. Elle conduit également des actions de prévention et d’éducation à la santé grâce à des partenariats auprès de l’enseignement secondaire et supérieur, et au sein du milieu associatif étudiant.

Fidèle à ses convictions dans le domaine de l’Economie Sociale et Solidaire, la SMERRA s’engage pour améliorer la santé et les conditions de vie des étudiants.

Grâce à son expertise du monde étudiant, la SMERRA propose aujourd’hui une offre de logements par le biais de sa marque LOGIFAC qui représente plus de 7000 logements, partout en France. Implantées à proximité des campus, équipées ou meublées et éligibles aux aides au logement, les résidences LOGIFAC sont adaptées aux besoins des étudiants.

La réforme du lycée, quoi de neuf en 2nde, 1ère et Terminale ?

A partir de cette rentrée, la réforme entre en application pour les classes de  Seconde  et 1ère  afin de préparer le Bac 2021. Plus de séries en voie générale à partir de la 1ère, des spécialités à choisir et moins d’épreuves finales. Voilà pour les grands axes. Concrètement, qu’est-ce que cela va changer pour vos enfants ?

Pour les élèves de Seconde

Les élèves de 2nde vont passer un test de positionnement  en français et en math en début d’année afin d’évaluer leur niveau dans ces deux matières. Cela sera suivi d’un accompagnement personnalisé pour les  lycéens qui en auront besoin, afin de consolider notamment  leur expression écrite et orale.

A partir de cette rentrée, les SES (sciences économiques et sociales) et les SNT (sciences numériques et technologie) deviennent obligatoires. Des options facultatives ainsi que les LCA (langues et cultures de l’antiquité) sont proposées.

Un fascicule de présentation de la nouvell/ organisation du Bac sera remis à vos enfants et ils bénéficieront dans l’année d’un temps dédié à l’orientation (de l’ordre de 54 heures).

L’enseignement pour les élèves de 1ère et Terminale

La nouvelle organisation concerne principalement les  Bac généraux. Les voies technologiques conservent leur organisation en séries.

Terminées donc les séries S, ES et L. Les élèves vont pouvoir suivre trois types d’enseignement :

  • Un tronc commun composé de six disciplines

Elles totaliseront 15h30 par semaine, auxquelles s’ajouteront 18 heures par an d’EMC (enseignement moral et civique). Elles se répartiront ainsi :

                                                          1ère                      Terminale

Français                                       4 h                                –

Philosphie                                  –                                  4 h

EMC                                              18 h / an               18 h / an

LVA et LVB                                 4 h 30                         4 h

EPS                                                   2 h                             2 h

Ens. scientifique                        2 h                              2 h

  •  Des enseignements de spécialité

Les élèves devront en choisir 3 en classe de 1ère puis seulement 2 parmi ceux-ci en Terminale, mais avec un horaire renforcé : 6 h de cours pour chaque spécialité au lieu de 4 h l’année précédente.

12 choix leur sont offerts :

. Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques

. Humanités, littérature et philosophie

. Langues, littératures et cultures étrangères

. Littérature, langues et cultures l’Antiquité

. Numérique et sciences informatiques

. Mathématiques

. Physique-chimie

. Sciences de la vie, et de la terre

. Sciences de l’ingénieur

. Sciences économiques et sociales

. Arts

. Biologie / écologie

  • Des enseignements optionnels 

. En 1ère : une option pour une durée hebdomadaire de cours de 3 h, parmi les matières suivantes : LV3, Arts ou EPS + LCA (latin et/ ou grec).

. En terminale : poursuite des options de 1ère et possibilité d’ajouter les options :

  • Droits et grands enjeux du monde contemporain
  • Mathématiques expertes (pour ceux qui ont pris la spé Maths)
  • Mathématiques complémentaires (pour les autres élèves).

Les spécialités choisies par les élèves à la rentrée 2019/2020

Traditionnellement, le Bac S était présenté  par une grosse proportion de candidats au Bac général :  51 % de ceux du Bac général cette année, contre 33,4 % pour le Bac ES et 14,2 % pour le Bac L.

Parmi les spécialités sélectionnées à la rentrée 2019/2020, les matières scientifiques continuent à être fortement représentées avec 64 % des élèves qui ont choisi les mathématiques et 43,5 % la physique-chimie, mais la combinaison de spécialités correspondant à l’ancien Bac S : Maths/physique-chimie /SVT n’a été choisie que par 26 % des élèves de 1ère. En seconde position, les élèves ont opté pour Maths-SES-histoire-géo, à 6,8 %,  cela correspondait  à la section ES, et 9,3 % des élèves de 1ère ont sélectionné Humanités et histoire-géo, associées à arts, LCA, LLCER ou maths.  Les choix traditionnels ne vont pas être totalement bouleversés en un an, mais malgré tout 47,7 % des élèves ont fait des choix de combinaisons en fonction de leurs affinités, ne correspondant pas aux séries traditionnelles. Les profils de bacheliers vont donc bel et bien évoluer.

La notation du Bac 2021

Si vos enfants entrent en 1ère, voici ce qui a été acté pour l’obtention du Bac à partir de 2021.

40 % de contrôle continu

Cela se répartira de la manière suivante :

. 30 % d’épreuves communes :  

. En 1ère, avec 2 séries d’épreuves au 2ème et au 3ème trimestre, dans 6 disciplines : histoire-géo, LV1 et LV2, EPS, enseignement scientifique, et la spécialité non poursuivie en Terminale.

. En Terminale : des épreuves au 2nd trimestre dans 5 disciplines : les mêmes qu’en 1ère, sans la spécialité.

. 10 % de notes des bulletins scolaires de 1ère et Terminale.

60 % : épreuves finales

. En 1ère : une épreuve anticipée de français comme précédemment : écrit et oral (coef. 5 chacune)

. En Terminale :

. 2 épreuves écrites sur les disciplines de spécialité (coef. 16 pour chacune)

. 1 épreuve de philosophie (coef. 8)

. un grand oral (coef .10)

Les épreuves de rattrapage sont maintenues.

On constate donc que les épreuves se déroulant en juin de l’année de Terminale ne représenteront que 18 % de la note du Bac, les épreuves de spécialité étant passées au retour des vacances de printemps. Fini donc le bachotage de dernière minute qui pour certains élèves pouvaient compenser un manque de travail pendant l’année. Le grand oral constitue aussi l’une des nouveautés importantes. A une moindre échelle, il fait spontanément penser au grand oral de Sciences Po. Il durera  20 minutes,  et portera sur l’une des deux spécialités choisies par votre enfant. Il est censé constituer un levier d’égalité des chances.

Pour connaître la perception de la rentrée par les parents d’élèves adhérents à la PEEP, consultez l’observatoire de rentrée scolaire 2019/2020.

Recettes healthy et rapides de Lucie BRISOTTO : conjuguez loisirs et plaisirs gustatifs.

En cette période de rentrée, pour partir d’un bon pied, ce n’est pas un mais trois livres de recettes que nous vous proposons, proposés par une jeune blogueuse qui concocte des recettes saines et rapides pour les étudiants. Cela devrait donc plaire à vos enfants !

A 23 ans, la jeune blogueuse Lucie BRISOTTO a déjà  182  000 abonnés sur son compte Instagram  Healthyfoodcreation. Cette Franc-Comtoise passionnée de cuisine se consacre entièrement à son activité de préparation de recettes et d’animation de son site, afin de proposer des plats sains et goûteux.

En 2017, en partenariat avec la Mutuelle Etudiante SMERRA, elle a édité un premier guide de 25 recettes healthy intitulé « Délices sains », permettant de cuisiner sans sucre raffiné et sans beurre. Un tome 2 a ensuite vu le jour, puis les deux guides ont été réédités pour pouvoir honorer les nombreuses commandes qu’elle recevait, et un troisième livre de recettes rapides a complété la collection.

Des plats prêts en 10 minutes.

Vous n’avez pas beaucoup de temps pour cuisiner ? Lucie vous démontre que l’on peut préparer une entrée, un plat et un dessert en 30 minutes. Certains plats peuvent même être prêts en 10 minutes.

Vous pouvez par exemple préparer des flans de légumes qui se dégustent chauds ou froids  en 10 minutes. Mais pour avoir un plus grand choix, allez sur www.healthyfoodcreation.fr pour picorer des recettes ou commander un des livres de Lucie.

Une cuisine simple qui préserve la santé.

Quand on lui demande pourquoi elle est entrée en guerre particulièrement contre le sucre blanc et le beurre, Lucie explique « Le sucre blanc se transforme directement en graisse dans notre corps et contrairement au sucre roux, n’apporte pas de minéraux. On peut très avantageusement le remplacer par du miel ou du sirop d’agave ». Et c’est ce qu’elle fait dans les recettes de pâtisserie qu’elle propose. La photo de la tartelette sans cuisson chocolat et noix de coco vous fera assurément craquer et enchantera toute la famille ! Concernant le beurre, elle l’évite ainsi que tous les acides gras saturés, au profit des huiles pressées à froid comme l’huile d’olive, de coco, de noisette ou de noix. Et pour certains gâteaux, elle nous fait découvrir la purée d’oléagineux, faite avec des amandes par exemple. Cela se trouve en magasins bio, mais on peut aussi la préparer soi-même.

Voici donc un moyen de prolonger le plaisir savouré en vacances, de partager en famille des plats simples, goûteux et rapides à préparer.